fbpx

(INSOLITE) Plus de 46 millions de sauterelles s’abattent sur Las Vegas

2 AVRIL 2021 – Eté 2019, un essaim de sauterelles s’abat sur l’hôtel Strip de Las Vegas. Les témoins croiront à l’apocalypse.

Les médias se déchaînent pour essayer de comprendre l’origine de cette épidémie. En effet, depuis des semaines, après le coucher du soleil, les battements d’ailes brillent depuis la pyramide du célèbre casino Louxor et leurs exosquelettes morts jonchent les trottoirs. L’hiver très humide aurait permis à un plus grand nombre d’oeufs d’éclore mais également aux lumières artificielles de la ville de les attirer comme des papillons de nuit.

Une nouvelle analyse vient confirmer ce lien avec les lumières de la ville, avec des conséquences inquiétantes pour les sauterelles. Elske Tielens, une écologiste spécialiste des insectes à l’Université de l’Oklahoma, a constaté que le 26 juillet 2019, la nuit de pointe de l’invasion, quelque 46 millions de sauterelles ont pris leur envol, puis se sont regroupées au-dessus des parties les plus lumineuses de la ville.

« Il est vraiment difficile de se faire une idée de ce volume », a-t-elle déclaré. « Nous avons plus de sauterelles dans l’air en un seul jour que vous avez d’humains qui viennent à Vegas pour jouer sur toute une année.

La lumière du monde

Il est de notoriété mondiale que Las Vegas vit la nuit et que la ville s’illumine après le coucher du soleil. Une partie de la lueur de la ville s’échappe directement dans l’espace où les satellites s’aperçoivent que c’est la ville la plus lumineuse de la planète et avec peu de concurrence. Cette lumière qui déborde dans l’atmosphère, forme un dôme lumineux que le service des parcs nationaux des États-Unis a récemment mesuré à 320 km de distance, dans le parc national de Great Basin, dans le Nevada.

Les écologistes spécialisés dans les insectes, ont passé des années à étudier comment les lampes individuelles et les pièges nocturnes peuvent constituer un appel silencieux pour les insectes, les attirant vers une mort certaine. Le Dr Tielens et ses collègues, inspirés par la couverture de l’invasion de sauterelles à Vegas en 2019, ont vu l’occasion de rechercher un modèle plus large. Ils ont constaté que les nuages itinérants de sauterelles étaient également visibles dans les données des radars météorologiques. Ils ont ensuite superposé ces modèles de mouvement radar avec des cartes distinctes de la végétation de la ville et de son éclairage nocturne.

Leur étude, publiée mardi dans Biology Letters, suggère que les sauterelles se déplacent quotidiennement. Avant le crépuscule, les sauterelles ont commencé à se répartir sur une large zone, rassemblées près de la végétation. Mais à la tombée de la nuit, elles se sont envolées dans le ciel. Elles se sont alors regroupées à des dizaines de kilomètres de distance, se déplaçant non seulement vers des points lumineux individuels, comme l’ont montré des recherches antérieures, mais aussi vers les zones les plus lumineuses du ciel de Las Vegas.

Chloé Bellanca (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(CULTURE) Cette nouvelle émission de télé va réveiller les morts !

21 avril 2021 – L’émission s’intitulera “Hôtel du temps”, et sera présentée par l’animateur Thierry Ardisson, sur la chaîne France 3… Le concept ?

Réaliser des interviews de grandes stars décédées, le tout, grâce aux effets spéciaux ; pour évoquer avec elles, leur carrière ou leurs engagements personnels. En bref, ressusciter les morts.

DES INTERVIEWS FICTIONS

Les interviews de l’Hôtel du temps, seront bien sûr fictives, Thierry Ardisson affirme d’ailleurs qu’elles seront réalisées en se servant de vraies déclarations tenues par les célébrités défuntes. Le tout, illustré par des effets spéciaux, comme avec la technique innovante du “Face Retriever », qui serait encore plus efficace que les désormais célèbres deepfakes, hypertrucage en bon français, tels qu’utilisés dans l’émission d’imitation “C’est Canteloup”, sur TF1.

DES DEEP-FAKES AMÉLIORÉS 

Cette méthode du face retriever est un concept inédit, entièrement pensé pour l’émission Hôtel du temps.

Plus concrètement, son fonctionnement repose sur la technologie, deepfake, mais va un peu plus loin. En effet, pour réaliser une interview, l’émission fera appel à deux personnes : un comédien pour le physique et la personnalité de la célébrité interviewée ; et un imitateur, qui s’assurera de reproduire une voix, la plus proche possible de la star censée être présente.

UN PROJET LONG ET COÛTEUX

Le projet de l’hôtel du temps, est aussi ambitieux que coûteux, en effet, selon le Parisien, le budget de l’émission serait proche des 600 000 euros. Un premier numéro, avec pour invité, Jean Gabin, pour lequel il aura fallu près de deux ans de préparation, avant de pouvoir commencer à tourner.

Un concept d’émission auquel songeait Thierry Ardisson, depuis longtemps. L’animateur a pu s’y consacrer pleinement, après son départ de la chaîne C8, en 2019.

Avant d’arriver sur France 3, l’émission avait été proposée à la diffusion, aux deux plus grandes plateformes de streaming légal Netflix, et Amazon Prime Video, sans succès. C’est finalement le groupe France Télévision, qui s’est laissé convaincre par l’originalité du concept.

Samuel Agutter (rédaction btlv.fr)

2021-04-02T17:11:16+02:002 avril 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser