fbpx
x

(INNOVATION) L’armée française collabore avec des auteurs de science-fiction pour imaginer les guerres du futur

14 juillet 2021 – Pour l’armée française savoir anticiper le futur est essentiel et pour cela elle a fait appel à des auteurs de science-fiction. Ces auteurs ont pour but d’écrire des scénarios de guerre du futur.

L’anticipation est vitale pour l’armée française, qui a adopté une méthode plutôt spéciale, pour anticiper le futur pour lequel elle doit se préparer. Cette méthode consiste à faire appel à des auteurs de science-fiction, une dizaine au total, qui sont réunis au sein de la « Red Team » pour envisager des scénarios susceptibles de prévoir les guerres à venir. Cette initiative a été lancée par Emmanuel Chiva, directeur de l’Agence de l’innovation de défense. Il est parti pour cela d’un constat “Entre les scientifiques et les militaires on s’est dit qu’on allait pouvoir passer les murs de l’imaginaire. Aujourd’hui on est tellement saturé de sciences et de technologie qu’on a du mal à se projeter au-delà”. Pour lui, la mission de ses écrivains est de penser comme l’ennemi, leur but est de se projeter en 2060, c’est-à-dire au-delà de ce qu’on est capable d’imaginer normalement, pour pouvoir anticiper la surprise stratégique. 

Selon lui, les auteurs de science-fiction ont l’avantage d’avoir une imagination que les militaires n’ont pas et peuvent donc créer des scénarios susceptibles d’être pris au sérieux. L’idée peut certes prêter à sourire mais elle est totalement assumée par l’armée qui n’a pas hésité à assigner un budget conséquent de 2.05 millions d’euros pour ce projet auquel s’ajoute une rallonge de 825 000 euros. Les auteurs sont secondés par la blue team qui est composée de militaires et qui est chargée de déterminer les scénarios qui sont les plus vraisemblables. Le 7 juillet dernier, deux scénarios imaginés par ses auteurs ont été présentés au grand public et font état d’un futur plutôt sombre. Il faut donc espérer que tous ces scénarios resteront théoriques et ne deviendront pas un jour notre réalité.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ESPACE) Jeff Bezos compte construire une station spatiale privée

26 octobre 2021 – Jeff Bezos semble vouloir pousser encore plus loin le tourisme spatial. Comme le montre son nouveau projet, Orbital Reef, une  station spatiale privée décrite comme un parc commercial pouvant accueillir jusqu’à 10 personnes.

La société Blue Origin de Jeff Bezos et Sierra Space se sont associés dans un projet de grande envergure à savoir une station spatiale privée pouvant accueillir jusqu’à 10 personnes. Ils ambitionnent de pouvoir la rendre opérationnelle d’ici la deuxième moitié de la décennie. Cette station spatiale qui sera baptisée Orbital Reef montre que la course pour la commercialisation de l’orbite terrestre basse a atteint un nouveau stade. Dans un communiqué BLue Origin et Sierra Space ont annoncé que cette station spatiale s’adresserait  à un large panel de client “Agences spatiales expérimentées, consortiums dans les hautes technologies, nations sans programme spatial, médias et agences de voyages, entrepreneurs et inventeurs subventionnés, investisseurs portés vers l’avenir, tous ont leur place”. La station évoluera à 500 km d’altitude, soit un peu plus haut que l’ISS et mesurera 830 m3, soit presque autant que l’ISS.

UN NOUVEAU SUCCESSEUR POUR L’ISS

À l’image de Starlab, Blue Origin et Sierra Space ont donc annoncé à leur tour la mise en place d’une station spatiale privée qui devrait entrer en service à l’horizon 2025. Une annonce qui intervient à un moment où la mise en place d’une station spatiale est intéressante stratégiquement puisque en théorie l’avenir de l’ISS est aujourd’hui officiellement assuré jusqu’en 2024. À cela s’ajoute le fait que d’un point de vue technique, la NASA a entériné le fait qu’elle soit capable d’opérer jusqu’en 2028 même si le patron de la NASA Bill Nelson, s’est prononcé en faveur de son extension jusqu’en 2030. Quoi qu’il en soit, l’ISS a une date de péremption qui approche à grands pas et des stations comme Orbital Reef seront là pour prendre la relève.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-07-16T18:25:58+02:0014 juillet 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser