fbpx
x

(INNOVATION) Une société américaine serait parvenue à créer une lentille de réalité augmentée

26 août 2021 – Porter des écrans sur ses yeux sera bientôt possible grâce à la société Mojo Vision qui est sur le point de créer une lentille de réalité augmentée. Une technologie qui fonctionnerait grâce à un processeur et une technologie sans fil.

La société Mojo Vision a récemment annoncé que son prototype de lentille est sur le point d’aboutir. Un projet qui consiste à intégrer un minuscule écran de réalité augmentée dans les lentilles de contact, fournissant une couche numérique d’informations superposées à ce que vous voyez dans le monde réel. Une technologie qui semble sortie tout droit d’un film de science-fiction, mais qui va devenir réalité. Ce prototype sera un objet extrêmement minutieux. Il s’agira d’un écran hexagonal, mesurant moins d’un demi-millimètre de large et où chaque pixel mesure moins de deux micromètres. Il sera également équipé d’une mini-caméra qui capture la scène et d’un tracker qui relève instantanément les mouvements de l’œil. 

UN BIJOUX TECHNOLOGIQUE

Grâce à une puce intégrée, la lentille pourra assurer le traitement des images, et pourra également gérer la liaison sans fil avec un smartphone. Pour ce qui est de se recharger en énergie, la lentille disposera d’une recharge sans-fil. Selon Mojo Vision cette technologie sera en priorité dédiée aux personnes souffrant de problèmes de vues afin de leur permettre de mieux contourner les obstacles. Elle sera également consacrée aux athlètes qui durant leur activité sportive auront accès à leurs données biométriques en temps réel. Ainsi cette lentille à réalité augmentée est une technologie aux multiples applications qui va probablement marquer son époque.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(FOSSILE) Un paresseux géant retrouvé en Guyane

27 octobre 2021 – Quatre mètres, quatre tonnes. Aussi lourd qu’un éléphant. Trouver le squelette d’un paresseux géant en Guyane est une première en France. L’espèce a disparu il y a 12 000 ans.

C’est le paléontologue Pierre-Olivier Antoine qui est à l’origine de la découverte… Dans une mare de boue, dans la région de Maripasoula, à la frontière du Suriname. “Il est très difficile de trouver des fossiles en Guyane à cause de l’acidité des sols et du couvert forestier”, explique ce professeur à l’Université de Montpellier.

Des vestiges ont déjà été trouvés en Patagonie, au sud de l’Argentine, mais jamais dans le département français. Pendant une semaine, six paléontologues ont déterré plusieurs os dont des maxillaires et des mandibules, en plein cœur de la forêt amazonienne. L’espèce a rapidement été identifiée : c’est un Eremotherium laurillardi. Un herbivore qui, contrairement à son descendant actuel, ne se déplaçait qu’à terre et non dans les arbres… Ce que l’on comprend aisément lorsqu’on pèse plusieurs tonnes…

La trouvaille est une aubaine pour la Guyane. Les paléontologues espèrent retrouver des restes d’autres animaux ayant vécu en même temps que le paresseux géant. Les fossiles ont été présentés à certains collégiens guyanais.

Tom Hannane (rédaction btlv.fr)

2021-08-26T11:20:09+02:0026 août 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser