fbpx
x

(INSOLITE) En Australie, un oiseau a mystérieusement acquis la capacité d’imiter les pleurs d’un bébé humain

4 septembre 2021 –  C’est une prouesse assez étrange dont semble capable un oiseau lyre résidant dans le zoo de Taronga à Sydney. En effet, cet oiseau nommé Echo a appris à imiter parfaitement les pleurs d’un bébé humain.

Pour le personnel du zoo, la façon dont le lyre a acquis cette compétence est un mystère dans la mesure où le zoo est actuellement fermé à cause du Covid-19. Cette capacité bien qu’ayant été récemment filmée n’est pas nouvelle. D’après la superviseure de l’unité des oiseaux du zoo de Taronga, Leanne Golebiowski, l’oiseau a commencé à essayer des extraits de pleurs il y a un an. Elle a d’ailleurs une théorie sur la façon dont il a appris “Je suppose qu’il l’a appris avec nos visiteurs. Il est évident qu’il a travaillé sur son art pendant le confinement”. En effet, il faut savoir que le lyre a la capacité d’imiter une grande variété de sons de son environnement, souvent avec une grande précision. Néanmoins, il est assez rare que les lyres imitent des sons humains, en ce sens le lyre Écho fait donc exception. 

UN OISEAU PLEIN DE RESSOURCES

Cependant dans la mesure où le lyre imite les sons issus de son environnement. Le fait que le lyre nommé Echo, soit capable de parfaitement imiter les pleurs d’un bébé humain n’est pas si étonnant. En effet, Écho a d’autres sons plutôt surprenants à son répertoire. Parmi lesquels, le son d’une perceuse électrique et celui de l’alarme incendie du zoo. Ainsi, si dans la nature les lyres vont imiter des bruits pour séduire ou pour effrayer des prédateurs. Le lyre Echo semble avoir donc décidé de parfaire son répertoire de sons à imiter avec les sons de son environnement. À savoir le zoo, ce qui implique des sons dont les humains sont à l’origine comme par exemple les pleurs d’un bébé. Quoi qu’il en soit, le lyre semble être un oiseau plein de surprises doté d’un grand talent d’imitateur.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(INNOVATION) L’armée américaine s’est dotée de fusils qui visent et tirent automatiquement

27 octobre 2021 – L’armée américaine s’est récemment procuré des SMASH 2000, un système de visée informatisé qui grâce à un algorithme permet ainsi de détecter automatiquement la cible, de prédire ses mouvements et d’indiquer au tireur où viser.

Afin de permettre à ses soldats de mieux viser et donc d’être plus efficace, l’armée américaine a décidé de miser sur le SMASH 2000. Il s’agit d’un système de visée informatisé qui en apparence ressemble à une lunette classique, qui se glisse sur le haut d’un fusil d’assaut. Le système fonctionne grâce à une caméra et un laser qui permet de déterminer la distance entre l’arme et la cible. Un algorithme intégré permet ainsi de détecter automatiquement la cible, de prédire ses mouvements et d’indiquer au tireur où viser. En d’autres termes il s’agit de viseurs intelligents conçus pour aider les tireurs à repérer les cibles et à leur montrer ensuite le point de visée le plus optimal à engager, même lorsqu’ils se déplacent.

UNE SORTE DE ROBOT TUEUR

En plus de constituer une redoutable aide à la visée, le système SMASH 2000 peut au militaire quand et où tirer d’une certaine façon c’est la machine qui prend le tir en main. En fait, avec cette technologie, une fois que la lunette a acquis sa cible, le militaire n’a plus qu’à presser la détente de son arme et laisser le système électronique prendre en charge le tir. C’est donc l’algorithme qui décide de faire feu lorsqu’il est certain que la balle peut toucher sa cible. En outre, bien qu’il soit sous le contrôle d’un soldat, c’est donc tout de même le SMASH 2000 qui prend la décision finale, on peut donc le voir comme un robot tueur. Ainsi cette technologie montre que petit à petit l’intelligence artificielle prend de plus d’importance dans l’armée.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-09-04T16:59:46+02:004 septembre 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser