fbpx

(ESPACE) Les quatre touristes de SpaceX sont de retour sur Terre

19 septembre 2021 – Après avoir voyagé trois jours dans l’espace, les quatre touristes de SpaceX sont rentrés sains et saufs sur Terre. La première mission orbitale de l’Histoire n’ayant comporté aucun astronaute professionnel à bord est donc un réel succès.

Les quatre passagers privés de SpaceX ont amerri, ce samedi 18 septembre au soir un peu après 19 heures (vers une heure du matin, heure française), au large des côtes de la Floride. L’amerrissage a été effectué grâce à la capsule Dragon qui a résisté à la vertigineuse descente par le biais de son bouclier thermique, puis a été freinée par quatre immenses parachutes. Un bateau de SpaceX est ensuite venu récupérer la capsule et ses quatre passagers. Ils ont ensuite été transportés par hélicoptère jusqu’au centre spatial Kennedy, d’où ils avaient décollé mercredi soir, et où ils ont pu retrouver leurs familles.

UN VOYAGE INAUGURAL PAS UNIQUEMENT TOURISTIQUE

Bien que la mission Inspiration4 soit avant tout un voyage touristique, il y avait aussi un aspect scientifique dans ce voyage. En effet, cette mission spatiale a permis de récolter des données telles que le rythme cardiaque, le sommeil, la saturation en oxygène dans le sang, et les capacités cognitives, dont l’étude doit permettre de mieux comprendre l’effet de l’environnement spatial sur des débutants. Durant ce voyage les touristes spatiaux de SpaceX, sont restés autour de la Terre à une orbite d’environ 575 km de haut dans un vaisseau allant à une vitesse d’environ 28 000 km/h et ont fait au total plus de 15 fois le tour du globe. Ce voyage inaugural est une réussite qui voyait dans la mission Inspiration4 selon ses dires un tournant dans la démocratisation de l’espace, et un moyen de prouver que le cosmos est aussi accessible à des équipages n’ayant pas été triés sur le volet et formés durant des années, comme le sont les astronautes. L’entreprise SpaceX a d’ailleurs déjà prévu d’autres vols de tourisme spatial. Dont un qui arrivera très prochainement, dès janvier 2022, avec notamment trois hommes d’affaires à bord. Quoi qu’il en soit avec cette mission, SpaceX s’est imposé avec succès dans le monde du tourisme spatial.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ESPACE) La sonde Lucy est partie aujourd’hui à la conquête des astéroïdes de Jupiter

16 octobre 2021 – La sonde Lucy de la NASA est partie ce matin depuis Cap Canaveral en Floride. Elle se dirigera vers les astéroïdes troyens de Jupiter, corps célestes gravitant autour du Soleil sur la même orbite que celle de la géante gazeuse.

La sonde Lucy voyagera durant six ans avant d’effectuer la majorité de ses observations entre 2027 et 2033. Son but sera d’étudier les astéroïdes troyens, afin de déterminer leur origine et de confirmer ou invalider le modèle de Nice, expliquant la disparité des corps célestes à l’origine de la formation du système solaire. Les astéroïdes troyens sont des astéroïdes qui se situent à des points stables autour de Jupiter, ils sont situés à plus de 700 millions de kilomètres du soleil et ce sera la première fois qu’ils vont être survolés par une mission spatiale. Une fois arrivée à destination, la sonde pourra commencer à étudier ces objets célestes dont la composition, la densité, la forme permettront par exemple d’en savoir plus sur l’évolution de l’agencement des planètes autour de notre soleil. Les astronomes espèrent que l’étude de ces astéroïdes leur permettra de mieux comprendre la naissance de notre système solaire.

UNE SONDE PORTEUSE D’UN MESSAGE À DESTINATION DE NOS DESCENDANTS

En plus de permettre l’étude des astéroïdes de Jupiter, la sonde Lucy servira aussi de capsule temporelle spatiale à destination de nos descendants.  De fait, elle contiendra des écrits de penseurs majeurs ainsi qu’un schéma de la position exacte des planètes le jour du lancement de Lucy. Le parcours de la sonde a été étudié afin de la rendre facilement accessible pour des descendants disposant d’une technologie largement supérieure. En effet, à la fin de sa mission en 2033  Lucy suivra la même orbite que les astéroïdes troyens autour du soleil ce qui signifie qu’elle pourrait errer dans cette orbite  pour des centaines, des milliers voire des millions d’années. De cette façon, les chercheurs espèrent que la sonde Lucy deviendra une relique archéologique qui pourra être récupérée par des descendants ayant la capacité de voyager jusqu’à Jupiter. Cependant nos descendants auront-ils le temps d’atteindre un tel niveau de technologie avant que l’humanité ne disparaisse est une question que l’on peut se poser.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-09-19T17:01:20+02:0019 septembre 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser