fbpx
x

(ESPACE) Virgin Galactic est clouée au sol par une procédure judiciaire

6 septembre 2021 – L’agence américaine de l’aviation (FAA) a décidé de maintenir au sol, le SpaceShipTwo de Virgin Galactic. En effet, l’agence reproche à l’avion suborbital de Richard Branson d’avoir dévié de sa trajectoire autorisée, une décision qui aurait pu potentiellement mettre en danger l’équipage. 

Une enquête a donc été ouverte par la FAA à propos du vol inaugural de Virgin Galactic, le 11 juillet 2021 qui fut le premier voyage spatial privé dans l’espace. Virgin Galactic est donc dans l’impossibilité d’effectuer de nouveau vol avec le SpaceShipTwo tant que la FAA n’aura pas terminé son enquête sur l’impact qu’aurait pu avoir cette déviation de trajectoire qui aurait amené le vaisseau à sortir hors de l’espace aérien qui était assigné pour ce vol. Une déviation qui n’est pas prise à la légère, car dans le cadre d’un vol aérospatial un plan de vol extrêmement précis est requis et qui doit d’ailleurs être validé par la FAA. Cette déviation aurait d’ailleurs déclenché une alerte à bord. Ce qui semble démontrer à quel point cette déviation aurait pu être problématique voire même dangereuse.

UNE ENQUÊTE QUI MET À MAL VIRGIN GALACTIC

Cette nouvelle vient mettre à mal la réputation de Virgin Galactic en ce qui concerne le tourisme spatial. Alors que Richard Branson avait profité du succès du vol inaugural du 11 juillet, pour relancer sa billetterie pour les vols touristiques spatiaux de Virgin Galactic. Cette enquête vient remettre en cause la fiabilité de ses vols touristiques spatiaux. Désormais, l’avenir de Virgin Galactic est suspendu par l’enquête de la FAA qui a déclaré “Virgin ne pourra pas faire revoler son vaisseau SpaceSHipTwo avant que la FAA n’approuve le rapport d’enquête final ou détermine que les problèmes liés à l’incident n’affectent pas la sécurité du public”. Cette enquête tombe très mal pour l’entreprise qui devra peut-être repousser les vols prévus qui doivent en théorie débuter en septembre prochain. Quoi qu’il en soit, qu’importe le résultat de l’enquête il aura terni l’image de Virgin Galactic.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(FOSSILE) Un paresseux géant retrouvé en Guyane

27 octobre 2021 – Quatre mètres, quatre tonnes. Aussi lourd qu’un éléphant. Trouver le squelette d’un paresseux géant en Guyane est une première en France. L’espèce a disparu il y a 12 000 ans.

C’est le paléontologue Pierre-Olivier Antoine qui est à l’origine de la découverte… Dans une mare de boue, dans la région de Maripasoula, à la frontière du Suriname. “Il est très difficile de trouver des fossiles en Guyane à cause de l’acidité des sols et du couvert forestier”, explique ce professeur à l’Université de Montpellier.

Des vestiges ont déjà été trouvés en Patagonie, au sud de l’Argentine, mais jamais dans le département français. Pendant une semaine, six paléontologues ont déterré plusieurs os dont des maxillaires et des mandibules, en plein cœur de la forêt amazonienne. L’espèce a rapidement été identifiée : c’est un Eremotherium laurillardi. Un herbivore qui, contrairement à son descendant actuel, ne se déplaçait qu’à terre et non dans les arbres… Ce que l’on comprend aisément lorsqu’on pèse plusieurs tonnes…

La trouvaille est une aubaine pour la Guyane. Les paléontologues espèrent retrouver des restes d’autres animaux ayant vécu en même temps que le paresseux géant. Les fossiles ont été présentés à certains collégiens guyanais.

Tom Hannane (rédaction btlv.fr)

2021-09-06T18:32:22+02:006 septembre 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser