fbpx

(ESPACE) Sur Mars, le rover chinois déploie son parachute

23 juin 2021 – L’événement n’est plus tout à fait nouveau, puisque qu’il s’est déroulé il y a déjà plus d’un mois, le 17 mai dernier.

Pourtant, ce n’est que ce matin, que de nouvelles images du rover Zhurong, ont été dévoilées au grand public, par l’administration spatiale nationale chinoise (CNSA)…

UN PARACHUTE ET UN ATTERRISSAGE

Ce matin, la CNSA, agence spatiale chinoise, a révélé publiquement un court extrait vidéo, montrant leur rover spatial Zhurong, en train de descendre, afin de se poser sur le sol martien.

La scène notable de cette vidéo à lieu, lorsque le rover ouvre son parachute, juste avant de se poser sur la planète rouge.

La courte vidéo a par la suite été relayée sur Twitter par Andrew Jones, un journaliste qui s’est spécialisé dans la couverture médiatique du programme spatial chinois. Celui qui est correspondant local, pour le média américain Space News, se décrivant comme une référence en matière de journalisme spatial indépendant a précisé « attendre que l’intégralité de la descente soit montrée ».

Nous aurons donc peut-être bientôt la chance de visionner un extrait plus long de l’expédition de Zhurong, dans les prochains jours, publié par la CNSA elle-même ! Une affaire à suivre, espérons très prochainement, sur BTLV bien sûr !

Samuel Agutter (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ESPACE) Starliner, la capsule spatiale de Boeing s’apprête à voler vers l’ISS

01 août 2021 – Si tout se passe comme prévu, la capsule CST-100 Starliner de Boeing devrait être lancée le 3 août 2021 pour un deuxième vol d’essai sans équipage. Un vol de la plus haute importance puisqu’il précède l’échec de son premier vol, en décembre 2019.

Alors que tout récemment le module russe Nauka avait rejoint l’ISS c’est un modèle américain cette fois qui s’apprête à rejoindre la station spatiale internationale. Ce vol était initialement prévu pour le 30 juillet 2021, mais ce deuxième vol d’essai du CST-100 Starliner, destiné aux vols habités vers la station spatiale internationale a été repoussé au 3 août. Créé par Boeing pour la Nasa, ce vaisseau commercial sera mis en orbite par le lanceur Atlas 5 de la base de Cap Canaveral, en Floride. Ce deuxième vol-test intervient plus d’un an et demi après l’échec, en décembre 2019, du premier vol lié à des défauts de logiciels de bord et de système de communication du vaisseau. Boeing a alors proposé à la Nasa de réaliser un autre vol d’essai sans équipage à ses frais.

UN VOL À FORT ENJEU

Suite à l’échec de la première tentative en 2019, Boeing s’est retrouvé fortement distancé par son rival Space X dans le domaine du transport d’astronautes. En effet depuis 2019, la société Space X a réussi ses essais, mais surtout, elle a lancé 3 équipages d’astronautes vers l’ISS. Ce vol est également important de par le coût financier qu’il représenterait surtout en cas d’échec. À titre d’exemple, l’échec de 2019 avait coûté à l’entreprise près de 410 millions de dollars. Ce vol a d’ailleurs fait l’objet d’une surveillance active de la part de la NASA qui au cours d’une enquête a localisé un total de 80 corrections nécessaires pour la préparation du Starliner. Enfin, un succès permettrait à Starliner de débuter les vols habités ce qui constitue une nouvelle étape cruciale pour le Starliner de Boeing.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-06-24T11:02:57+02:0024 juin 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser