fbpx

(ÉVEIL) : Les animaux sont-ils hypersensibles ?

10 décembre 2020 – Ce n’est plus à démontrer, les animaux ont bien-sûr une intelligence mais ont également une sensibilité. Affectueux, ils aiment partager des moments câlins et, pour certains – les chats, les chiens et les dauphins adorent – également jouer comme des enfants. Ils seraient également sensibles aux modifications physiques extérieures et auraient peut-être des dons de médiumnité.

DES ANIMAUX HYPERSENSIBLES

Certains animaux semblent ressentir les changements importants à l’avance (déménagement, accidents) ou même des catastrophes naturelles (orages, incendies, inondations) longtemps avant les humains. Selon le docteur Simon Robson, de l’Université James Cook (Etats-Unis), beaucoup d’animaux sont sensibles aux baisses de la pression atmosphérique. C’est avec cette modification de pression que les animaux deviennent anxieux, hyperactifs voire agressifs. D’ailleurs, chez certaines personnes, les baisses de pression déclenchent également des tensions corporelles même si peu y sont réellement sensibles.

D’AUTRES FACTEURS INFLUENCENT LES ANIMAUX

Les requins auraient tendance à naviguer dans des eaux plus profondes bien avant qu’un cyclone ne survienne sur la zone où ils se trouvent. La raison évoquée par les études est la variation du niveau d’électricité dans l’eau, due à l’arrivée du cyclone. Chez les insectes, avant la pluie, la variation du niveau d’humidité dans l’air ambiant les fait redescendre vers le sol ; les oiseaux vont alors pour se nourrir à très basse altitude. Les abeilles, quant à elles, reviennent vers leurs ruches plusieurs heures avant une averse ou un orage. Dans la revue scientifique How Stuffs Work, Jessika Toothman évoque la sensibilité aux paramètres météo, en fonction des besoins spécifiques des espèces. Dans le cas des oiseaux migrateurs, ils évaluent la pression pour décider de leur départ à la façon d’un pilote de ligne qui étudierait ses conditions de vols. Pour voyager, ils se dirigent alors grâce au champ magnétique terrestre. D’ailleurs nous serions, nous aussi, sensible à ce champ (voir l’article btlv.fr ).

Les chevaux sauvages peuvent également ressentir les variations de pression, d’électricité et d’humidité de l’air ambiant. Ils seraient également sensibles à l’humidité des nappes d’eau souterraines afin de trouver de l’eau pour s’hydrater. « Queue de cheval vers l’ouest, beau temps à l’approche. Queue de cheval vers l’est, mauvais temps à l’approche » disaient les cow-boys. En effet, les orageuse, aux Etats-Unis, proviennent souvent du sud-sud est.

Les chats et les chiens ont les sens beaucoup plus développés que les nôtres. Leur ouïe fine leurs permettrait d’entendre les orages même si ceux-ci sont à plusieurs kilomètres. Cependant, il semble que c’est l’électricité qui serait responsable de la nervosité de la plupart des animaux. Les animaux sont donc très sensibles aux paramètres physiques extérieurs.

NOS ANIMAUX ONT-ILS DES DONS ?

Certains d’entre nous ont déjà entendu des histoires fabuleuses de chats qui rentraient à la maison au moment où leurs maîtres revenaient, par exemple, de vacances. Des chiens auraient même parcouru des centaines de kilomètres pour retrouver leurs familles d’accueil. Quelles aptitudes particulières ont-ils pour ces performances ? De nombreuses personnes disent communiquer avec les animaux et que certains d’entre eux auraient des dons de médiumnité.

Pour développer ces discussions autour des performances incroyables des animaux, nous avons invité Karine Giraudier, communicatrice animalière, dans l’émission : Affranchis de l’info : 3e Œil, nos animaux sont-ils mediums ? (réservé aux abonnés)

Thierry Penin (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(MYSTÈRE) Est-il dangereux de jouer au Ouija ?

28 février 2021 – Pour capter des informations ou par amusement, les adeptes du spiritisme s’adonnent au Ouija (prononcé « oui-ja »). Invention du XIXème siècle, cette planche sur laquelle se trouvent les lettres de l’alphabet, les chiffres, et les termes « oui », « non » voire « bonjour » et « au revoir », semble pouvoir être l’intermédiaire entre le monde de l’au-delà et les vivants. Les utilisateurs du Ouija questionnent l’esprit qui serait « appelé » en séance par l’intermédiaire d’un objet (un verre ou une « goutte »). Ce dernier se dirige vers les symboles, les uns après les autres, afin de constituer des réponses à leurs questions. Pour certains, le déplacement est dû à l’énergie des participants ou à l’effet idéomoteur (mouvements inconscients des personnes qui touchent l’objet durant la séance), pour d’autres à des entités appartenant au monde du subtil ou au royaume des défunts.

Alors que la communauté scientifique considère la pratique comme une pseudoscience, et que pour certains parapsychologues, le Ouija est sans danger particulier, un certain nombre de médiums déconseillent fortement de  » jouer avec ça « . En effet, des expériences négatives en séance et/ou des conséquences indésirables pourraient se manifester en s’adonnant à la pratique du Ouija (voir la libre antenne BTLV du 25 janvier).

En 1901, William Fuld, inventeur et entrepreneur américain de Baltimore (Maryland), a commencé la production de ses propres planches sous le nom de « Ouija ». D’après lui, « Ouija » serait un ancien mot égyptien signifiant  » bonne chance. » Il est aussi la combinaison de « oui » en français et en allemand. Le Ouija fût considéré pendant longtemps comme un jeu de société, puis pendant la première guerre mondiale, Pearl Curran (médium américaine) en a fait un support de divination. Elle aurait été guidée, via le Ouija par Patience Worth pour écrire ses romans.

Les spirites disent que le Ouija est une forme de médiumnité qui permettrait de communiquer avec d’autres plans. Pour les religions monothéistes, cette pratique est liée à l’occulte, et ceux qui participent à des séances de Ouija parlent en réalité avec le Diable ou des entités négatives.

Alors si comme dans le film  » Jumanji « , vous préférez ne pas être obligé de terminer la partie, mieux vaut peut-être ne pas la commencer … Cependant, pour les plus audacieux d’entre vous, pourquoi ne pas aller passer une soirée au château de Fougeret, dans la Vienne, pour oser l’expérience avec Véronique Geffroy, une experte en la matière ?

Voir également l’émission  » Les Affranchis de l’info  » : Paranormal, peut-on tout expliquer ? (réservé aux abonnés)

Thierry Penin (rédaction btlv.fr)

2020-12-10T18:31:39+01:0010 décembre 2020|

Actus susceptibles de vous intéresser