fbpx

(FAIT DIVERS) Une chasse aux fantômes tourne mal à Buffalo

4 août 2021 – Depuis quelques années maintenant, des groupes de gens non expérimentés se lancent dans ce que l’on appelle « La chasse aux fantômes ». Munis d’appareils en tous genres censés capter les entités du monde des morts, et voulant vivre de fortes émotions en se faisant peur, cela peut parfois s’avérer dangereux. C’est ce qu’on a pu constater le week-end dernier. L’une de ces sorties paranormales nocturnes à Buffalo aux USA a pris une tournure catastrophique lorsqu’une femme a été grièvement blessée après être tombée du toit d’une gare s’écrasant au sol. L’accident terrible s’est produit samedi soir alors qu’une femme et un homme cherchaient des esprits dans le terminal historique de la gare de Buffalo. Selon les autorités locales, ils se sont aventurés sur l’un des toits de la gare qui n’a pas pu supporter leur poids. La femme est tombée d’environ 6 mètres à travers le toit avant de s’écraser au sol ce qui a provoqué de nombreuses blessures. Son compagnon a, lui, réussi à éviter la chute, ce qui lui a permis d’appeler à l’aide. 

Gare de Buffalo central terminal

UNE GARE MYTHIQUE

Véritable Hub ferroviaire de la ville de 1929 à 1979, il n’était plus en fonctionnement depuis. Non entretenu, le site était tombé en désuétude au cours des décennies suivantes jusqu’à ces dernières années, lorsque les travaux de réfection ont été entrepris afin d’en faire un lieu culturel historique et d’événements. Comme dans bon nombre de cas, au fil du temps, le lieu avait acquis la réputation d’être hanté et était devenu incontournable pour les chasseurs de fantômes et les émissions de télévision paranormales. Devant, un tel engouement et cette nouvelle réputation, les gardiens du lieu, y ont très souvent, dans le passé, organisés des soirées et des visites « spéciales fantômes ». Cette fois, la visite illégale et non surveillée ce qui risque de valoir une condamnation pour « intrusion non autorisée » à ce couple amateur de chasseurs de fantômes bien que l’on puisse imaginer que la chute horrible de la femme puisse déjà être une tragique punition.

Bob Bellanca (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(CLIMAT) Un seul pays au monde semble en mesure de réaliser ses objectifs climatiques

21 septembre 2021 –  Pour de nombreux pays dans le monde la réalisation d’un certain nombre d’objectifs climatiques constitue un véritable défi. À un tel point que pour le moment un seul pays dans le monde semble en bonne voie pour réaliser ses objectifs. Il s’agit de la Gambie.

La Gambie est pour le moment le seul pays au monde à avoir obtenu une note climatique globale compatible avec les objectifs fixés par l’Accord de Paris. Pour rappel, il s’agit d’un traité international sur le réchauffement climatique adopté en 2015 qui est censé unifier toutes les nations dans une cause commune pour lutter contre le changement climatique. En effet, selon une étude du Climate Action Tracker a examiné l’Europe et 36 autres nations qui prend en compte de nombreux facteurs, comme les politiques climatiques nationales, les mesures et l’utilisation des terres, le soutien financier international et les objectifs climatiques fixés par ces pays. La Gambie semble pour le moment le seul pays en mesure de réaliser ses objectifs climatiques.

LA GAMBIE, UN EXEMPLE À SUIVRE

Selon l’étude, la Gambie n’est pas le seul pays en mesure de réaliser ses objectifs climatiques, d’autres pays comme le Costa Rica, le Maroc, l’Éthiopie ou le Royaume-Uni s’en rapproche, mais sont loin d’être au même niveau. La Gambie peut être considérée comme un exemple à suivre en raison des nombreuses actions qu’elle a mise en place pour le climat. Tout d’abord, le pays mise majoritairement sur les énergies renouvelables et dispose de l’une des plus grande installations solaires d’Afrique de l’Ouest. Le gouvernement gambien est également parvenu à restaurer 10 000 hectares de forêts, de mangroves et de savanes. Enfin, la Gambie s’est également engagée à limiter l’utilisation abusive des ressources forestières, il convertit également les terres agricoles inondées en rizières sèches. Ainsi, la Gambie semble sur le point de devenir un symbole pour tous les pays luttant pour la sauvegarde de notre planète.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-08-04T13:13:02+02:004 août 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser