fbpx

(INSOLITE) L’escargot est l’animal marin le plus dangereux pour l’Homme

3 décembre 2020 – Dans l’inconscient collectif le requin est l’animal des mers le plus dangereux pour l’homme. C’est sans compter sur l’escargot. La petite bête ne mange pas la grosse mais pourrait s’avérer mortelle en transmettant par exemple le paludisme, la bilharziose ou la schistosomiase (maladie parasitaire chronique également appelée « la fièvre escargot »). L’escargot cause la mort de 110 000 personnes par an dont des dizaines de milliers rien qu’en Afrique.

CE NE SONT PAS LES DENTS QUI COMPTENT

Pas besoin des dents acérées du requin ou de l’ours pour tuer. A l’instar du moustique qui cause 725 000 décès par an, l’escargot est vecteur de diverses maladies. En milieu aquatique, l’escargot est porteur de larves de vers parasites. L’OMS souligne que « les larves se développent dans l’organisme humain et passent au stade du schistosome adulte ». Les planorbes (mollusques gastéropodes pulmonés de la famille Planorbidae) par exemple, qui pullulent dans les eaux stagnantes des pays chauds sont un maillon du cycle parasitaire. Ils permettent aux parasites de proliférer, puis, de se retrouver dans l’eau. Si vous vous baignez dans des endroits à risques, attention à la contamination, 10 minutes peuvent suffirent car le ver peu pénétrer par la peau. Si tout va bien, les œufs sortiront de l’organisme par les matières fécales, ou les urines. Les vers continueront de se développer hors de l’organisme. En revanche, certains peuvent y rester : le système sanguin (les femelles pondent leurs œufs dans les vaisseaux sanguins) va ensuite être contaminé, puis le foie, les intestins et les autres organes. Les larves vont ensuite se développer pour passer au stade du schistosome adulte. Les parasites peuvent, selon leur type, entraîner une fibrose de la rate ou du foie ou encore des lésions graves du système uro-génital pouvant dégénérer en cancer. La maladie peut aussi provoquer des lésions du système nerveux central, voire des paralysies.

Un planorbe

LES SYMPTÔMES

La maladie se manifeste par une éruption cutanée, de la fièvre, des démangeaisons, des frissons, des maux de tête, de la toux et des douleurs musculaires, abdominales et articulaires. Les parasites femelles pondant des centaines d’œufs par jour restent coincés dans les muqueuses et les tissus pour former des granulomes (papules érythémateuses ou tumeurs vasculaires inflammatoires). Quand ils vont se rompre, des hémorragies vont apparaître. Ce sont donc les réactions aux œufs, et non au parasite, qui sont la cause des symptômes des bilharzioses.

COMMENT EVITER CES DÉSAGRÉMENTS ?

C’est surtout dans les pays où l’eau potable se fait rare que les populations sont les plus touchées : Afrique, Asie, Amérique du Sud, Moyen-Orient et également en Corse.

Même si la solution adéquate serait l’amélioration de la qualité de l’eau et des conditions d’hygiène maladie, l’OMS préconise un traitement préventif pour lutter contre la prolifération. Le praziquantel serait un traitement efficace contre les différentes formes de schistosomiase. L’OMS précise : « Même si des réinfections sont possibles après le traitement, le risque de développer une forme grave est diminué, voire annulé lorsque le traitement est initié dans l’enfance ».

Thierry Penin (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(CULTURE) Cette nouvelle émission de télé va réveiller les morts !

21 avril 2021 – L’émission s’intitulera “Hôtel du temps”, et sera présentée par l’animateur Thierry Ardisson, sur la chaîne France 3… Le concept ?

Réaliser des interviews de grandes stars décédées, le tout, grâce aux effets spéciaux ; pour évoquer avec elles, leur carrière ou leurs engagements personnels. En bref, ressusciter les morts.

DES INTERVIEWS FICTIONS

Les interviews de l’Hôtel du temps, seront bien sûr fictives, Thierry Ardisson affirme d’ailleurs qu’elles seront réalisées en se servant de vraies déclarations tenues par les célébrités défuntes. Le tout, illustré par des effets spéciaux, comme avec la technique innovante du “Face Retriever », qui serait encore plus efficace que les désormais célèbres deepfakes, hypertrucage en bon français, tels qu’utilisés dans l’émission d’imitation “C’est Canteloup”, sur TF1.

DES DEEP-FAKES AMÉLIORÉS 

Cette méthode du face retriever est un concept inédit, entièrement pensé pour l’émission Hôtel du temps.

Plus concrètement, son fonctionnement repose sur la technologie, deepfake, mais va un peu plus loin. En effet, pour réaliser une interview, l’émission fera appel à deux personnes : un comédien pour le physique et la personnalité de la célébrité interviewée ; et un imitateur, qui s’assurera de reproduire une voix, la plus proche possible de la star censée être présente.

UN PROJET LONG ET COÛTEUX

Le projet de l’hôtel du temps, est aussi ambitieux que coûteux, en effet, selon le Parisien, le budget de l’émission serait proche des 600 000 euros. Un premier numéro, avec pour invité, Jean Gabin, pour lequel il aura fallu près de deux ans de préparation, avant de pouvoir commencer à tourner.

Un concept d’émission auquel songeait Thierry Ardisson, depuis longtemps. L’animateur a pu s’y consacrer pleinement, après son départ de la chaîne C8, en 2019.

Avant d’arriver sur France 3, l’émission avait été proposée à la diffusion, aux deux plus grandes plateformes de streaming légal Netflix, et Amazon Prime Video, sans succès. C’est finalement le groupe France Télévision, qui s’est laissé convaincre par l’originalité du concept.

Samuel Agutter (rédaction btlv.fr)

2020-12-03T18:01:11+01:003 décembre 2020|

Actus susceptibles de vous intéresser