fbpx

(ESPACE) Le rover de Mars va débuter sa collecte d’échantillons de roches martiennes

22 juillet 2021 – Le rover de la NASA Perseverance dont la mission est de chercher des traces de vie sur Mars, a déjà parcouru un kilomètre vers le sud depuis son site d’atterrissage. Il va désormais commencer d’ici à deux semaines à prélever des échantillons de roches sur le lit d’un ancien lac. 

Ce que va accomplir Perseverance d’ici à 2 semaines constitue le cœur de sa mission sur Mars, a déclaré ce mercredi 21 juillet la NASA dans un communiqué. Le rover a fait du chemin depuis son arrivée il y a quelques mois dans le cratère de Jezero qui selon les scientifiques abriterait un ancien lac il y a 3.5 milliards d’années, le but étant qu’il puisse y trouver d’anciennes traces de vie. C’est donc dans le cadre de cette recherche de traces de vie que le prélèvement de ses roches prend une importance primordiale. Car c’est l’analyse de ces échantillons qui va permettre de révéler la composition chimique et minérale de ses roches afin de savoir si elles sont volcaniques ou sédimentaires. Le rover va également essayer de localiser des signes possibles de microbes anciens.

UNE OPÉRATION MÉTICULEUSE

L’opération de prélèvement des roches sera délicate pour le Rover afin de le préserver au mieux. Pour commencer, il va déployer son bras articulé de deux mètres puis utiliser un outil abrasif pour nettoyer la surface des roches. Ensuite, les roches prélevées seront analysées par les instruments installés sur sa tourelle. Évidemment, ce seront des analyses préliminaires, car chaque roche sélectionnée par le robot aura une “jumelle” en quelque sorte qui sera stockée à l’intérieur du rover. Si Persévérance est sur le point d’entamer une étape primordiale de son parcours, sa mission est encore loin d’être terminée et ne prendra fin qu’ après une mission de récupération de la NASA et de l’Agence spatiale européenne qui n’aura pas lieu avant les années 2030.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ESPACE) Des astronomes ont détecté 1652 signaux radio issus d’une source mystérieuse dans l’espace

15 octobre 2021 – Une équipe internationale d’astronomes est parvenue à détecter 1652 signaux radio provenant d’une source cosmique mystérieuse, qui se situe dans une galaxie lointaine.

Pour les astronomes les sursauts radio rapides aussi appelés FRB sont un des phénomènes cosmiques les plus intrigants. En l’occurrence ses nombreux signaux radios qui ont été détectés proviennent  d’une source nommée FRB 121102 et dont les premiers signaux datent de 2012. Cependant tout récemment ils ont pu observer en provenance de cet endroit un regain d’activité tout à fait inhabituel. Au total, ils ont enregistré 1 652 sursauts radio indépendants provenant de la mystérieuse source en seulement 47 jours. Ce qui représente l’activité la plus élevée jamais enregistrée à partir d’un FRB, avec 122 sursauts radio en l’espace d’une heure dans un cas. Ces observations ont été réalisées en Chine grâce au radiotélescope sphérique à ouverture de cinq cents mètres (FAST). À titre de comparaison, auparavant le nombre de sursauts signalés par cette source n’était que de 349.

UN PHÉNOMÈNE UNIQUE

Pour les astrophysiciens, cette abondance de signaux radios est unique, car il s’agit clairement du plus grand échantillon de sursauts provenant d’une source de FRB collecté jusqu’à présent. Un phénomène unique mais aussi mystérieux car on n’arrive pas à déterminer son origine. Notons que le grand nombre de détections a permis aux chercheurs de rechercher en profondeur tout signe de périodicité, ou quasi-périodicité qui pourrait indiquer une seule source en rotation telle qu’un pulsar mais ils n’en ont trouvé aucun. Pour l’astronome Bing Zhang ce phénomène pourrait être le signe d’un phénomène spatial jusqu’ici inconnu, selon lui “Il se pourrait qu’il y ait plus d’un mécanisme permettant de générer des FRB à partir d’une seule source”. Ainsi, si l’origine du phénomène reste à déterminer, elle devrait pouvoir accroître les connaissances des astronomes.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

 

2021-07-22T18:23:05+02:0022 juillet 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser