fbpx
x

(ESPACE) Le rover Curiosity a découvert une mystérieuse arche rocheuse sur Mars

5 août 2021 – Curiosity le rover de la NASA poursuit sa mission sur Mars et a découvert une structure rocheuse pour le moins atypique. Une structure rocheuse qui a la capacité de pouvoir résister aux forces du vent et de l’érosion de la planète Mars.

L’image de cette roche atypique a été capturée grâce à la ChemCam du rover, le 27 juillet. Pour le moment, Curiosity se trouve au niveau du mont Sharp, dans le cratère Gale, dont il est chargé d’examiner les différentes strates géologiques. Il se situait dans une zone de transition entre un sol argileux et un sol sulfaté. Cette zone intéresse beaucoup les scientifiques, car elle a un passé potentiellement aquatique dans la région et c’est précisément là que le rover est tombé sur cette étrange arche de pierre. Une arche de petite taille dans les faits puisqu’elle mesure environ 16,5 cm de diamètre. Si la forme pourrait laisser aller certains à des suggestions selon lesquelles cette arche ne s’est pas faite de manière naturelle. En réalité, pour les experts, il n’en est rien. D’ailleurs pour Gwenael Caravaca, ingénieur de recherche au Laboratoire de planétologie et géodynamique de Nantes, cette structure est particulièrement propice à la paréidolie qui est un processus cérébral qui consiste à trouver une forme familière dans une forme aléatoire. Ce qu’il souligne avec amusement dans le tweet ci-dessus soulignant qu’on peut voir beaucoup de choses alors que c’est seulement une roche qui a subi l’érosion.

UNE ARCHE DE PIERRE QUI S’AJOUTE À LA LONGUE LISTE DES STRUCTURES ROCHEUSES ATYPIQUE DE MARS

Pour Abigail Fraeman, géologue planétaire de la NASA, cette découverte est tout simplement “une image particulièrement fantaisiste d’une texture rocheuse intéressante” rien de plus. D’ailleurs, ce n’est pas la première fois que l’on détecte une structure rocheuse atypique et ce ne sera pas la dernière. Ainsi de manière non exhaustive en observant Mars on a trouvé des structures rocheuses qui ressemblaient à des ossements, des animaux ou encore des visages. On peut par exemple citer le cas récent de Perseverance qui avait découvert une roche de forme allongée, surmontée d’une ”tête” en avril. Ainsi la découverte de cette arche rocheuse nous montre qu’après 9 ans d’exploration, le rover Curiosity continue de nous surprendre.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(FOSSILE) Un paresseux géant retrouvé en Guyane

27 octobre 2021 – Quatre mètres, quatre tonnes. Aussi lourd qu’un éléphant. Trouver le squelette d’un paresseux géant en Guyane est une première en France. L’espèce a disparu il y a 12 000 ans.

C’est le paléontologue Pierre-Olivier Antoine qui est à l’origine de la découverte… Dans une mare de boue, dans la région de Maripasoula, à la frontière du Suriname. “Il est très difficile de trouver des fossiles en Guyane à cause de l’acidité des sols et du couvert forestier”, explique ce professeur à l’Université de Montpellier.

Des vestiges ont déjà été trouvés en Patagonie, au sud de l’Argentine, mais jamais dans le département français. Pendant une semaine, six paléontologues ont déterré plusieurs os dont des maxillaires et des mandibules, en plein cœur de la forêt amazonienne. L’espèce a rapidement été identifiée : c’est un Eremotherium laurillardi. Un herbivore qui, contrairement à son descendant actuel, ne se déplaçait qu’à terre et non dans les arbres… Ce que l’on comprend aisément lorsqu’on pèse plusieurs tonnes…

La trouvaille est une aubaine pour la Guyane. Les paléontologues espèrent retrouver des restes d’autres animaux ayant vécu en même temps que le paresseux géant. Les fossiles ont été présentés à certains collégiens guyanais.

Tom Hannane (rédaction btlv.fr)

2021-08-05T18:05:53+02:005 août 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser