fbpx

(ESPACE) La sonde Lucy va transmettre un message spatial dédié à nos descendants

17 juillet 2021 – D’ordinaire les sondes envoyées par la NASA doivent en général étudier l’espace ou rechercher une vie extraterrestre mais ce n’est pas le cas de la sonde Lucy. Son rôle sera de transmettre des messages non pas à  d’éventuelles civilisations extraterrestres mais à nos descendants.

Le nom de Lucy pour baptiser cette sonde n’a pas été choisi par hasard. Il fait référence au squelette trouvé en 1974 qui a révolutionné la manière dont les scientifiques envisageaient nos origines. De fait, cette sonde qui sera envoyée en direction des astéroïdes troyens de Jupiter sera un message à destination de nos ancêtres par le biais d’une plaque gravée dessus.  L’idée d’inclure une capsule temporelle sur cette sonde a été savamment pensée par la NASA. Car la sonde Lucy qui doit partir le 16 octobre 2021 et arriver à destination d’ici 2027 va connaître un destin particulier une fois son trajet achevé. En effet à partir de 2033, elle devrait errer entre les orbites troyens de Jupiter et ceux de notre Terre durant des centaines de milliers d’années voire des millions d’années. Ce qui en ferait la capsule temporelle spatiale parfaite et une découverte phare pour les futurs astroarchéologues qui la découvriront.

Évidemment la capsule ne comportera pas n’importe quel message et a été conçue de manière à délivrer sagesse et conseils aux futures générations. Des conseils de sagesse et des conseils donnés notamment par des poètes et des prix nobels ont été inclus dans cette capsule temporelle. Il y aura également des paroles de chansons comme celle des Beatles ou des citations de personnalités publiques comme Martin Luther King. A titre d’exemple une des citations intégrées dans la capsule est d’Albert Einstein et s’adresse directement à nos descendants leur demandant de “devenir des Hommes de valeur, des Hommes qui auront donné plus qu’ils n’auront reçu et qui n’auront jamais perdu leur curiosité”. C’est donc une capsule temporelle pleine de sagesse qui partira bientôt pour Jupiter et qui pourrait potentiellement être retrouvée à une époque où nous ne serons plus qu’un très lointain souvenir et c’est ce qui fait toute la beauté de cette sonde Lucy.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ESPACE) Starliner, la capsule spatiale de Boeing s’apprête à voler vers l’ISS

01 août 2021 – Si tout se passe comme prévu, la capsule CST-100 Starliner de Boeing devrait être lancée le 3 août 2021 pour un deuxième vol d’essai sans équipage. Un vol de la plus haute importance puisqu’il précède l’échec de son premier vol, en décembre 2019.

Alors que tout récemment le module russe Nauka avait rejoint l’ISS c’est un modèle américain cette fois qui s’apprête à rejoindre la station spatiale internationale. Ce vol était initialement prévu pour le 30 juillet 2021, mais ce deuxième vol d’essai du CST-100 Starliner, destiné aux vols habités vers la station spatiale internationale a été repoussé au 3 août. Créé par Boeing pour la Nasa, ce vaisseau commercial sera mis en orbite par le lanceur Atlas 5 de la base de Cap Canaveral, en Floride. Ce deuxième vol-test intervient plus d’un an et demi après l’échec, en décembre 2019, du premier vol lié à des défauts de logiciels de bord et de système de communication du vaisseau. Boeing a alors proposé à la Nasa de réaliser un autre vol d’essai sans équipage à ses frais.

UN VOL À FORT ENJEU

Suite à l’échec de la première tentative en 2019, Boeing s’est retrouvé fortement distancé par son rival Space X dans le domaine du transport d’astronautes. En effet depuis 2019, la société Space X a réussi ses essais, mais surtout, elle a lancé 3 équipages d’astronautes vers l’ISS. Ce vol est également important de par le coût financier qu’il représenterait surtout en cas d’échec. À titre d’exemple, l’échec de 2019 avait coûté à l’entreprise près de 410 millions de dollars. Ce vol a d’ailleurs fait l’objet d’une surveillance active de la part de la NASA qui au cours d’une enquête a localisé un total de 80 corrections nécessaires pour la préparation du Starliner. Enfin, un succès permettrait à Starliner de débuter les vols habités ce qui constitue une nouvelle étape cruciale pour le Starliner de Boeing.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-07-21T15:24:46+02:0017 juillet 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser