fbpx

(INSOLITE) Allons-nous être envahi par les soucoupes flottantes ?

19 février 2021 – C’est quand l’architecte Jean-Michel Ducancelle a vu la scène de la pieuvre mécanique dans le film « L’Espion qui m’aimait » que l’idée de vivre sur la mer lui est apparu. 40 ans plus tard, certains pourront profiter d’une capsule aquatique tendance, grâce à une innovation 100% made in France. Ces soucoupes flottantes destinées aux complexes hôteliers sont de véritables appartements tout confort et autosuffisants : l’habitat parfait pour vivre de luxe et d’eau fraîche. Possédant une proue à l’avant et à l’arrière, la maison flottante est officiellement considérée comme un bateau. D’ailleurs, certaines versions conçues par Anthénea disposent d’un moteur pour naviguer.

Un certain nombre d’hôtels aux Maldives et aux Seychelles auraient déjà passé commande. Les premiers lofts marins sont en train d’être fabriqués à Lannion dans les Côtes-d’Armor (Bretagne), et devraient être livrées à la fin de l’année à leurs premiers clients. Ces véritables suites flottantes sont écoresponsables, autonomes et fabriquées dans le respect de la nature. En effet, elles sont entièrement équipées de meubles conçus avec des matériaux recyclés.

COMBIEN COÛTE LE COCON ?

Vous souhaitez habiter une soucoupe flottante vitrée à 360° pour voir – quand vous voulez – les fonds marins, vivre en communion avec la nature et passer vos nuits à être bercé par les vagues dans ce nid douillet ? Il vous faudra débourser 420 000 euros, ou 480 000 euros si vous souhaitez la version motorisée.

On fait une coloc’ ?

Thierry Penin (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(MYSTÈRE) Des internautes découvrent un message secret dans le parachute du rover « Perseverance »

24 février 2021 – Des détectives du web affirment avoir réussi à décoder un message secret, caché dans les motifs du parachute qui a aidé le rover « Perseverance », de la NASA à atterrir en toute sécurité sur Mars.

Les utilisateurs des réseaux sociaux Reddit et Twitter ont remarqué que le motif rouge et blanc sur le parachute avait l’air d’avoir été ajouté délibérément. Certains internautes ont alors émis l’hypothèse qu’il pourrait s’agir d’un code secret. Un code se servant de l’écriture informatique binaire. Afin de vérifier cela, ils ont choisi d’interpréter le sens du motif, en remplaçant ses parties rouges par le chiffre 1, le blanc représentant le zéro.

Photo de l’intérieur du parachute, prise par le rover Perseverance. ©NASA

UNE PHRASE SIGNÉE THEODORE ROOSEVELT

A partir de photos prises à l’intérieur du parachute, les internautes affirment que l’expression « osez des choses grandioses » (« dare mighty things ») utilisée comme devise par le centre de recherches spatiale de la NASA : le « Jet Propulsion Laboratory » ; a été codée sur l en utilisant un motif représentant des lettres sous forme de code informatique binaire.

Cette phrase est extraite d’un discours prononcé par le président américain Theodore Roosevelt, en 1899 dans lequel il affirme qu’«il vaut mieux oser des choses grandioses, remporter des triomphes glorieux, plutôt que de se ranger parmi ces pauvres esprits qui ne jouissent ni ne souffrent beaucoup, car ils vivent dans un crépuscule gris qui ne connaît ni victoire ni défaite. »

Chacun des anneaux concentriques du motif du parachute représentent un des mots du message secret. Les zéros et les uns doivent être divisés en morceaux de 10 caractères, auxquelles il faut rajouter 64, afin d’obtenir le code ASCII (norme informatique de codage de caractères), de chaque caractère.

Par exemple, sept bandes blanches, une bande rouge et deux autres bandes blanches représentent 0000000100, le code binaire binaire pour le chiffre. En ajoutant, 64 à ce résultat, cela donne 68, le code ASCII correspondant à la lettre D, en majuscules.

Samuel Agutter (rédaction btlv.fr)

2021-02-20T09:49:00+01:0019 février 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser