fbpx

(ESPACE) Un signal extraterrestre aurait été détecté autour de Proxima Centauri ?

21 décembre 2020 —Une technosignature extraterrestre potentielle repérée par le Seti autour de Proxima Centauri ? Si cette nouvelle était confirmée, elle bouleverserait  sans conteste cette fin d’année bien difficile pour le monde entier.

C’est le très sérieux journal britannique The Guardian qui a publié cette information qui aurait été révélée par des membres (sous couvert d’anonymat) du programme Seti, qui travaillent sur le projet Breakthrough Listen, financé par le milliardaire Yuri Milner (président du fond d’investissement russe Digital Sky Technologies)

LES AUSTRALIENS AURAIENT-ILS CAPTÉ UN SIGNAL EXTRATERRESTRE ?

Le signal radio a été capté pendant 30 heures par le télescope Parkes en Australie, en avril et mai de l’année dernière, selon le Guardian. L’analyse est toujours en cours et les scientifiques doivent encore identifier si ce signal provient de la Terre ou encore d’un satellite.

Des astronomes cherchant des signes de vie extra-terrestres ont reçu ce signal radio mystérieux depuis un système planétaire voisin, du côté de l’étoile Proxima b, l’étoile la plus proche du soleil, située à 4,2 années-lumièrede la Terre.

Il est n’est pas inhabituel pour les astronomes du projet Breakthrough Listen, avec un budget de 100 millions de dollars, de repérer d’étranges explosions d’ondes radio avec le télescope Parkes ou l’Observatoire Green Bank en Virginie-Occidentale. Mais jusqu’à présent, tous ont été attribués à des interférences d’origines  humaines ou naturelles.

Le signal a été identifié avec une fréquence de 982 MHz, ce qui suggère qu’il serait plutôt d’origine technologique que naturelle. Une information relayée aujourd’hui  par la chaine australienne 7news.

RECHERCHE SIGNAL DÉSESPÉRÉMENT ?

Ce signal qui proviendrait de la direction de Proxima Centauri, une étoile naine rouge à 4,2 années-lumière de la Terre serait le premier candidat sérieux depuis le Wow, selon un scientifique qui a souhaité garder l‘anonymat.

Lancé en 2015 par Yuri Milner, le projet Breakthrough Listen est à l’écoute du million  d’étoiles les plus proches de la Terre, dans l’espoir de détecter des signaux extraterrestres.  Le défi pour les astronomes de Breakthrough Listen, est de repérer les «technosignatures» potentielles parmi le brouhaha incessant des ondes radio provenant des équipements sur Terre, des phénomènes cosmiques naturels et du matériel en orbite autour de notre planète. Ce n’est pas une tâche facile. En 1997, la chasseuse d’extraterrestres américaine Jill Tarter, qui a inspiré le personnage d’Ellie Arroway dans le film Contact, a détecté un signal potentiel, mais il s’est avéré plus tard qu’il s’agissait d’émissions d’une antenne du vaisseau spatial Soho, une mission conjointe d’observation du soleil de la NASA et l’Agence spatiale européenne .

LA VIE POSSIBLE SUR PROXIMA CENTAURI ?

Bien que trop faible pour être vu à l’œil nu, Proxima Centauri a fait l’objet d’un examen minutieux de la part des astronomes. Au moins deux planètes sont connues pour orbiter autour de l’étoile. L’une est une géante gazeuse tandis que l’autre serait rocheuse et environ de 17% plus massive que la Terre. Connue sous le nom de Proxima b, elle tourne autour de son étoile tous les 11 jours et se trouverait dans une «zone habitable» où la température est idéale pour que l’eau soit sous forme liquide.

Mais cela ne signifie pas que de l’eau est présente sur Proxima b. Malgré son emplacement apparemment idéal. En 2017, des scientifiques de la NASA ont utilisé des modèles informatiques pour montrer que si Proxima b avait une atmosphère semblable à la Terre, elle pourrait être victime de rayonnements intenses et d’éruptions solaires déclenchées par son étoile. La planète vieille de 4 milliards d’années aurait pu perdre toute son atmosphère en 100 millions d’années.

François Deymier (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(CULTURE) Cette nouvelle émission de télé va réveiller les morts !

21 avril 2021 – L’émission s’intitulera “Hôtel du temps”, et sera présentée par l’animateur Thierry Ardisson, sur la chaîne France 3… Le concept ?

Réaliser des interviews de grandes stars décédées, le tout, grâce aux effets spéciaux ; pour évoquer avec elles, leur carrière ou leurs engagements personnels. En bref, ressusciter les morts.

DES INTERVIEWS FICTIONS

Les interviews de l’Hôtel du temps, seront bien sûr fictives, Thierry Ardisson affirme d’ailleurs qu’elles seront réalisées en se servant de vraies déclarations tenues par les célébrités défuntes. Le tout, illustré par des effets spéciaux, comme avec la technique innovante du “Face Retriever », qui serait encore plus efficace que les désormais célèbres deepfakes, hypertrucage en bon français, tels qu’utilisés dans l’émission d’imitation “C’est Canteloup”, sur TF1.

DES DEEP-FAKES AMÉLIORÉS 

Cette méthode du face retriever est un concept inédit, entièrement pensé pour l’émission Hôtel du temps.

Plus concrètement, son fonctionnement repose sur la technologie, deepfake, mais va un peu plus loin. En effet, pour réaliser une interview, l’émission fera appel à deux personnes : un comédien pour le physique et la personnalité de la célébrité interviewée ; et un imitateur, qui s’assurera de reproduire une voix, la plus proche possible de la star censée être présente.

UN PROJET LONG ET COÛTEUX

Le projet de l’hôtel du temps, est aussi ambitieux que coûteux, en effet, selon le Parisien, le budget de l’émission serait proche des 600 000 euros. Un premier numéro, avec pour invité, Jean Gabin, pour lequel il aura fallu près de deux ans de préparation, avant de pouvoir commencer à tourner.

Un concept d’émission auquel songeait Thierry Ardisson, depuis longtemps. L’animateur a pu s’y consacrer pleinement, après son départ de la chaîne C8, en 2019.

Avant d’arriver sur France 3, l’émission avait été proposée à la diffusion, aux deux plus grandes plateformes de streaming légal Netflix, et Amazon Prime Video, sans succès. C’est finalement le groupe France Télévision, qui s’est laissé convaincre par l’originalité du concept.

Samuel Agutter (rédaction btlv.fr)

2020-12-22T10:26:23+01:0021 décembre 2020|

Actus susceptibles de vous intéresser