fbpx
x

(INNOVATION) La Chine détient désormais, l’ordinateur quantique le plus puissant au monde

8 juillet 2021 – La Chine vient de concevoir l’ordinateur quantique le plus puissant au monde, piquant ainsi la première place du leader de ce domaine la société Google.

Cet ordinateur quantique est géré par l’équipe de recherche du physicien Jian-Wei Pan, de l’Université des sciences et technologies de Chine à Hefei. Selon lui, cet ordinateur quantique a une capacité de calcul supérieure à tout ce qui a pu être fait jusqu’à maintenant. La machine aurait ainsi résolu en un peu plus d’une heure un problème qui aurait pris huit ans au superordinateur classique le plus puissant du monde et il pourrait même être capable de performances bien plus élevées.

En effet, ce qui est remarquable avec cet ordinateur quantique, c’est l’écart de puissance qu’il a avec ses concurrents. Depuis 2019, c’est Google qui détenait la première place avec son processeur Sycamore qui avait prouvé sa  suprématie quantique par la résolution d’un problème. Il y a 2 jours, l’équipe de Pan a résolu une version de ce même problème qui est au moins 100 fois plus difficile.

En termes de qubits, l’écart est criant de vérité, le processeur de Google dispose de 54 qubits et a résolu ce problème de référence en seulement 3 minutes et 20 secondes. De son côté le processeur chinois, processeur chinois, possède 66 qubits, mais l’équipe n’en a utilisé que 56 dans l’expérience, résolvant le même problème, mais en 100 fois plus complexe en 70 minutes environ. Une preuve indéniable selon Pan de la suprématie quantique chinoise.

Avec cet ordinateur quantique, prouve une nouvelle fois sa montée en puissance dans de nombreux domaines même si ordinateur quantique ne devrait pas conserver longtemps sa première place.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(INNOVATION) L’armée américaine s’est dotée de fusils qui visent et tirent automatiquement

27 octobre 2021 – L’armée américaine s’est récemment procuré des SMASH 2000, un système de visée informatisé qui grâce à un algorithme permet ainsi de détecter automatiquement la cible, de prédire ses mouvements et d’indiquer au tireur où viser.

Afin de permettre à ses soldats de mieux viser et donc d’être plus efficace, l’armée américaine a décidé de miser sur le SMASH 2000. Il s’agit d’un système de visée informatisé qui en apparence ressemble à une lunette classique, qui se glisse sur le haut d’un fusil d’assaut. Le système fonctionne grâce à une caméra et un laser qui permet de déterminer la distance entre l’arme et la cible. Un algorithme intégré permet ainsi de détecter automatiquement la cible, de prédire ses mouvements et d’indiquer au tireur où viser. En d’autres termes il s’agit de viseurs intelligents conçus pour aider les tireurs à repérer les cibles et à leur montrer ensuite le point de visée le plus optimal à engager, même lorsqu’ils se déplacent.

UNE SORTE DE ROBOT TUEUR

En plus de constituer une redoutable aide à la visée, le système SMASH 2000 peut au militaire quand et où tirer d’une certaine façon c’est la machine qui prend le tir en main. En fait, avec cette technologie, une fois que la lunette a acquis sa cible, le militaire n’a plus qu’à presser la détente de son arme et laisser le système électronique prendre en charge le tir. C’est donc l’algorithme qui décide de faire feu lorsqu’il est certain que la balle peut toucher sa cible. En outre, bien qu’il soit sous le contrôle d’un soldat, c’est donc tout de même le SMASH 2000 qui prend la décision finale, on peut donc le voir comme un robot tueur. Ainsi cette technologie montre que petit à petit l’intelligence artificielle prend de plus d’importance dans l’armée.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-07-08T13:54:01+02:008 juillet 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser