fbpx

(ESPACE) Publication surprise de la CIA de milliers d’archives OVNIs

13 janvier 2021 — C’est une véritable surprise, la CIA n’a pas attendu l’ultimatum des 180 jours pour rendre publique leurs dossiers sur les OVNIs. Cette publication intervient avant que le Pentagone ne doive informer le Congrès de tout ce qu’il sait sur l’UAP  (US military videos of unidentified aerial phenomenon) – une date imposée dans le dernier projet de loi COVID-19,qui a été adopté fin décembre. La CIA a peut-être estimé que la meilleur façon était de noyer le public sous les informations afin d’en protéger certaines.

La CIA prétend qu’elle a maintenant fourni toutes les informations sur l’UAP dont elle dispose, bien qu’il n’y ait aucun moyen de savoir si c’est vrai.

Tous les documents publiquement disponibles de la CIA sur les objets volants non identifiés sont maintenant disponibles pour être téléchargés.

C’est le site Web The Black Vault, dirigé par John Greenewald Jr qui les a publié.Tous les fichiers sont disponibles en ligne sur le site Web de The Black Vault.

Greenewald a numérisé des milliers de pages à la main à la suite d’environ 10000 lois sur la liberté de l’information ( FOIA ) imposées à plusieurs agences, y compris la CIA, qui ont abouti aux 2,2 millions de pages téléchargées sur The Black Vault.

« Il y a environ 20 ans, je me suis battu pendant des années pour obtenir des enregistrements d’OVNIs recueillis par la CIA », a déclaré Greenewald à Motherboard par e-mail .

Toutes ses archives ont été très difficile à obtenir, et il a reçu des milliers de pages qu’il a pu numériser manuellement.

Le Black Vault a acheté un CD-ROM contenant à la fois des disques précédemment publiés par la CIA, ainsi que ceux qu’il fournissait à partir de demandes FOIA.

LA CIA A FOURNI DES FICHIERS TRÈS DIFFICILE À DÉCHIFFRER

La CIA a fait le maximum pour rendre ses archives accessibles. Ils ont donné des formats très anciens, et les ont rendu très difficile d’accès pour les chercheurs.

Parmi les documents les plus intrigants dévoilés, il y a un document fortement expurgé qui montre qu’un ancien sous-directeur adjoint de la CIA pour la science et la technologie «manifestait de l’intérêt» pour un OVNI. Il a décidé qu’il étudierait personnellement ce cas. Mais les résultats ont été caviardés.

Ces publications interviennent à un moment où les Américains sont particulièrement intéressés par l’intelligence extraterrestre, ce qui a été indiqué par une récente augmentation des observations d’OVNI et la popularité virale des médias liés à la vie extraterrestre.

Greenewald enquête sur le dossier OVNIs depuis l’âge de 15 ans, et depuis lors, le Black Vault a recueilli plus de deux millions de pages provenant de requêtes à la FOIA (Le Freedom of Information Act). Alors que la pandémie de coronavirus a permis aux représentants du gouvernement de prendre plus de temps sur les demandes de FOIA, Greenewald reste patient. Certaines demandes ont mis 14 ans à être livrées, mais le fondateur du Black Vault n’est pas découragé.

François Deymier (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(CULTURE) Cette nouvelle émission de télé va réveiller les morts !

21 avril 2021 – L’émission s’intitulera “Hôtel du temps”, et sera présentée par l’animateur Thierry Ardisson, sur la chaîne France 3… Le concept ?

Réaliser des interviews de grandes stars décédées, le tout, grâce aux effets spéciaux ; pour évoquer avec elles, leur carrière ou leurs engagements personnels. En bref, ressusciter les morts.

DES INTERVIEWS FICTIONS

Les interviews de l’Hôtel du temps, seront bien sûr fictives, Thierry Ardisson affirme d’ailleurs qu’elles seront réalisées en se servant de vraies déclarations tenues par les célébrités défuntes. Le tout, illustré par des effets spéciaux, comme avec la technique innovante du “Face Retriever », qui serait encore plus efficace que les désormais célèbres deepfakes, hypertrucage en bon français, tels qu’utilisés dans l’émission d’imitation “C’est Canteloup”, sur TF1.

DES DEEP-FAKES AMÉLIORÉS 

Cette méthode du face retriever est un concept inédit, entièrement pensé pour l’émission Hôtel du temps.

Plus concrètement, son fonctionnement repose sur la technologie, deepfake, mais va un peu plus loin. En effet, pour réaliser une interview, l’émission fera appel à deux personnes : un comédien pour le physique et la personnalité de la célébrité interviewée ; et un imitateur, qui s’assurera de reproduire une voix, la plus proche possible de la star censée être présente.

UN PROJET LONG ET COÛTEUX

Le projet de l’hôtel du temps, est aussi ambitieux que coûteux, en effet, selon le Parisien, le budget de l’émission serait proche des 600 000 euros. Un premier numéro, avec pour invité, Jean Gabin, pour lequel il aura fallu près de deux ans de préparation, avant de pouvoir commencer à tourner.

Un concept d’émission auquel songeait Thierry Ardisson, depuis longtemps. L’animateur a pu s’y consacrer pleinement, après son départ de la chaîne C8, en 2019.

Avant d’arriver sur France 3, l’émission avait été proposée à la diffusion, aux deux plus grandes plateformes de streaming légal Netflix, et Amazon Prime Video, sans succès. C’est finalement le groupe France Télévision, qui s’est laissé convaincre par l’originalité du concept.

Samuel Agutter (rédaction btlv.fr)

2021-01-14T11:01:26+01:0013 janvier 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser