fbpx

(ESPACE) Le plus jeune astronaute de l’histoire s’envolera avec Jeff Bezos

16 juillet 2021 – Pour son premier vol spatial prévu le 20 juillet, Jeff Bezos semble vouloir se familiariser avec les records. Puisqu’en plus d’être accompagné pour ce vol inaugural par Wally Funk la future plus vieille astronaute de l’histoire, il sera également accompagné par Olivier Daemen le futur plus jeune astronaute de l’histoire qui est âgé de 18 ans.

Le 20 juillet, Oliver Daemen deviendra le plus jeune astronaute de l’histoire lorsqu’il s’envolera aux côtés du milliardaire Jeff Bezos pour le vol inaugural du vaisseau de Blue Origin.Diplômé du lycée en 2020 le futur jeune astronaute est néerlandais,  titulaire d’une licence de pilote privé et est le premier passager payant de Blue Origin. Il est le fils de Joes Daemen patron de la société d’investissements Somerset Capital Partners et deuxième plus gros enchérisseur de la vente aux enchères, c’est lui qui aurait payé le siège et décidé de l’offrir à son fils. Ce n’est donc pas le vainqueur des enchères pour un siège à bord du premier vol extra-atmosphérique de Blue Origin qui fut remporté pour 28 millions de dollars. Le gagnant des enchères qui a demandé à rester anonyme, s’envolera lors d’une mission future.

Pour Oliver Daemen qui se dit fasciné par l’espace depuis ses 4 ans, c’est un rêve qui se réalise. L’entreprise Blue Origin qui gère le vol s’est d’ailleurs vite réjoui du symbole que représentait ce passager en raison de sa jeunesse. Bob Smith le patron de l’entreprise a d’ailleurs déclaré en parlant de ce jeune passager « Oliver représente une nouvelle génération de personnes qui vont nous aider à construire une route vers l’espace ». Ainsi, nous connaissons maintenant l’identité des 4 passagers qui monteront à bord de la fusée New Shepard pour le premier vol de l’entreprise Blue Origin à savoir Jeff Bezos et son frère Wally Funk et Oliver Daemen. Un vol qui contrairement à celui de Virgin Galactic qui a eu lieu le 11 juillet dépassera la frontière internationale reconnue de l’espace, à une altitude de 100 kilomètres. Par conséquent, avec la présence de ce jeune passager ce vol inaugural sera un vol de record avec la future plus vieille astronaute et le futur plus jeune astronaute et ce sera aussi le premier vol touristique spatial à franchir les 100 km d’altitude.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ESPACE) Starliner, la capsule spatiale de Boeing s’apprête à voler vers l’ISS

01 août 2021 – Si tout se passe comme prévu, la capsule CST-100 Starliner de Boeing devrait être lancée le 3 août 2021 pour un deuxième vol d’essai sans équipage. Un vol de la plus haute importance puisqu’il précède l’échec de son premier vol, en décembre 2019.

Alors que tout récemment le module russe Nauka avait rejoint l’ISS c’est un modèle américain cette fois qui s’apprête à rejoindre la station spatiale internationale. Ce vol était initialement prévu pour le 30 juillet 2021, mais ce deuxième vol d’essai du CST-100 Starliner, destiné aux vols habités vers la station spatiale internationale a été repoussé au 3 août. Créé par Boeing pour la Nasa, ce vaisseau commercial sera mis en orbite par le lanceur Atlas 5 de la base de Cap Canaveral, en Floride. Ce deuxième vol-test intervient plus d’un an et demi après l’échec, en décembre 2019, du premier vol lié à des défauts de logiciels de bord et de système de communication du vaisseau. Boeing a alors proposé à la Nasa de réaliser un autre vol d’essai sans équipage à ses frais.

UN VOL À FORT ENJEU

Suite à l’échec de la première tentative en 2019, Boeing s’est retrouvé fortement distancé par son rival Space X dans le domaine du transport d’astronautes. En effet depuis 2019, la société Space X a réussi ses essais, mais surtout, elle a lancé 3 équipages d’astronautes vers l’ISS. Ce vol est également important de par le coût financier qu’il représenterait surtout en cas d’échec. À titre d’exemple, l’échec de 2019 avait coûté à l’entreprise près de 410 millions de dollars. Ce vol a d’ailleurs fait l’objet d’une surveillance active de la part de la NASA qui au cours d’une enquête a localisé un total de 80 corrections nécessaires pour la préparation du Starliner. Enfin, un succès permettrait à Starliner de débuter les vols habités ce qui constitue une nouvelle étape cruciale pour le Starliner de Boeing.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-07-19T08:12:29+02:0016 juillet 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser