fbpx

(EXTRATERRESTRE) Un ancien agent de la CIA dit avoir collecté des implants trouvés sur des victimes enlevées par des extraterrestres

4 août 2021 – Dans un vieux podcast de la collection « Into the light » qui vient de refaire surface, un ancien agent de la CIA du nom de Derrel Sims, qui a passé 38 ans de sa vie à « chasser l’extraterrestre », affirme être en possession d’implants qui se trouvaient dans le corps de personnes qui disent avoir été enlevées par des extraterrestres. Dans cet enregistrement, l’enquêteur dit avoir collecté des preuves physiques laissées par des contacts et des enlèvements extraterrestres et c’est pour lui le plus important dans ses enquêtes;

« Ce qui compte, c’est ce que vous prouvez, c’est ce que vous pouvez réellement déterminer sur la base des preuves disponibles. Nous avons effectué 22 interventions chirurgicales sur des personnes qui disent avoir été en contact avec des extraterrestres et qui ont toujours eu la sensation d’avoir été implantées » a-t-il déclaré avant d’ajouter « Dans certaines de ces opérations, nous avons retiré, la plupart de temps, des objets d’origine terrestre ».

Malgré tout, dans l’enregistrement, on apprend qu’il posséderait également des implants et artefacts anormaux. Interrogé par la presse, Derrel Sims a déclaré : « Cela pourrait être quelque chose d’origine extraterrestre ».

Encore une fois, et depuis l’annonce du 25 juin dernier par le Pentagone, le dossier Ovni n’en finit pas de nous étonner. Reste à savoir si tout ce qui est dit ou déclaré est crédible. Derrel Sims dit être en possession d’artefacts présumés extraterrestres, il lui reste à les présenter, les faire analyser par des scientifiques pour que les doutes soient levés. Mais ça, c’est une autre histoire dont on ne connaît pas la fin.

Bob Bellanca (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(CLIMAT) Un seul pays au monde semble en mesure de réaliser ses objectifs climatiques

21 septembre 2021 –  Pour de nombreux pays dans le monde la réalisation d’un certain nombre d’objectifs climatiques constitue un véritable défi. À un tel point que pour le moment un seul pays dans le monde semble en bonne voie pour réaliser ses objectifs. Il s’agit de la Gambie.

La Gambie est pour le moment le seul pays au monde à avoir obtenu une note climatique globale compatible avec les objectifs fixés par l’Accord de Paris. Pour rappel, il s’agit d’un traité international sur le réchauffement climatique adopté en 2015 qui est censé unifier toutes les nations dans une cause commune pour lutter contre le changement climatique. En effet, selon une étude du Climate Action Tracker a examiné l’Europe et 36 autres nations qui prend en compte de nombreux facteurs, comme les politiques climatiques nationales, les mesures et l’utilisation des terres, le soutien financier international et les objectifs climatiques fixés par ces pays. La Gambie semble pour le moment le seul pays en mesure de réaliser ses objectifs climatiques.

LA GAMBIE, UN EXEMPLE À SUIVRE

Selon l’étude, la Gambie n’est pas le seul pays en mesure de réaliser ses objectifs climatiques, d’autres pays comme le Costa Rica, le Maroc, l’Éthiopie ou le Royaume-Uni s’en rapproche, mais sont loin d’être au même niveau. La Gambie peut être considérée comme un exemple à suivre en raison des nombreuses actions qu’elle a mise en place pour le climat. Tout d’abord, le pays mise majoritairement sur les énergies renouvelables et dispose de l’une des plus grande installations solaires d’Afrique de l’Ouest. Le gouvernement gambien est également parvenu à restaurer 10 000 hectares de forêts, de mangroves et de savanes. Enfin, la Gambie s’est également engagée à limiter l’utilisation abusive des ressources forestières, il convertit également les terres agricoles inondées en rizières sèches. Ainsi, la Gambie semble sur le point de devenir un symbole pour tous les pays luttant pour la sauvegarde de notre planète.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-08-05T16:16:51+02:004 août 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser