fbpx

(INSOLITE) Des clowns provoquent la panique dans une école de Singapour

21 septembre 2021 – Une école de prise de parole en public et d’éloquence a été forcée de présenter ses excuses après avoir déclenché par inadvertance un vent de panique avec une campagne publicitaire mettant en vedette des clowns. Dans le but d’inciter les parents à inscrire leurs enfants à des cours d’éloquence, des commerciaux déguisés en clown furent déployés devant plusieurs écoles primaires. Malheureusement, le concept a eu l’effet inverse, car les clowns repérés autour des écoles ont conduit à de nombreux rapports de police. D’après certains témoins les clowns auraient utilisé de l’argent pour essayer d’attirer les enfants à les suivre. Embarrassé, « Speech Academy Asia » a rapidement rappelé ses ambassadeurs et s’est fendue d’une déclaration concernant la gêne occasionnée :  « Nous tenons à présenter nos sincères excuses pour l’inquiétude concernant la sécurité de vos enfants », a déclaré l’école insistant, malgré tout, sur le fait que les accusations sur l’utilisation d’argent pour attirer les gosses n’étaient pas vraies « Notre équipe ne propose jamais d’argent aux enfants pour qu’ils les suivent », ont-ils écrit « de plus, nos commerciaux ne sortent strictement aucun enfant de leur environnement scolaire ».

LE MAL A ÉTÉ FAIT

Alors que « Speech Academy Asia » s’est engagée à mettre immédiatement fin à la campagne, il semblerait que le mal ait déjà été fait. Sur les réseaux sociaux, les internautes n’ont pas tardé à les fustiger, parmi lesquels des responsables locaux, et un parlementaire singapourien qui s’est empressé de déclarer, « j’espère que la police enquêtera sur cette histoire. Ce n’est pas amusant et tout simplement dangereux ». Avec cette mésaventure, l’école a finalement réussi à attirer l’attention sur elle. Reste à savoir si de nouveaux étudiants franchiront les portes de l’établissement pour s’y inscrire.

Bob Bellanca (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ESPACE) La sonde Lucy est partie aujourd’hui à la conquête des astéroïdes de Jupiter

16 octobre 2021 – La sonde Lucy de la NASA est partie ce matin depuis Cap Canaveral en Floride. Elle se dirigera vers les astéroïdes troyens de Jupiter, corps célestes gravitant autour du Soleil sur la même orbite que celle de la géante gazeuse.

La sonde Lucy voyagera durant six ans avant d’effectuer la majorité de ses observations entre 2027 et 2033. Son but sera d’étudier les astéroïdes troyens, afin de déterminer leur origine et de confirmer ou invalider le modèle de Nice, expliquant la disparité des corps célestes à l’origine de la formation du système solaire. Les astéroïdes troyens sont des astéroïdes qui se situent à des points stables autour de Jupiter, ils sont situés à plus de 700 millions de kilomètres du soleil et ce sera la première fois qu’ils vont être survolés par une mission spatiale. Une fois arrivée à destination, la sonde pourra commencer à étudier ces objets célestes dont la composition, la densité, la forme permettront par exemple d’en savoir plus sur l’évolution de l’agencement des planètes autour de notre soleil. Les astronomes espèrent que l’étude de ces astéroïdes leur permettra de mieux comprendre la naissance de notre système solaire.

UNE SONDE PORTEUSE D’UN MESSAGE À DESTINATION DE NOS DESCENDANTS

En plus de permettre l’étude des astéroïdes de Jupiter, la sonde Lucy servira aussi de capsule temporelle spatiale à destination de nos descendants.  De fait, elle contiendra des écrits de penseurs majeurs ainsi qu’un schéma de la position exacte des planètes le jour du lancement de Lucy. Le parcours de la sonde a été étudié afin de la rendre facilement accessible pour des descendants disposant d’une technologie largement supérieure. En effet, à la fin de sa mission en 2033  Lucy suivra la même orbite que les astéroïdes troyens autour du soleil ce qui signifie qu’elle pourrait errer dans cette orbite  pour des centaines, des milliers voire des millions d’années. De cette façon, les chercheurs espèrent que la sonde Lucy deviendra une relique archéologique qui pourra être récupérée par des descendants ayant la capacité de voyager jusqu’à Jupiter. Cependant nos descendants auront-ils le temps d’atteindre un tel niveau de technologie avant que l’humanité ne disparaisse est une question que l’on peut se poser.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-09-21T14:38:41+02:0021 septembre 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser