fbpx

(ESPACE) Un nouveau signal radio venant de l’espace a été capté

30 mars 2021 — Alors que le phénomène Ovni fait les gros titres des journaux américains et des chaines d’infos chez l’oncle Sam, on apprend que des chercheurs ont détecté des fréquences radio ultra-basses émises par un objet en forme de méduse dans un amas de galaxies éloigné. L’objet mystérieux est situé à 340 millions d’années-lumière de la Terre dans l’amas de galaxies Abell 2877, selon ScienceNews .

D’après un article publié dans The Astrophysical Journal les chercheurs ont réussi à capter les fréquences radio ultra-basses et leur forme distincte grâce au radiotélescope Murchison Widefield Array (MWA) situé dans l’ouest de l’Australie.

« Nous avons examiné les données et, en baissant la fréquence, nous avons vu une structure fantomatique ressemblant à un méduse », a déclaré Torrance Hodgson, auteur principal et doctorant du Centre international de recherche en radioastronomie de Perth, en un communiqué de presse . Devant un tel spectacle, les scientifiques ont surnommé l’objet « USS Jellyfish ».

©Torrance Hodgson, ICRAR / Curtin Université

ARCHÉOLOGIE COSMIQUE

Comme il est facile de l’imaginer, étudier les fréquences radio à 340 millions d’années-lumière présente ses propres défis. Dans un communiqué de presse, Torrance Hodgson déclare : « Nous avons dû entreprendre une « certaine » archéologie cosmique pour comprendre l’histoire originelle de la méduse ». Pour y parvenir, les chercheurs ont dû développer une théorie de travail sur l’origine de l’USS Jellyfish et envisager que des trous noirs supermassifs aient pu créer de « puissants jets de plasma » il y a environ deux milliards d’années. A l’instar d’un volcan « Ce plasma s’est évanoui, s’est calmé et est resté en sommeil », a déclaré Torrance Hodgson avant de rajouter « Puis récemment, deux choses se sont produites : le plasma a commencé à se mélanger alors même que des ondes de choc très douces traversaient le système. Cela a brièvement rallumé la mèche du plasma, éclairant par la même occasion la méduse et ses tentacules ce qui nous a permis de voir l’ensemble.

UN NOUVEAU RADIOTÉLESCOPE POUR PLUS DEXPLORATION

Avec la prochaine mise en service du nouveau radiotélescope Square Kilometer Array (SKA), qui annoncent une plus grande puissance d’observation, les chercheurs espèrent pouvoir découvrir en plus sur les méduses cosmiques.

« Le SKA sera des milliers de fois plus sensible et aura une résolution bien meilleure que le MWA sur lequel nous travaillons actuellement. On peut donc espérer la découverte d’autres méduses aux émissions radio mystérieuses », a déclaré le professeur Melanie Johnston-Hollitt, co-auteur de l’article. Le futur radiotélescope donnera également aux chercheurs un aperçu de certaines des premières galaxies à avoir émergé dans l’univers.

Bob Bellanca (rédaction btlv)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(CULTURE) Cette nouvelle émission de télé va réveiller les morts !

21 avril 2021 – L’émission s’intitulera “Hôtel du temps”, et sera présentée par l’animateur Thierry Ardisson, sur la chaîne France 3… Le concept ?

Réaliser des interviews de grandes stars décédées, le tout, grâce aux effets spéciaux ; pour évoquer avec elles, leur carrière ou leurs engagements personnels. En bref, ressusciter les morts.

DES INTERVIEWS FICTIONS

Les interviews de l’Hôtel du temps, seront bien sûr fictives, Thierry Ardisson affirme d’ailleurs qu’elles seront réalisées en se servant de vraies déclarations tenues par les célébrités défuntes. Le tout, illustré par des effets spéciaux, comme avec la technique innovante du “Face Retriever », qui serait encore plus efficace que les désormais célèbres deepfakes, hypertrucage en bon français, tels qu’utilisés dans l’émission d’imitation “C’est Canteloup”, sur TF1.

DES DEEP-FAKES AMÉLIORÉS 

Cette méthode du face retriever est un concept inédit, entièrement pensé pour l’émission Hôtel du temps.

Plus concrètement, son fonctionnement repose sur la technologie, deepfake, mais va un peu plus loin. En effet, pour réaliser une interview, l’émission fera appel à deux personnes : un comédien pour le physique et la personnalité de la célébrité interviewée ; et un imitateur, qui s’assurera de reproduire une voix, la plus proche possible de la star censée être présente.

UN PROJET LONG ET COÛTEUX

Le projet de l’hôtel du temps, est aussi ambitieux que coûteux, en effet, selon le Parisien, le budget de l’émission serait proche des 600 000 euros. Un premier numéro, avec pour invité, Jean Gabin, pour lequel il aura fallu près de deux ans de préparation, avant de pouvoir commencer à tourner.

Un concept d’émission auquel songeait Thierry Ardisson, depuis longtemps. L’animateur a pu s’y consacrer pleinement, après son départ de la chaîne C8, en 2019.

Avant d’arriver sur France 3, l’émission avait été proposée à la diffusion, aux deux plus grandes plateformes de streaming légal Netflix, et Amazon Prime Video, sans succès. C’est finalement le groupe France Télévision, qui s’est laissé convaincre par l’originalité du concept.

Samuel Agutter (rédaction btlv.fr)

2021-03-30T16:15:46+02:0030 mars 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser