Découvrez BTLV, le média N°1 sur le mystère et l'inexpliqué (Replay/Podcast/rédactionnel)

+4000H d'émissions pour donner du sens à sa vie
Je rejoins BTLV

22 mai 2020 — Si comme Stephen Hawking vous avez peur que les extraterrestres viennent nous envahir parce qu’on envoie des signaux dans l’Univers. Ne vous inquiétez pas outre mesure, si ils veulent nous chercher, ils nous ont certainement déjà trouvé.

En effet, l’oxygène émanant en abondance de notre planète est un indice majeur de la présence de notre existence sur notre planète bleue.

De plus sur Terre les plantes photosynthétiques sont les sources majeures de l’oxygène tellement rare dans l’immensité sidérale.

Mais il n’y a pas que  l’oxygène qui pourrait dénoncer notre présence aux yeux des aliens

.« Nous avons découvert plusieurs façons pour l’oxygène d’être produit et stocké en l’absence de vie  explique Stephanie Olson, astro-biologiste à l’Université de Californie.

Les  extraterrestres pourraient étudier les niveaux d’azote, de dioxyde de carbone, d’oxyde nitreux et de méthane de notre atmosphère.  Au-delà de la mesure de ces charges chimiques, les astronomes extraterrestres pourraient au moyen de télescopes très puissants être en mesure de cartographier la surface de la Terre.

Dans un article publié sur l’arXiv en 2017, les astronomes Svetlana Berdyugina et Jeff Kuhn ont expliqué comment les astronomes étaient en mesure de cartographier les surfaces des planètes se trouvant à plusieurs années-lumière de la Terre.  Avec l’aide  d’un télescope d’au moins 40 mètres de large afin de détecter la moindre petite lueur. Ainsi on a pu faire des relevés topographiques et  différentes régions et reliefs de la planète observée.

Si des visiteurs de l’espace s’aventuraient dans la banlieue de la terre, ils auraient sans doute la possibilité de nous écouter en différé. En effet au cours du siècle dernier, on a diffusé de nombreuses émissions de  et  nous avons envoyé directement  des messages et même des cartes.

Mais  pour nous écouter en direct, il faudrait que leurs  vaisseaux  se trouvent dans un rayon de 950 kilomètres autour de la Terre. Alors compte tenu des distances, c’est peu probable que  les signaux radios ne sont pas arrivés jusqu’à eux.

François Deymier (btlv.fr/source arXiv)