fbpx

(ESPACE) Une femme de 82 ans réalise enfin son rêve tutoyer les étoiles.

2 juillet 2021 — C’est une passagère atypique nommée Wally Funk qui accompagnera Jeff Bezos lors de son voyage dans l’espace le 20 juillet puisqu’elle deviendra la personne plus âgée à voyager dans l’espace.

Wally funk fera donc partie des pionniers du tourisme spatial en montant à bord du premier vol habité de la société de tourisme spatial Blue origins. Elle sera accompagnée par le milliardaire Jeff Bezos, son frère Mark Bezos et le gagnant d’une mise aux enchères. Ce ne sera pas la première fois que Wally Funk sera la pionnière dans un domaine. Avant d’être choisie par Jeff Bezos, elle avait eu une carrière brillante d’abord dans l’aviation puis dans le secteur spatial. Elle fut d’ailleurs la première femme enquêtrice sur la sécurité aérienne pour le National Transportation Safety Board , la première femme instructrice de vol civile à Fort Sill, Oklahoma et la première femme inspectrice de la Federal Aviation Agency. Fort de cette riche carrière, elle totalise un total de 1 9600 heures de vol, elle sera donc la plus expérimentée et de très loin de tous les passagers. 

WALLY FUNK, UNE FEMME FAITE POUR L’ESPACE

L’anecdote heureuse de cette histoire est que au cours de sa longue et brillante carrière  Wally Funk avait toujours émis le souhait de pouvoir aller dans l’espace ce qu’elle n’as jamais pu faire. Elle avait d’ailleurs fait partie dans les années 60, d’un programme privé appelé «Mercury 13», composé de 13 femmes ayant passé les mêmes tests que les astronautes masculins sélectionnés dans le cadre du programme Mercury de la Nasa pour envoyer les premiers Américains dans l’espace. Cependant, malgré ses brillants résultats, jamais elle ne sera choisie pour aller dans l’espace au cours de sa carrière. 

Cependant les choses ont changé et le 20 juillet, Wally Funk embarquera à bord de la fusée de Blue Origin le New Shepard jusqu’à la ligne de Karman qui marque le début de l’espace à 100 km au-dessus de la terre. Un voyage que Wally Funk aura attendu toute sa vie et qui va devenir réalité.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ESPACE) Des astronomes ont détecté 1652 signaux radio issus d’une source mystérieuse dans l’espace

15 octobre 2021 – Une équipe internationale d’astronomes est parvenue à détecter 1652 signaux radio provenant d’une source cosmique mystérieuse, qui se situe dans une galaxie lointaine.

Pour les astronomes les sursauts radio rapides aussi appelés FRB sont un des phénomènes cosmiques les plus intrigants. En l’occurrence ses nombreux signaux radios qui ont été détectés proviennent  d’une source nommée FRB 121102 et dont les premiers signaux datent de 2012. Cependant tout récemment ils ont pu observer en provenance de cet endroit un regain d’activité tout à fait inhabituel. Au total, ils ont enregistré 1 652 sursauts radio indépendants provenant de la mystérieuse source en seulement 47 jours. Ce qui représente l’activité la plus élevée jamais enregistrée à partir d’un FRB, avec 122 sursauts radio en l’espace d’une heure dans un cas. Ces observations ont été réalisées en Chine grâce au radiotélescope sphérique à ouverture de cinq cents mètres (FAST). À titre de comparaison, auparavant le nombre de sursauts signalés par cette source n’était que de 349.

UN PHÉNOMÈNE UNIQUE

Pour les astrophysiciens, cette abondance de signaux radios est unique, car il s’agit clairement du plus grand échantillon de sursauts provenant d’une source de FRB collecté jusqu’à présent. Un phénomène unique mais aussi mystérieux car on n’arrive pas à déterminer son origine. Notons que le grand nombre de détections a permis aux chercheurs de rechercher en profondeur tout signe de périodicité, ou quasi-périodicité qui pourrait indiquer une seule source en rotation telle qu’un pulsar mais ils n’en ont trouvé aucun. Pour l’astronome Bing Zhang ce phénomène pourrait être le signe d’un phénomène spatial jusqu’ici inconnu, selon lui “Il se pourrait qu’il y ait plus d’un mécanisme permettant de générer des FRB à partir d’une seule source”. Ainsi, si l’origine du phénomène reste à déterminer, elle devrait pouvoir accroître les connaissances des astronomes.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

 

2021-07-02T14:23:51+02:002 juillet 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser