fbpx

(INSOLITE) Des artefacts volés à Pompéi auraient provoqué 15 ans de malheurs !

13 octobre 2020 – Lors d’un voyage en Italie, une Canadienne avait emporté avec elle des objets dérobés au passage sur les ruines de Pompéi.

En 79, la cité romaine de Pompéi fut touchée par un tremblement de terre et entièrement ensevelie lors de l’éruption volcanique du Vésuve. Le temps semble s’être brutalement arrêté, les victimes sont figées dans la position où la mort les a surprises, littéralement pétrifiées. Il y a une quinzaine d’années, la touriste Canadienne visite les ruines et emporte avec elle deux carreaux de mosaïque, des morceaux d’amphore et un bout de céramique.

DES OBJETS MAUDITS RENVOYÉS DANS UN PAQUET

Depuis, la Canadienne associe les malheurs qui lui sont arrivés à l’énergie négative des artefacts volés. Elle témoigne de ces faits dans un courrier joint au colis qu’elle enverra à un agent de voyage sur place : « J’ai maintenant 36 ans et j’ai eu un cancer du sein deux fois, la dernière fois, ça s’est terminé par une double mastectomie. Aux problèmes de santé se sont ajoutées des difficultés financières… ». Voilà ce qui a poussé la femme à croire en une « malédiction » transmise par les reliques. En réparant son acte, elle espère avoir le pardon de Dieu pour ne pas transmettre cette malédiction à sa famille ou à ses enfants.

LOIN D’ÊTRE UN CAS ISOLÉ

La visite du site se faisant à ciel ouvert, beaucoup d’objets sont à portée de mains des touristes, les moins scrupuleux auraient regretté leurs actes. En effet, plusieurs touristes du monde entier auraient renvoyé des objets récupérés sur les vestiges de la ville avec le même discours : « ils sont maudits ». Comme le note le National Post, un des individus concernés avait alors déclaré avoir vécu « traumatisme après traumatisme » juste après avoir rapporté chez lui un morceau de pierre antique. Voilà qui dissuadera peut-être les touristes de repartir avec des objets subtilisés des sites archéologiques.

A noter en ce moment l’exposition Pompeï au Grand Palais qui se tient jusqu’au 2 novembre.

Carine Privard (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(SCIENCE) Notre tête révèle un organe inconnu jusqu’à ce jour

21 octobre 2020 — Publiée dans la revue Radiotherapy and oncology, une étude révèle l’existence d’un nouvel organe niché dans le nasopharynx humain. Un ensemble de glandes salivaires bilatérales. Jusqu’à il y a trois ans, les scientifiques pensaient que le corps humain contenait 78 organes. Depuis ils ont revu à la hausse le nombre de ses derniers en y rajoutant notamment le mésentère qui relie l’intestin aux parois abdominales. Cette fois, il va falloir également compter avec de nouvelles glandes salivaires. C’est une équipe de chercheurs néerlandais qui a fait cette

découverte anatomique. Niché à l’arrière du nasopharynx, ce nouvel ensemble de glandes salivaires a été découvert lors d’examens menés avec un PSMA sur des patients souffrant d’un cancer de la prostate. C’est grâce aux injections de glucose radioactif lors du scan que l’organe fut découvert.

Crédit photo : Institut néerlandais du cancer

ON A TOUS LES GLANDES

Notre corps est équipé de glandes salivaires dites « majeures » (ndld : les glandes parotides, sous-maxillaires et sublinguales) mais aussi de près d’un millier de glandes salivaires supplémentaires dites “mineures”. Minuscules, celles-ci sont nichées dans le tractus aérodigestif et dans toute la zone buccale, ce qui n’est pas le cas de ce nouvel organe qui appartiendrait aux glandes dites « majeures ». Placées précisément derrière le nez et au-dessus du palais, ces glandes se trouvent près du centre de notre tête. La question que beaucoup se posent est légitime : comment sommes-nous passés à côté depuis l’avènement de la radiographie ? Les spécialistes avancent que cette zone n’est pas très accessible. Pour certains, seules les nouvelles techniques d’imagerie PSMA-PET / CT peuvent le permettre.

Sur BTLV, on se demande souvent s’il existe un grand architecte à l’espèce humaine et il est certain que si la question est longtemps posée, une chose est sure, le corps humain est vraiment la plus belle machine qu’il a inventée…

Bob Bellanca (rédaction btlv.fr)

2020-10-13T16:22:41+02:0013 octobre 2020|

Sujets susceptibles de vous intéresser