fbpx

(INNOVATION) Un écran solaire pour protéger les villes contre la chaleur

18 juillet 2021 –  En cas de canicule comme c’est le cas dans de nombreux pays du globe, les villes sont amenées à devenir de véritables fournaises. Le principal responsable de cette situation est le bitume  qui absorbe 80% à 95% du rayonnement solaire et emmagasine la chaleur, provoquant un effet de réchauffement y compris la nuit. Cependant, la start-up américaine Pavement Technology a mis au point une solution pour endiguer ce phénomène. Face à un risque de canicule de plus en plus longue et puissante, lutter contre la chaleur est devenu une priorité pour de nombreuses villes. L’une des solutions envisagées par certaines villes fut de planter des arbres mais face à l’urgence de la situation climatique cela prendrait trop de temps. C’est dans ce contexte qu’intervient la société Pavement Technology qui a créé un traitement par pulvérisation pour la chaussée, appelé ARA-1 Ti, qui peut abaisser la température du bitume.

La concept mis au point par cette start-up est plutôt simple d’utilisation. Le produit contient du dioxyde de carbone qui est un photocatalyseur c’est-à-dire qu’il décompose les oxydes d’azote et les composés organiques volatiles sous l’effet des rayons UV. Ce revêtement est diffusé sur le bitume comme on mettait de la crème solaire sur notre peau et pourrait faire baisser sa température de 10 à 15 degrés. Cette technologie a aussi l’avantage d’être rentable en matière de surface. Puisqu’un kilomètre de zone urbaine recouvert avec ce spray équivaut à 5 hectares d’arbres. En plus de ça, le produit  a la capacité de renforcer les routes et de combler les fissures. Actuellement le produit est encore à l’état de test, avec deux quartiers de Charleston aux États-Unis qui se sont portés volontaires pour un essai. Alors que des températures parfois supérieures à 50 degrés ont été détectées au Canada, au Maroc ou aux États-Unis. La lutte contre les fortes températures est devenue une priorité pour de nombreuses villes et ce type de technologie pourrait être la solution à ce problème.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ESPACE) Le capitaine Kirk va réellement s’envoler pour l’espace

27 septembre 2021 : William Shatner, le premier à avoir incarné le capitaine du légendaire vaisseau « Enterprise » de la série Star Trek, est sur le point de devenir la personne la plus âgée à s’aventurer dans l’espace. Sans que cela soit totalement confirmé,

William Shatner serait l’un des passagers du prochain vol civil du vaisseau spatial New Shepard de Jeff Bezos lors de son lancement en octobre prochain.

Idem au vol précédent de juillet dernier, auquel Jeff Bezos lui-même faisait partie, le lancement verra l’acteur et ses compagnons de voyage atteindre le bord de l’espace lors d’un voyage qui ne durera que 15 minutes environ. Si cela se vérifie, il deviendra l’astronaute le plus âgé de l’histoire spatiale.

L’USS Enterprise de la série Star Trek

TOURNAGE D’UN DOCUMENTAIRE

Toujours selon des rumeurs, un documentaire devrait être tourné afin de relater l’événement, mais la chaine Discovery aurait rejeté le concept et l’équipe du capitaine Kirk est maintenant à la recherche d’une autre chaîne pour reprendre le projet. Si Jeff Bezos et l’acteur n’ont pas officiellement confirmé le vol, ce dernier en avait parlé lors du ComicCon de San Diego un peu plus tôt cette année.

« Il est possible que je monte pendant un bref instant et que je redescende », avait-il déclaré. Actuellement, la personne la plus âgée à avoir été dans l’espace est le pionnier de l’aviation Wally Funk, 82 ans, qui avait rejoint Jeff Bezos lors du précédent vol de Blue Origin en juillet. Si le vol de Shatner est confirmé, le record de Wally Funk aura été battu en quelques mois. Mais quoi de plus logique pour l’ancien capitaine du vaisseau le plus célèbre de l’histoire du cinéma que dans s’envoler vers les étoiles…

Bob Bellanca (rédaction btlv.fr)

2021-07-18T19:33:35+02:0018 juillet 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser