fbpx
x

(ESPACE) Perseverance a récolté son premier échantillon martien

8 septembre 2021 – C’est une étape importante franchie pour les astronomes de la Nasa. Le rover Perseverance, sur Mars depuis le 18 février 2021, a extrait son premier échantillon dans la roche martienne : un cylindre d’un centimètre de diamètre sur six centimètres de longueur. “Un véritable moment historique” pour Thomas Zurbuchen, chef des missions scientifiques de la NASA.

Échantillon récolté par Perseverance le premier septembre 2021, scellé hermétiquement le six. (Crédit : NASA/JPL-Caltech/ASU)

UNE PREMIÈRE TENTATIVE LE MOIS DERNIER

Le 05 août dernier, Perseverance a tenté de faire une première extraction. Mais la roche était trop friable. Impossible d’en récupérer un bout ! Il a fallu se rendre sur un autre site, nommé la Citadelle, pour arriver à trouver une roche plus compacte.

RETOUR SUR TERRE EN 2031

Faire des échantillons, c’est bien, mais comment les récupérer ? Selon la NASA et l’Agence Spatiale Européenne, la mission de retour est prévue pour 2031. Le rover a sur lui une quarantaine de tubes afin de récupérer les fragments qui seront analysés sur Terre en laboratoire.

Tom Hannane (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ESPACE) Jeff Bezos compte construire une station spatiale privée

26 octobre 2021 – Jeff Bezos semble vouloir pousser encore plus loin le tourisme spatial. Comme le montre son nouveau projet, Orbital Reef, une  station spatiale privée décrite comme un parc commercial pouvant accueillir jusqu’à 10 personnes.

La société Blue Origin de Jeff Bezos et Sierra Space se sont associés dans un projet de grande envergure à savoir une station spatiale privée pouvant accueillir jusqu’à 10 personnes. Ils ambitionnent de pouvoir la rendre opérationnelle d’ici la deuxième moitié de la décennie. Cette station spatiale qui sera baptisée Orbital Reef montre que la course pour la commercialisation de l’orbite terrestre basse a atteint un nouveau stade. Dans un communiqué BLue Origin et Sierra Space ont annoncé que cette station spatiale s’adresserait  à un large panel de client “Agences spatiales expérimentées, consortiums dans les hautes technologies, nations sans programme spatial, médias et agences de voyages, entrepreneurs et inventeurs subventionnés, investisseurs portés vers l’avenir, tous ont leur place”. La station évoluera à 500 km d’altitude, soit un peu plus haut que l’ISS et mesurera 830 m3, soit presque autant que l’ISS.

UN NOUVEAU SUCCESSEUR POUR L’ISS

À l’image de Starlab, Blue Origin et Sierra Space ont donc annoncé à leur tour la mise en place d’une station spatiale privée qui devrait entrer en service à l’horizon 2025. Une annonce qui intervient à un moment où la mise en place d’une station spatiale est intéressante stratégiquement puisque en théorie l’avenir de l’ISS est aujourd’hui officiellement assuré jusqu’en 2024. À cela s’ajoute le fait que d’un point de vue technique, la NASA a entériné le fait qu’elle soit capable d’opérer jusqu’en 2028 même si le patron de la NASA Bill Nelson, s’est prononcé en faveur de son extension jusqu’en 2030. Quoi qu’il en soit, l’ISS a une date de péremption qui approche à grands pas et des stations comme Orbital Reef seront là pour prendre la relève.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-09-08T14:57:28+02:008 septembre 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser