fbpx
x

(ESPACE) Un mystérieux signal a été détecté dans le centre de la voie lactée

9 septembre 2021 – Depuis plusieurs décennies les astronomes scrutent le ciel en quête de signaux venus d’ailleurs. Récemment, un radiotélescope a donc détecté un mystérieux signal radio en provenance du centre de la voie lactée.

C’est L’Australian Square Kilometer Array Pathfinder (Askap), un réseau de radiotélescopes australiens qui est à l’origine de la découverte. Les astronomes de l’université de Sydney ont baptisé ce signal ASKAP J173608.2-321635. Ce signal venu d’ailleurs est un mystère pour les astronomes pour plusieurs raisons. D’abord, on ignore encore quel objet pourrait en être à l’origine. Ensuite, les propriétés de ce signal apparaissent comme étant assez étranges selon les astronomes. Le signal surprend notamment par son caractère insaisissable. En effet, il peut émettre pendant plusieurs semaines, puis disparaître pour réapparaître à nouveau.

UNE ENQUÊTE EST EN COURS POUR DÉTERMINER L’ORIGINE DU SIGNAL

D’après les astronomes qui enquêtent sur ce signal, ce dernier est totalement nouveau puisqu’il n’apparaît nulle part dans les archives des observations radio. Le signal serait fortement polarisé, ce qui suggère une diffusion et une magnétisation. Cependant, les astronomes sont pour l’instant incapable de dire si cette magnétisation est issue de la source du signal ou autre chose. À l’heure actuelle, les astronomes ont déjà éliminé plusieurs pistes dans leur quête d’identification de la source de ce signal. Ainsi, pour eux, il ne s’agit ni d’une étoile éruptive, ni d’une étoile à neutrons qui sont des objets célestes susceptibles d’émettre un signal. L’enquête est donc en train de progresser, mais l’origine de ce signal demeure un mystère.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

 

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ESPACE) Jeff Bezos compte construire une station spatiale privée

26 octobre 2021 – Jeff Bezos semble vouloir pousser encore plus loin le tourisme spatial. Comme le montre son nouveau projet, Orbital Reef, une  station spatiale privée décrite comme un parc commercial pouvant accueillir jusqu’à 10 personnes.

La société Blue Origin de Jeff Bezos et Sierra Space se sont associés dans un projet de grande envergure à savoir une station spatiale privée pouvant accueillir jusqu’à 10 personnes. Ils ambitionnent de pouvoir la rendre opérationnelle d’ici la deuxième moitié de la décennie. Cette station spatiale qui sera baptisée Orbital Reef montre que la course pour la commercialisation de l’orbite terrestre basse a atteint un nouveau stade. Dans un communiqué BLue Origin et Sierra Space ont annoncé que cette station spatiale s’adresserait  à un large panel de client “Agences spatiales expérimentées, consortiums dans les hautes technologies, nations sans programme spatial, médias et agences de voyages, entrepreneurs et inventeurs subventionnés, investisseurs portés vers l’avenir, tous ont leur place”. La station évoluera à 500 km d’altitude, soit un peu plus haut que l’ISS et mesurera 830 m3, soit presque autant que l’ISS.

UN NOUVEAU SUCCESSEUR POUR L’ISS

À l’image de Starlab, Blue Origin et Sierra Space ont donc annoncé à leur tour la mise en place d’une station spatiale privée qui devrait entrer en service à l’horizon 2025. Une annonce qui intervient à un moment où la mise en place d’une station spatiale est intéressante stratégiquement puisque en théorie l’avenir de l’ISS est aujourd’hui officiellement assuré jusqu’en 2024. À cela s’ajoute le fait que d’un point de vue technique, la NASA a entériné le fait qu’elle soit capable d’opérer jusqu’en 2028 même si le patron de la NASA Bill Nelson, s’est prononcé en faveur de son extension jusqu’en 2030. Quoi qu’il en soit, l’ISS a une date de péremption qui approche à grands pas et des stations comme Orbital Reef seront là pour prendre la relève.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-09-09T12:03:07+02:009 septembre 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser