fbpx
x

(ESPACE) Les échantillons récoltés par le Rover Perseverance sur Mars ont mystérieusement disparu

16 août 2021 – Alors que le rover Perseverance effectuait sa mission de prélèvement des roches, ces dernières ont mystérieusement disparu. Un mystère pour la NASA d’autant que le rover n’a à priori fait aucune erreur dans son processus de prélèvement des roches.

La NASA a donc en quelque sorte lancé une enquête afin de retrouver les échantillons disparus. Pour cela, ils ont demandé à Perseverance de prendre des photos en gros plan du forage. La théorie principale serait que la roche était trop friable pour former une carotte. Le forage n’a donné que de la poudre ou des grains, qui se trouvent désormais au fond du trou, ou bien dans les débris alentour. En d’autres termes, comme le souligne Jennifer Trosper, chef de projet pour Perseverance, “la cible rocheuse n’a pas réagi comme nous l’avions prévu pendant le carottage”. Pour la NASA le problème ne vient donc pas du rover, mais plutôt de la roche qui a été sélectionnée en tant qu’échantillon. Notons que l’objectif principal de Perseverance sur Mars est d’explorer une région appelée cratère Jezero et de recueillir des échantillons de roche. Le tube qui est revenu vide est l’un des 43 que le rover transporte pour cette mission le rover de la Perverance a donc encore de la marge.

DE NOUVEAUX PRÉLÈVEMENTS PRÉVUS EN SEPTEMBRE 2021

Dans les faits, ce genre d’événements n’est pas une première, il y a déjà eu des problèmes avec la roche martienne. Comme ça a déjà été le cas avec la “taupe” de la sonde Insight qui était censée s’enfouir dans la croûte martienne et mesurer sa température mais qui a échoué à cause de la roche. Malgré ce tube vide, la NASA estime que pour le moment la mission de Perseverance est un succès. L’agence spatiale américaine a notamment réalisé la première séquence autonome complète de notre système d’échantillonnage sur Mars, dans les contraintes de temps d’un seul sol. Concernant le prélèvement d’échantillons, le rover aura d’autres chances. La prochaine tentative devrait avoir lieu en septembre 2021 et selon la NASA, les prochaines roches seront plus propices à un prélèvement. La mission est donc loin d’être terminée pour le rover Perseverance.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr) 

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(INNOVATION) L’armée américaine s’est dotée de fusils qui visent et tirent automatiquement

27 octobre 2021 – L’armée américaine s’est récemment procuré des SMASH 2000, un système de visée informatisé qui grâce à un algorithme permet ainsi de détecter automatiquement la cible, de prédire ses mouvements et d’indiquer au tireur où viser.

Afin de permettre à ses soldats de mieux viser et donc d’être plus efficace, l’armée américaine a décidé de miser sur le SMASH 2000. Il s’agit d’un système de visée informatisé qui en apparence ressemble à une lunette classique, qui se glisse sur le haut d’un fusil d’assaut. Le système fonctionne grâce à une caméra et un laser qui permet de déterminer la distance entre l’arme et la cible. Un algorithme intégré permet ainsi de détecter automatiquement la cible, de prédire ses mouvements et d’indiquer au tireur où viser. En d’autres termes il s’agit de viseurs intelligents conçus pour aider les tireurs à repérer les cibles et à leur montrer ensuite le point de visée le plus optimal à engager, même lorsqu’ils se déplacent.

UNE SORTE DE ROBOT TUEUR

En plus de constituer une redoutable aide à la visée, le système SMASH 2000 peut au militaire quand et où tirer d’une certaine façon c’est la machine qui prend le tir en main. En fait, avec cette technologie, une fois que la lunette a acquis sa cible, le militaire n’a plus qu’à presser la détente de son arme et laisser le système électronique prendre en charge le tir. C’est donc l’algorithme qui décide de faire feu lorsqu’il est certain que la balle peut toucher sa cible. En outre, bien qu’il soit sous le contrôle d’un soldat, c’est donc tout de même le SMASH 2000 qui prend la décision finale, on peut donc le voir comme un robot tueur. Ainsi cette technologie montre que petit à petit l’intelligence artificielle prend de plus d’importance dans l’armée.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-08-16T15:25:03+02:0016 août 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser