fbpx
x

(ESPACE) Le Starliner de Boeing n’est pas prêt de partir

18 août 2021 – À la base le décollage du Boeing de Starliner était prévu pour le 3 août mais un problème au niveau des valves du système de propulsion avait provoqué un report du décollage pour une durée indéterminée. Finalement, Boeing a décidé de renvoyer le vaisseau spatial Starliner dans ses ateliers, en raison d’un problème technique irrésolu. Le décollage ne devrait donc pas avoir lieu avant plusieurs mois.

Dans la course à l’espace, Boeing accuse un retard qui ne cesse de grandir. Le deuxième vol test, sans équipage, de sa capsule spatiale Starliner initialement prévu en mars 2021, puis en avril, puis en juillet, puis début août, n’aura finalement pas lieu avant de nombreux mois. S’il y a  encore récemment Boeing avait seulement parlé de report pour une durée indéterminée. Avec cette annonce, Boeing éloigne d’au moins six mois un éventuel premier vol habité, initialement prévu pour début 2022. En effet, si l’on tient compte du calendrier de lancement de la Nasa et du trafic à destination de l’ISS, la prochaine possibilité d’un lancement pour le Starliner se présentera seulement après le départ de la sonde Lucy à destination d’astéroïdes troyens. Cette mission sera lancée à l’intérieur d’une fenêtre de tir qui s’ouvre à la mi-octobre et se referme début novembre. De ce fait, si le Starliner n’est pas prêt après ce lancement ce qui est probable, l’opportunité suivante sera en 2022.

UN STARLINER CONFRONTÉ À UN PROBLÈME TECHNIQUE DE TAILLE

Le Starliner de Boeing serait donc confronté à un problème de valve du système de propulsion. En effet, une humidité permanente causerait la corrosion des valves en question, ce qui ne leur permettrait pas de s’ouvrir correctement. Un problème que Boeing ne semble pas être en mesure de résoudre. Ce qui explique pourquoi l’entreprise a décidé de retirer la capsule de la fusée sur laquelle elle aurait dû faire le voyage en orbite. Actuellement, sur 13 valves, seulement neuf fonctionneraient normalement, et quatre demeureraient fermées. Une nouvelle particulièrement inquiétante puisque ça signifie que Starliner va retourner dans les usines Boeing pour y subir de nouveaux examens. Ainsi, quels que soient les résultats de ces nouveaux examens, cela prendra de nombreux mois. Le retard de Starliner ne fait donc que s’agrandir tandis que les ambitions spatiales de Boeing s’amenuisent.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ROBOT) Des fourmis imprimées en 3D s’unissent pour contourner les obstacles

27 octobre 2021 – Des scientifiques de l’Université de Notre-Dame ont voulu reproduire l’union des fourmis lorsqu’elles sont face à un obstacle. Ils y sont parvenus.

Yasemin Ozkan-Aydin est professeur. Elle a observé que les robots à quatre pattes présentaient des avantages par rapport aux robots à roues. Mais le problème c’est que certains gouffres ou des terrains trop raides sont infranchissables. Face à ce constat, elle a créé avec ses collègues des petits robots imprimés en 3D qui peuvent travailler ensemble.

Les robots mesurent 15 à 20cm de long. Ils ont un microprocesseur, un capteur de lumière frontal, des capteurs magnétiques à chaque extrémité et une batterie au lithium-polymère.

Lorsqu’un de ces robots est en difficulté, il envoie un signal sans fil à ses congénères qui l’aident. Ensemble, ils peuvent former un pont. 

Yasemin Ozkan-Aydin améliore encore ce système déjà bien abouti. Mais quelles seraient les applications des robots-fourmis ? On peut les envisager dans l’exploration spatiale ou encore l’étude des insectes.

Tom Hannane (rédaction btlv.fr)

2021-08-19T09:32:01+02:0018 août 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser