fbpx

(ESPACE) Premier vol dans l’espace réussi pour Jeff Bezos

20 juillet 2021 – Neuf jours après son rival Richard Branson, le fondateur d’Amazon a achevé son premier vol spatial avec sa fusée New Sheppard. Accompagné de 3 autres astronautes d’une journée, Jeff Bezos a effectué un vol réussi de 11 minutes dans l’espace.

Si on fait exception du petit problème technique à l’arrivée, ce vol inaugural de la société Blue Origin s’est déroulé parfaitement bien. Le vol de courte durée et entièrement autonome a été effectué grâce à la fusée New Shepard, avec à son sommet une capsule qui transportait Jeff Bezos et trois autres passagers. La fusée a dépassé l’altitude de 100 km qui marque la ligne Karman, la limite reconnue internationalement entre l’atmosphère terrestre et l’espace. A titre de comparaison, le vaisseau de Branson n’avait pas dépassé les 86 km. Pour atteindre cette altitude, New Shepard a accéléré vers l’espace à une vitesse dépassant Mach 3 grâce à un moteur fonctionnant à l’hydrogène et à l’oxygène liquides. La capsule s’est ensuite séparée de son propulseur, et les passagers ont pu passer quelques minutes à 107 km. La fusée a donc atteint la “frontière de l’espace” en 4 minutes. Ensuite, Jeff Bezos et les autres passagers ont pu profiter d’un vol parabolique de 3 minutes en apesanteur avant de redescendre doucement sur Terre, freiné par des parachutes.

Dans ce vol, rien ne semble avoir été laissé au hasard jusque dans le choix de la date de départ, puisque le 20 juillet 2021 correspond pour les Américains au 52ème anniversaire des premiers pas de Neil Armstrong et Buzz Aldrin sur la Lune (pour les Français c’est le 21 juillet). Dans ce périple, Jeff Bezos était accompagné de 2 personnes qui ont battu des records dans le monde des astronautes. A savoir la pionnière de l’aviation Wally Funk âgée de 82 ans qui est devenu avec ce vol inaugural la plus vieille astronaute de  l’histoire et Oliver Daemen âgé de 18 ans, premier client de Blue Origin qui de son côté est devenu grâce à ce vol le plus jeune astronaute de l’histoire. Mark Bezos, le frère du milliardaire, a quant à lui fait office de quatrième passager. Ce vol qui été baptisé First Human Flight a donc été un grand succès et ouvre grand la voie pour les débuts du tourisme spatial.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ESPACE) Starliner, la capsule spatiale de Boeing s’apprête à voler vers l’ISS

01 août 2021 – Si tout se passe comme prévu, la capsule CST-100 Starliner de Boeing devrait être lancée le 3 août 2021 pour un deuxième vol d’essai sans équipage. Un vol de la plus haute importance puisqu’il précède l’échec de son premier vol, en décembre 2019.

Alors que tout récemment le module russe Nauka avait rejoint l’ISS c’est un modèle américain cette fois qui s’apprête à rejoindre la station spatiale internationale. Ce vol était initialement prévu pour le 30 juillet 2021, mais ce deuxième vol d’essai du CST-100 Starliner, destiné aux vols habités vers la station spatiale internationale a été repoussé au 3 août. Créé par Boeing pour la Nasa, ce vaisseau commercial sera mis en orbite par le lanceur Atlas 5 de la base de Cap Canaveral, en Floride. Ce deuxième vol-test intervient plus d’un an et demi après l’échec, en décembre 2019, du premier vol lié à des défauts de logiciels de bord et de système de communication du vaisseau. Boeing a alors proposé à la Nasa de réaliser un autre vol d’essai sans équipage à ses frais.

UN VOL À FORT ENJEU

Suite à l’échec de la première tentative en 2019, Boeing s’est retrouvé fortement distancé par son rival Space X dans le domaine du transport d’astronautes. En effet depuis 2019, la société Space X a réussi ses essais, mais surtout, elle a lancé 3 équipages d’astronautes vers l’ISS. Ce vol est également important de par le coût financier qu’il représenterait surtout en cas d’échec. À titre d’exemple, l’échec de 2019 avait coûté à l’entreprise près de 410 millions de dollars. Ce vol a d’ailleurs fait l’objet d’une surveillance active de la part de la NASA qui au cours d’une enquête a localisé un total de 80 corrections nécessaires pour la préparation du Starliner. Enfin, un succès permettrait à Starliner de débuter les vols habités ce qui constitue une nouvelle étape cruciale pour le Starliner de Boeing.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-07-21T14:23:38+02:0020 juillet 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser