fbpx
x

(OVNI) Le directeur de l’agence spatiale russe est convaincu de l’existence des extraterrestres

31 août 2021 — « Mais, si nous parlons de mes croyances personnelles, je crois que l’univers est infini dans le temps et l’espace, donc les chances de vie dans l’univers peuvent être infinies. Cette vie ne doit pas nécessairement être sous la forme d’humanoïdes, cela peut être des cellules, des virus, des plantes, et il peut y avoir aussi des êtres intelligents vivants », estime Dimitri Rogozine le chef de Roscosmos , l’équivalent russe de la NASA, dans une interview à Gazeta.Ru. Selon lui la vie extraterrestre est une réalité, même si pour le moment on n’en a aucune preuve.

Dimitri  Rogozine a reconnu que cette question hantera les esprits jusqu’à ce que la vie intelligente dans l’Univers soit découverte. « Toutes les missions que nous préparons aujourd’hui, par exemple une mission vers Mars, en collaboration avec l’Agence spatiale européenne, visent à trouver des signes de vie qui ont déjà existé sur la planète rouge. C’est-à-dire que nous recherchons la vie, ce qui signifie que nous y croyons », a déclaré Rogozin.

Le chef de Roscosmos  a également lancé une invitation à ses concurrents privés, les milliardaires et passionnés de l’espace, Elon Musk, Richard Branson et Jeff Bezos à assister au lancement de la mission spatiale Soyouz MS-19 depuis le cosmodrome de Baïkonour.

Le lancement de la fusée  Soyouz MS-19 est prévu pour le 5 octobre prochain. Le chef de Roskosmos estime que la présence du « trio des passionnés de l’espace » sur le pas de tir de Baïkonour lors du lancement  soulignerait que l’espace « est un environnement unique où se rencontrent des personnes uniques, qui, malgré tous les problèmes, qui existent entre les pays, trouvent encore l’opportunité d’être ensemble. »

C’est au cours de ce vol que sera tourné le premier film de fiction dans l’espace, brûlant ainsi la politesse à  Tom Cruise pour sa mission impossible.

François Deymier (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(INNOVATION) L’armée américaine s’est dotée de fusils qui visent et tirent automatiquement

27 octobre 2021 – L’armée américaine s’est récemment procuré des SMASH 2000, un système de visée informatisé qui grâce à un algorithme permet ainsi de détecter automatiquement la cible, de prédire ses mouvements et d’indiquer au tireur où viser.

Afin de permettre à ses soldats de mieux viser et donc d’être plus efficace, l’armée américaine a décidé de miser sur le SMASH 2000. Il s’agit d’un système de visée informatisé qui en apparence ressemble à une lunette classique, qui se glisse sur le haut d’un fusil d’assaut. Le système fonctionne grâce à une caméra et un laser qui permet de déterminer la distance entre l’arme et la cible. Un algorithme intégré permet ainsi de détecter automatiquement la cible, de prédire ses mouvements et d’indiquer au tireur où viser. En d’autres termes il s’agit de viseurs intelligents conçus pour aider les tireurs à repérer les cibles et à leur montrer ensuite le point de visée le plus optimal à engager, même lorsqu’ils se déplacent.

UNE SORTE DE ROBOT TUEUR

En plus de constituer une redoutable aide à la visée, le système SMASH 2000 peut au militaire quand et où tirer d’une certaine façon c’est la machine qui prend le tir en main. En fait, avec cette technologie, une fois que la lunette a acquis sa cible, le militaire n’a plus qu’à presser la détente de son arme et laisser le système électronique prendre en charge le tir. C’est donc l’algorithme qui décide de faire feu lorsqu’il est certain que la balle peut toucher sa cible. En outre, bien qu’il soit sous le contrôle d’un soldat, c’est donc tout de même le SMASH 2000 qui prend la décision finale, on peut donc le voir comme un robot tueur. Ainsi cette technologie montre que petit à petit l’intelligence artificielle prend de plus d’importance dans l’armée.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-09-02T10:46:49+02:0031 août 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser