fbpx
x

(INNOVATION) HyperPort, un système de transport de containers hyper rapide

13 juillet 2021 – Hyperloop Transport Technologies vient de présenter un système de logistique portuaire d’expédition ultra-rapide pouvant déplacer jusqu’à 2 800 conteneurs par jour, couvrant des centaines de kilomètres en quelques minutes, tout en produisant très peu d’émissions de CO2.

Ce projet est le fruit d’un partenariat entre l’entreprise allemande Hamburger Hafen und Logistik AG et la firme espagnole d’ingénierie CT Ingenieros. Le concept est de faire léviter des containers à sustentation magnétique puis de les faire glisser à très grande vitesse dans des tubes où frottements et résistance de l’air sont réduits au minimum.

HyperPort peut transporter une grande quantité de marchandises, soit jusqu’à 2 800 conteneurs par jour. Une capsule peut transporter un conteneur de 13,7 mètres ou deux conteneurs de 6 mètres. Il le fait avec zéro émission, réduisant considérablement l’empreinte carbone dans les ports.  Son atout le plus impressionnant est sa vitesse qui est de 600 km/h. Si l’HyperPort devait être régularisé il révolutionnerait le monde du transport. Les capsules HyperPort se déplaceraient grâce à un système à une seule ligne, sans émissions et également résistantes à toutes les conditions météorologiques, ce qui réduirait drastiquement la pollution et la congestion des ports. Tout cela sans compromettre la vitesse, la capacité ou la distance offrant ainsi un transport transcontinental à la vitesse de l’avion.

Si l’HyperPort devait être régularisé il révolutionnerait à coup sur l’industrie du transport. Cependant même s’il a accumulé 20.000 heures d’études, il reste encore loin d’être opérationnel dans le monde réel. Bien que des contrats aient été signés pour des partenariats et des tests notamment avec la Chine et les États-Unis. En effet, l’investissement initial nécessaire pour lancer ce projet est colossal ce qui explique pourquoi les états sont encore frileux à investir dedans. Néanmoins? grâce à tous les avantages qu’il apporte il est probable qu’un jour ce projet devienne une réalité.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ÉTRANGE) Un parasite mangeur de langue retrouvé dans la bouche d’un poisson

27 octobre 2021 – A l’heure ou notre santé n’a jamais autant fait la une de l’actualité, on craint de voir surgir de nouveaux virus. C’est ce qu’ont dû penser les travailleurs du parc d’État de Galveston Island au Texas qui ont récemment attrapé un poisson accueillant à son insu un parasite cauchemardesque qui avait dévoré et remplacé sa langue.

Postée sur les réseaux sociaux la semaine dernière, l’information mentionne qu’il s’agit en réalité d’un « poux mangeur de langue ». Selon les scientifiques qui ont étudié le phénomène, le parasite subsiste en pénétrant dans la bouche d’un poisson, en détachant la langue de l’animal et en remplaçant l’organe par lui-même. Le fameux « poux » passe alors le reste de ses jours à se nourrir du mucus de son hôte. 

Le plus dingue est que cette étrange relation parasitaire ne serait pas particulièrement nocive pour le poisson ni, heureusement, pour les humains qui pourraient finir par attraper et manger l’animal. Les mêmes scientifiques affirment que ce « poux mangeur de langue » est « le seul cas connu où un parasite peut remplacer fonctionnellement l’organe de son hôte ». La nature est parfois très bizarre et effrayante

Bob Bellanca (rédaction btlv.fr)

2021-07-13T16:04:44+02:0013 juillet 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser