fbpx
x

(ESPACE) L’astéroïde Bennu a très exactement 0,057% de chance de toucher la terre selon la NASA

13 août 2021 – Grâce aux données récoltées lors de la mission OSIRIS-REx, la NASA a pu affiner ses calculs concernant la trajectoire de l’astéroïde Bennu. Selon la NASA, l’astéroïde Bennu il y a une chance sur 1750 pour qu’il percute la terre d’ici 2300 autrement dit il ne représenterait aucun danger.

Bennu avait été découvert en 1999, il mesure 500 mètres de diamètre, c’est l’un des deux astéroïdes connus de notre système solaire posant le plus de risques pour la Terre, selon l’Agence spatiale américaine. La Chine avait même envisagé d’envoyer des fusées pour le dévier de sa trajectoire comme nous l’avions expliqué dans un article précédent. La trajectoire de cet objet céleste était donc suivie avec attention par la NASA grâce à la sonde Osiris-Rex qui a passé deux ans en orbite autour de Bennu. Ce qui a permis de l’étudier de très près l’astéroïde, et de faire de bien meilleures prédictions sur sa trajectoire future. De fait, il devrait simplement passer très près de la Terre en 2135 à seulement la moitié de la distance de la Lune.

UNE MENACE PAS TOUT À FAIT ÉCARTÉ

Ainsi si l’on en croit les calculs de la NASA, les chances pour que Bennu percute la Terre sont infimes. Il y a pour ainsi dire 99,94 % de chances pour qu’il ne percute pas la Terre. Il y a néanmoins un scénario-catastrophe dans lequel cet astéroïde pourrait percuter notre planète bleue. Dans ce scénario, au moment de son passage près de la Terre il pourrait pénétrer dans un trou de serrure gravitationnelle ce qui modifierait sa trajectoire et le pourrait le placer vers la Terre. Néanmoins, cette hypothèse est très peu probable et serait plus le fruit d’un tragique coup du sort. L’astéroïde Bennu n’est donc pas une réelle menace pour la Terre en théorie néanmoins gardons à l’esprit que l’on a une chance sur 19.068.840 de gagner au loto donc on sait jamais.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(FOSSILE) Un paresseux géant retrouvé en Guyane

27 octobre 2021 – Quatre mètres, quatre tonnes. Aussi lourd qu’un éléphant. Trouver le squelette d’un paresseux géant en Guyane est une première en France. L’espèce a disparu il y a 12 000 ans.

C’est le paléontologue Pierre-Olivier Antoine qui est à l’origine de la découverte… Dans une mare de boue, dans la région de Maripasoula, à la frontière du Suriname. “Il est très difficile de trouver des fossiles en Guyane à cause de l’acidité des sols et du couvert forestier”, explique ce professeur à l’Université de Montpellier.

Des vestiges ont déjà été trouvés en Patagonie, au sud de l’Argentine, mais jamais dans le département français. Pendant une semaine, six paléontologues ont déterré plusieurs os dont des maxillaires et des mandibules, en plein cœur de la forêt amazonienne. L’espèce a rapidement été identifiée : c’est un Eremotherium laurillardi. Un herbivore qui, contrairement à son descendant actuel, ne se déplaçait qu’à terre et non dans les arbres… Ce que l’on comprend aisément lorsqu’on pèse plusieurs tonnes…

La trouvaille est une aubaine pour la Guyane. Les paléontologues espèrent retrouver des restes d’autres animaux ayant vécu en même temps que le paresseux géant. Les fossiles ont été présentés à certains collégiens guyanais.

Tom Hannane (rédaction btlv.fr)

2021-08-13T12:08:34+02:0013 août 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser