fbpx

(ESPACE) Quitter l’atmosphère terrestre en ballon ça vous tente ?

22 juin 2021 — Space Perspective a effectué avec succès son premier vol d’essai sans pilote. La semaine dernière, la société a lancé une montgolfière qui pourra bientôt emmener les touristes au « bord de l’espace ».

© Space Perspective

C’est depuis la Floride que la société a effectué l’essai de son prototype. Neptune a atteint sa hauteur prévue de 33 kilomètres au-dessus du niveau de la mer, où il a plané pendant six heures avant de s’écraser dans le golfe du Mexique.

© Space Perspective

Pour rappel, la startup Space Perspective a été fondée en 2020 par Jane Poynter et Taber McCallum, qui ont précédemment co-fondé World View, une entreprise qui déploie des capteurs dans la stratosphère, attachés à des sondes aériennes. C’est pourquoi l’idée derrière Space Perspective est d’envoyer des touristes dans l’espace dans une « montgolfière ».

© Space Perspective

En décembre 2020, Space avait levé 7 millions de dollars pour son projet. Le ballon « Neptune » peut  emmener neuf passagers, il dispose d’un minibar et son salon est équipé de larges baies vitrées panoramiques. Il est prévu que les premiers touristes pourront contempler la Terre dès 2024, lors d’un vol de quatre heures (deux heures pour le décollage, et deux pour un survol de l’océan Atlantique).

Space Perspective fait des progrès très rapides dans le tourisme spatial, mais ce ne sera pas la première entreprise à envoyer des touristes dans l’espace. Blue Origin de Jeff Bezos et SpaceX d’Elon Musk sont désormais en tête de la course à l’espace touristique.

François Deymier (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ESPACE) Starliner, la capsule spatiale de Boeing s’apprête à voler vers l’ISS

01 août 2021 – Si tout se passe comme prévu, la capsule CST-100 Starliner de Boeing devrait être lancée le 3 août 2021 pour un deuxième vol d’essai sans équipage. Un vol de la plus haute importance puisqu’il précède l’échec de son premier vol, en décembre 2019.

Alors que tout récemment le module russe Nauka avait rejoint l’ISS c’est un modèle américain cette fois qui s’apprête à rejoindre la station spatiale internationale. Ce vol était initialement prévu pour le 30 juillet 2021, mais ce deuxième vol d’essai du CST-100 Starliner, destiné aux vols habités vers la station spatiale internationale a été repoussé au 3 août. Créé par Boeing pour la Nasa, ce vaisseau commercial sera mis en orbite par le lanceur Atlas 5 de la base de Cap Canaveral, en Floride. Ce deuxième vol-test intervient plus d’un an et demi après l’échec, en décembre 2019, du premier vol lié à des défauts de logiciels de bord et de système de communication du vaisseau. Boeing a alors proposé à la Nasa de réaliser un autre vol d’essai sans équipage à ses frais.

UN VOL À FORT ENJEU

Suite à l’échec de la première tentative en 2019, Boeing s’est retrouvé fortement distancé par son rival Space X dans le domaine du transport d’astronautes. En effet depuis 2019, la société Space X a réussi ses essais, mais surtout, elle a lancé 3 équipages d’astronautes vers l’ISS. Ce vol est également important de par le coût financier qu’il représenterait surtout en cas d’échec. À titre d’exemple, l’échec de 2019 avait coûté à l’entreprise près de 410 millions de dollars. Ce vol a d’ailleurs fait l’objet d’une surveillance active de la part de la NASA qui au cours d’une enquête a localisé un total de 80 corrections nécessaires pour la préparation du Starliner. Enfin, un succès permettrait à Starliner de débuter les vols habités ce qui constitue une nouvelle étape cruciale pour le Starliner de Boeing.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-06-22T14:38:13+02:0022 juin 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser