fbpx
x

(ESPACE) Un astronome amateur a découvert une nouvelle lune de Jupiter

25 juillet – Actuellement, on compte 79 lunes autour de Jupiter, mais bien d’autres restent encore à découvrir. C’est ce qu’à fait un astronome amateur qui a repéré la 80ème lune de Jupiter.

Il faut savoir que Jupiter a la particularité d’être entouré par un puissant champ magnétique capable de nombreux objets spatiaux sur son orbite. Il pourrait donc y avoir des dizaines voir des centaines de lunes qui n’ont pas encore été découvertes. Le nombre de lunes découvertes a d’ailleurs augmenté de manière assez importante ces dernières années. Il y a quatre ans, on en dénombrait 67 et en 2018, on en dénombrait 79 et maintenant 80 grâce à cet astronome amateur qui se nomme Kai Ly. Cette nouvelle lune fraîchement découverte va donc intégrer le groupe de Carmé qui est un groupe de satellites joviens qui partagent des orbites similaires.

Si la découverte d’une lune de Jupiter n’est pas quelque chose d’inédit. C’est en revanche la première fois qu’une lune de Jupiter est découverte par un astronome amateur une prouesse d’autant plus surprenante quand on sait que Kai Ly qui est à l’origine de la découverte considère l’astronomie comme un simple passe-temps qu’il pratique avant d’aller en cours. Notre astronome amateur a fait sa découverte en analysant un ensemble de données collectées par des chercheurs de l’Université d’Hawaï à l’aide du Canada-France-Hawaii télescope (CFHT) en 2003. À l’époque, notre planète était au milieu d’une ligne droite entre le soleil et Jupiter, ce qui a permis aux astronomes de voir clairement le système jovien illuminé par notre étoile. Ensuite, Kai Ly s’est appuyé sur les observations de suivi du télescope Subaru situé à Hawaï, pour être certain que l’objet était bien lié à la gravité de Jupiter. Cet objet céleste qui sera donc la 80ème lune de Jupiter a été temporairement désignée EJc0061, en attendant une dénomination officielle par l’Union astronomique internationale. Quoi qu’il en soit, la trouvaille de Kai Ly montre que les astronomes ont clairement un rôle à jouer dans la découverte de l’espace.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ROBOT) Des fourmis imprimées en 3D s’unissent pour contourner les obstacles

27 octobre 2021 – Des scientifiques de l’Université de Notre-Dame ont voulu reproduire l’union des fourmis lorsqu’elles sont face à un obstacle. Ils y sont parvenus.

Yasemin Ozkan-Aydin est professeur. Elle a observé que les robots à quatre pattes présentaient des avantages par rapport aux robots à roues. Mais le problème c’est que certains gouffres ou des terrains trop raides sont infranchissables. Face à ce constat, elle a créé avec ses collègues des petits robots imprimés en 3D qui peuvent travailler ensemble.

Les robots mesurent 15 à 20cm de long. Ils ont un microprocesseur, un capteur de lumière frontal, des capteurs magnétiques à chaque extrémité et une batterie au lithium-polymère.

Lorsqu’un de ces robots est en difficulté, il envoie un signal sans fil à ses congénères qui l’aident. Ensemble, ils peuvent former un pont. 

Yasemin Ozkan-Aydin améliore encore ce système déjà bien abouti. Mais quelles seraient les applications des robots-fourmis ? On peut les envisager dans l’exploration spatiale ou encore l’étude des insectes.

Tom Hannane (rédaction btlv.fr)

2021-07-25T19:04:54+02:0025 juillet 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser