fbpx

(INNOVATION) Le plus long pont de béton imprimé en 3D inauguré aux Pays-Bas

15 septembre 2021 – Est-ce le futur du génie civil ? Les imprimantes 3D se démocratisent peu à peu et promettent des avancées considérables. La ville de Nimègue, aux Pays-Bas, a inauguré le plus long pont en béton imprimé en 3D. Destiné aux cyclistes, il mesure douze mètres et pèse 4 500 kilos.

TRENTE PIÈCES IMPRIMÉES

L’impression a débuté en avril 2019, dans l’usine d’impression 3D d’Eindhoven. C’est la première d’Europe, ouverte par Saint Gobain Weber Beamix et BAM.

Chaque pièce imprimée a nécessité une journée de travail. Le béton est posé couche par couche en structure maillée. L’assemblage a été réalisé avec l’aide de câbles en acier. 

Plusieurs tests ont été effectués en laboratoire pour vérifier la solidité du pont. Aucune anomalie détectée.

UN PONT RESPECTUEUX DE L’ENVIRONNEMENT

L’architecture de la passerelle vient du designer néerlandais Michiel van der Kley. En collaboration avec l’Université de technologie d’Eindhoven, il a été chargé d’imaginer une structure aux matériaux bruts, réutilisables et sans rebut, d’où l’intérêt d’une impression 3D, qui au lieu de retirer de la matière, en ajoute progressivement.

Le Pays-Bas réfléchit déjà à construire d’autres ponts similaires dans plusieurs endroits du pays.

Tom Hannane (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(CLIMAT) Un seul pays au monde semble en mesure de réaliser ses objectifs climatiques

21 septembre 2021 –  Pour de nombreux pays dans le monde la réalisation d’un certain nombre d’objectifs climatiques constitue un véritable défi. À un tel point que pour le moment un seul pays dans le monde semble en bonne voie pour réaliser ses objectifs. Il s’agit de la Gambie.

La Gambie est pour le moment le seul pays au monde à avoir obtenu une note climatique globale compatible avec les objectifs fixés par l’Accord de Paris. Pour rappel, il s’agit d’un traité international sur le réchauffement climatique adopté en 2015 qui est censé unifier toutes les nations dans une cause commune pour lutter contre le changement climatique. En effet, selon une étude du Climate Action Tracker a examiné l’Europe et 36 autres nations qui prend en compte de nombreux facteurs, comme les politiques climatiques nationales, les mesures et l’utilisation des terres, le soutien financier international et les objectifs climatiques fixés par ces pays. La Gambie semble pour le moment le seul pays en mesure de réaliser ses objectifs climatiques.

LA GAMBIE, UN EXEMPLE À SUIVRE

Selon l’étude, la Gambie n’est pas le seul pays en mesure de réaliser ses objectifs climatiques, d’autres pays comme le Costa Rica, le Maroc, l’Éthiopie ou le Royaume-Uni s’en rapproche, mais sont loin d’être au même niveau. La Gambie peut être considérée comme un exemple à suivre en raison des nombreuses actions qu’elle a mise en place pour le climat. Tout d’abord, le pays mise majoritairement sur les énergies renouvelables et dispose de l’une des plus grande installations solaires d’Afrique de l’Ouest. Le gouvernement gambien est également parvenu à restaurer 10 000 hectares de forêts, de mangroves et de savanes. Enfin, la Gambie s’est également engagée à limiter l’utilisation abusive des ressources forestières, il convertit également les terres agricoles inondées en rizières sèches. Ainsi, la Gambie semble sur le point de devenir un symbole pour tous les pays luttant pour la sauvegarde de notre planète.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-09-15T17:06:15+02:0015 septembre 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser