Découvrez BTLV, le média N°1 sur le mystère et l'inexpliqué (Replay/Podcast/rédactionnel)

Pour accéder à toutes nos interviews audio et vidéo
Rejoindre BTLV

23 juin 2020 – La supergéante rouge Antares, étoile la plus brillante de la constellation du Scorpion, livre peu à peu les secrets de son atmosphère grâce à ALMA.

On vous a déjà parlé des capacités d’ALMA sur btlv, il semblerait qu’elle soit capable d’encore plus. Depuis le Chili, l’interféromètre a pu capter et analyser une partie de l’atmosphère d’Antares.

CARTE D’IDENTITÉ XXL

Antares est une étoile dite supergéante et à raison : située à 550 années-lumière de nous, sa masse équivaut à 15 à 18 fois celle de notre soleil et son rayon avoisine les 700 fois celui de notre astre. Elle est également 10 000 fois plus brillante que lui.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, elle est plutôt froide en raison de son âge avancé. Elle est même en fin de vie et proche de la supernova selon les astronomes. Elle perd rapidement en masse, un phénomène qui reste à ce jour inexpliqué.

Quand cette supernova se produira, la super géante projettera des quantités astronomiques d’éléments nécessaires à la vie autour d’elle.

ATMOSPHÈRE

La température maximale atteinte par Antares est de 3 500 °C. Pas si chaud qu’il y parait quand on sait que notre soleil peut atteindre les 20 000 °C. Les scientifiques pensent d’ailleurs que la température de cette chromosphère est inhomogène, c’est-à-dire que l’on trouve des zones chaudes, des zones froideset même des zones tièdes.

Les scientifiques assurent que cette découverte est une grande avancée en matière de cartographie. En étant capables d’analyser cette atmosphère, ils sont en mesure de conceptualiser la façon dont se forment les énormes rafales de vent, notamment sur Antares, et sur la quantité de masse qui en est éjectée.

Rédaction btlv.fr (source Futura-Science)