fbpx

(EXTRATERRESTRE) Une nouvelle enquête révèle que près des deux tiers des Américains y croient

2 juillet 2021 : Quelques jours à peine après la déclassification du rapport par le Pentagone sur la question des OVNIs, une enquête montre que près des deux tiers des Américains croient aux extraterrestres, et parmi eux, quelques-uns ont exprimé leur inquiétude quant au fait que le phénomène OVNI constitue un risque majeur pour la sécurité nationale. À l’initiative du très prestigieux Pew Research Center (ndlr : En Anglais), le sondage a été réalisé au cours des dix jours précédant la publication du rapport. Une étude importante menée sur un échantillon significatif de la population de 10 417 adultes vivant aux États-Unis.

À la question : Croyez-vous à l’existence d’une vie intelligente sur d’autres planètes ? 65 % ont répondu par l’affirmative, tandis que seulement 34 % ont indiqué qui n’y croyaient pas. Pour 51% des personnes interrogées, les phénomènes aéronautiques non identifiés qui volent au-dessus des navires de l’US Navy sont la preuve d’une vie intelligente en dehors de la Terre » alors que pour 47 % ces observations mystérieuses ne sont pas d’origines extraterrestres.

ALIEN, MÊME PAS PEUR !

46% des sondés perçoivent ces objets comme une menace contre 51% qui pensent le contraire. Fait intéressant, sur les 46% préoccupés par les ovnis, seulement 10% les considèrent comme une menace « majeure », tandis que 36% pensent que le danger est « mineur ». Concernant la remise du rapport « ovnis » par le Pentagone et sur la gestion du dossier par l’administration américaine, 46% la trouve bonne, contre 49% qui la trouve négative. Pour 17% des personnes interrogées ceux qui se cachent derrière ces « ovnis » sont « amicaux », 7% pensent qu’ils ne sont « pas très sympathiques », et 74% n’ont pas d’opinion.

UN ENGOUEMENT MITIGÉ

Alors que le battage médiatique des dernières semaines peut laisser penser que les citoyens américains sont captivés par le sujet des ovnis, seulement 12% ont déclaré avoir suivi l’histoire « de près », tandis que 66% ont déclaré en avoir entendu « un peu » parler et 21% ont indiqué qu’ils étaient au courant ». De notre côté, comme on sait nos lecteurs intéressés par le sujet, et en attendant la deuxième partie du rapport qui doit être rendue dans 90 jours, on vous invite à découvrir le replay de « Les affranchis de l’info, spécial rapport du Pentagone » avec Jeremy Corbell, Nico Augusto, Luc Dini, Jean-Jacques Velasco, Egon Kragel, Robert Roussel et Jack Krine à découvrir ici.

Bob Bellanca (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ESPACE) La sonde Lucy est partie aujourd’hui à la conquête des astéroïdes de Jupiter

16 octobre 2021 – La sonde Lucy de la NASA est partie ce matin depuis Cap Canaveral en Floride. Elle se dirigera vers les astéroïdes troyens de Jupiter, corps célestes gravitant autour du Soleil sur la même orbite que celle de la géante gazeuse.

La sonde Lucy voyagera durant six ans avant d’effectuer la majorité de ses observations entre 2027 et 2033. Son but sera d’étudier les astéroïdes troyens, afin de déterminer leur origine et de confirmer ou invalider le modèle de Nice, expliquant la disparité des corps célestes à l’origine de la formation du système solaire. Les astéroïdes troyens sont des astéroïdes qui se situent à des points stables autour de Jupiter, ils sont situés à plus de 700 millions de kilomètres du soleil et ce sera la première fois qu’ils vont être survolés par une mission spatiale. Une fois arrivée à destination, la sonde pourra commencer à étudier ces objets célestes dont la composition, la densité, la forme permettront par exemple d’en savoir plus sur l’évolution de l’agencement des planètes autour de notre soleil. Les astronomes espèrent que l’étude de ces astéroïdes leur permettra de mieux comprendre la naissance de notre système solaire.

UNE SONDE PORTEUSE D’UN MESSAGE À DESTINATION DE NOS DESCENDANTS

En plus de permettre l’étude des astéroïdes de Jupiter, la sonde Lucy servira aussi de capsule temporelle spatiale à destination de nos descendants.  De fait, elle contiendra des écrits de penseurs majeurs ainsi qu’un schéma de la position exacte des planètes le jour du lancement de Lucy. Le parcours de la sonde a été étudié afin de la rendre facilement accessible pour des descendants disposant d’une technologie largement supérieure. En effet, à la fin de sa mission en 2033  Lucy suivra la même orbite que les astéroïdes troyens autour du soleil ce qui signifie qu’elle pourrait errer dans cette orbite  pour des centaines, des milliers voire des millions d’années. De cette façon, les chercheurs espèrent que la sonde Lucy deviendra une relique archéologique qui pourra être récupérée par des descendants ayant la capacité de voyager jusqu’à Jupiter. Cependant nos descendants auront-ils le temps d’atteindre un tel niveau de technologie avant que l’humanité ne disparaisse est une question que l’on peut se poser.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-07-02T16:53:44+02:002 juillet 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser