fbpx

(INNOVATION) Un textile qui climatise la peau, une nouvelle arme contre la chaleur

20 juillet 2021 –  Face à des vagues de chaleur qui vont devenir de plus en plus dures et fréquentes et puissantes des solutions commencent à émerger pour nous permettre de lutter au mieux contre ce phénomène.Des chercheurs chinois ont ainsi mis au point un t-shirt capable de rafraîchir naturellement la peau jusqu’à 5 °C, même en plein soleil, grâce à la technique dite du refroidissement passif.

Dans les faits, les chercheurs chinois à l’origine de cette innovation n’ont fait que reprendre un concept déjà appliqué sur les matériaux de construction sauf que cette fois, ils l’ont adapté pour le textile. Pour créer ce processus, les chercheurs se sont intéressés à des matériaux capables de dissiper la chaleur. Ils ont donc réussi à identifier un type d’infrarouge avec des longueurs d’onde plus grandes, où les photons émis ne peuvent pas être absorbés par le gaz de l’atmosphère ce qui favorise le refroidissement des objets. 

Les responsables du projet Ma Yaoguang et Tao Guangming, de l’Université des sciences et de la technologie de Huazhong ont dû également créer un deuxième processus pour améliorer leur création. Ils ont associé des nanoparticules d’oxyde de titane, de Téflon et d’acide polylactique dans les fibres des vêtements. Cela permet au tissu d’évacuer la sueur qui s’évapore à travers les pores du matériau. Grâce à ça, le tissu gère aussi le problème de la sueur, à mesure que la sueur s’évapore de notre peau, le tissu passe en mode vapeur, ce qui lui permet de passer à travers les pores du matériau. Il faut noter que ce tissu est également hydrophobe, ce qui lui donne la capacité de repousser l’eau. Actuellement, le tissu est encore à l’état de test mais les expérimentations pratiquées sur le tissu ont été concluantes. Puisque la température sous le t-shirt atteint 5°C dès le moment où on est exposé pendant une heure en plein soleil. Face aux canicules annoncées, il semble évident que ce tissu sera promis à un bel avenir.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ESPACE) Starliner, la capsule spatiale de Boeing s’apprête à voler vers l’ISS

01 août 2021 – Si tout se passe comme prévu, la capsule CST-100 Starliner de Boeing devrait être lancée le 3 août 2021 pour un deuxième vol d’essai sans équipage. Un vol de la plus haute importance puisqu’il précède l’échec de son premier vol, en décembre 2019.

Alors que tout récemment le module russe Nauka avait rejoint l’ISS c’est un modèle américain cette fois qui s’apprête à rejoindre la station spatiale internationale. Ce vol était initialement prévu pour le 30 juillet 2021, mais ce deuxième vol d’essai du CST-100 Starliner, destiné aux vols habités vers la station spatiale internationale a été repoussé au 3 août. Créé par Boeing pour la Nasa, ce vaisseau commercial sera mis en orbite par le lanceur Atlas 5 de la base de Cap Canaveral, en Floride. Ce deuxième vol-test intervient plus d’un an et demi après l’échec, en décembre 2019, du premier vol lié à des défauts de logiciels de bord et de système de communication du vaisseau. Boeing a alors proposé à la Nasa de réaliser un autre vol d’essai sans équipage à ses frais.

UN VOL À FORT ENJEU

Suite à l’échec de la première tentative en 2019, Boeing s’est retrouvé fortement distancé par son rival Space X dans le domaine du transport d’astronautes. En effet depuis 2019, la société Space X a réussi ses essais, mais surtout, elle a lancé 3 équipages d’astronautes vers l’ISS. Ce vol est également important de par le coût financier qu’il représenterait surtout en cas d’échec. À titre d’exemple, l’échec de 2019 avait coûté à l’entreprise près de 410 millions de dollars. Ce vol a d’ailleurs fait l’objet d’une surveillance active de la part de la NASA qui au cours d’une enquête a localisé un total de 80 corrections nécessaires pour la préparation du Starliner. Enfin, un succès permettrait à Starliner de débuter les vols habités ce qui constitue une nouvelle étape cruciale pour le Starliner de Boeing.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-07-20T10:53:51+02:0020 juillet 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser