fbpx
x

(FAKE NEWS) Un scientifique a publié une étude sur l’honnêteté, basée sur des données falsifiées

2 septembre 2021 — C’est déjà difficile de démêler le vrai du faux, et de naviguer entre les fake news, maintenant ce sont des chercheurs réputés qui auraient publié une étude sur l’honnêteté en utilisant des données falsifiées.

Selon Futurism , trois scientifiques ont remis en question les résultats d’une étude de 2012 co-écrite avec le célèbre chercheur Dan Ariely sur l’honnêteté. Ils ont découvert que l’étude était basée sur un  « ensemble de données frauduleuses » qui était  » bien au-delà de tout doute ».

Les scientifiques demandent   à la revue Proceedings of the National Academy of Sciences, qui a précédemment publié l’article, de retirer les travaux.

UNE QUESTION DE HAUT ET DE BAS

L’étude de 2012 décrivait une série d’expériences menées à la fois en laboratoire et sur le terrain. Dans l’expérience principale, les chercheurs ont fait équipe avec une compagnie d’assurance automobile aux États-Unis  dont le nom n’était pas mentionné. Plus de 13 000 automobilistes ont reçu l’un des deux questionnaires : dans l’un, la mention « Je promets que les informations que je fournis sont correctes » est affichée comme d’habitude au bas du document, et dans l’autre – l’inscription était tout en haut. Les chercheurs ont découvert que lorsque le lettrage était en haut, les gens étaient plus susceptibles de remplir le document honnêtement.

Selon BuzzFeed , au moins une compagnie d’assurance utilise encore cette méthode et l’a même apprise par certains dirigeants d’entreprise.

Cependant, les chercheurs ont  trouvé des incohérences dans les chiffres publiés dans l’étude.

Tout d’abord, les scientifiques ont mené une série d’expériences identiques et ont constaté qu’elles ne conduisaient pas aux mêmes résultats. Deuxièmement, les scientifiques de Data Colada, un groupe international de scientifiques des données, ont examiné de près les données de l’étude de 2012 et ont découvert plusieurs signes indiquant qu’elles avaient été fabriquées.

À L’INSU DE SON PLEIN GRÉ

« Ce n’est pas ce à quoi ressemblent les données réelles, et nous ne pouvons pas penser à une explication plausible pour cela. Il existe des preuves très solides que les données ont été falsifiées », concluent les chercheurs dans le  blog Data Colada .

« Je comprends pourquoi il est tentant de penser que j’ai quelque chose à voir avec la création frauduleuse de données. Je comprends pourquoi il serait tentant d’arriver à cette conclusion, mais je ne l’ai pas fait. Si j’avais su que les données étaient frauduleuses, je ne les aurais jamais publiées », a commenté Dan Ariely.

François Deymier (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ROBOT) Des fourmis imprimées en 3D s’unissent pour contourner les obstacles

27 octobre 2021 – Des scientifiques de l’Université de Notre-Dame ont voulu reproduire l’union des fourmis lorsqu’elles sont face à un obstacle. Ils y sont parvenus.

Yasemin Ozkan-Aydin est professeur. Elle a observé que les robots à quatre pattes présentaient des avantages par rapport aux robots à roues. Mais le problème c’est que certains gouffres ou des terrains trop raides sont infranchissables. Face à ce constat, elle a créé avec ses collègues des petits robots imprimés en 3D qui peuvent travailler ensemble.

Les robots mesurent 15 à 20cm de long. Ils ont un microprocesseur, un capteur de lumière frontal, des capteurs magnétiques à chaque extrémité et une batterie au lithium-polymère.

Lorsqu’un de ces robots est en difficulté, il envoie un signal sans fil à ses congénères qui l’aident. Ensemble, ils peuvent former un pont. 

Yasemin Ozkan-Aydin améliore encore ce système déjà bien abouti. Mais quelles seraient les applications des robots-fourmis ? On peut les envisager dans l’exploration spatiale ou encore l’étude des insectes.

Tom Hannane (rédaction btlv.fr)

2021-09-02T15:00:25+02:002 septembre 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser