fbpx

(INSOLITE) Pour de mystérieuses raisons, un gang de loutres attaquent des personnes en Alaska

13 octobre 2021 – Pour des raisons qu’ils ne parviennent pas à expliquer, les habitants de la région d’Anchorage en Alaska ainsi que leurs chiens subissent des attaques de la part de loutres des rivières.

Bien que les attaques d’animaux sauvages soient quelque chose de fréquent dans la région notamment avec les ours. Les attaques de loutres en revanche sont une nouveauté. Ces loutres constituent désormais une menace prise très au sérieux par le département de la chasse et de la pêche de l’Alaska qui a publié un communiqué alertant les habitants au sujet d’une meute de loutres attaquant des chiens, des enfants et des adultes près des cours d’eau et des lacs de la région d’Anchorage. Il y a notamment eu le cas fin septembre, d’une femme qui avait été mordue près d’un lac alors qu’elle tentait de sauver son chien des griffes de plusieurs de ces mammifères carnivores mais aussi l’attaque d’un garçon de neuf ans avait été hospitalisé en urgence après avoir été poursuivi et attaqué par quatre loutres. D’après les autorités ce type d’attaque demeure rare néanmoins elles sont suffisamment fréquentes pour nécessiter une mise en garde. Par ailleurs, des traques seront organisées afin de débusquer ces groupes de loutres de rivière présentant des comportements inhabituels.

DES LOUTRES POTENTIELLEMENT ATTEINTES PAR LA RAGE

Selon les experts l’une des raisons pouvant expliquer cette soudaine agressivité ce serait que ces loutres ont été atteintes par la rage. Cependant, aucun cas de rage n’a été documenté dans la région ces derniers mois. De plus, le cas le plus proche a été répertorié à Dillingham, situé à près de 500 kilomètres d’Anchorage. D’ailleurs la biologiste qui a examiné le spécimen enragé a expliqué qu’il était couvert de piquants de porc-épic. Ce qui est étrange car c’est une espèce avec laquelle les loutres interagissent rarement car elles appartiennent à deux milieux distincts. Le mystère demeure donc entier sur les raisons de cette soudaine agressivité de la part des loutres.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ESPACE) La sonde Lucy est partie aujourd’hui à la conquête des astéroïdes de Jupiter

16 octobre 2021 – La sonde Lucy de la NASA est partie ce matin depuis Cap Canaveral en Floride. Elle se dirigera vers les astéroïdes troyens de Jupiter, corps célestes gravitant autour du Soleil sur la même orbite que celle de la géante gazeuse.

La sonde Lucy voyagera durant six ans avant d’effectuer la majorité de ses observations entre 2027 et 2033. Son but sera d’étudier les astéroïdes troyens, afin de déterminer leur origine et de confirmer ou invalider le modèle de Nice, expliquant la disparité des corps célestes à l’origine de la formation du système solaire. Les astéroïdes troyens sont des astéroïdes qui se situent à des points stables autour de Jupiter, ils sont situés à plus de 700 millions de kilomètres du soleil et ce sera la première fois qu’ils vont être survolés par une mission spatiale. Une fois arrivée à destination, la sonde pourra commencer à étudier ces objets célestes dont la composition, la densité, la forme permettront par exemple d’en savoir plus sur l’évolution de l’agencement des planètes autour de notre soleil. Les astronomes espèrent que l’étude de ces astéroïdes leur permettra de mieux comprendre la naissance de notre système solaire.

UNE SONDE PORTEUSE D’UN MESSAGE À DESTINATION DE NOS DESCENDANTS

En plus de permettre l’étude des astéroïdes de Jupiter, la sonde Lucy servira aussi de capsule temporelle spatiale à destination de nos descendants.  De fait, elle contiendra des écrits de penseurs majeurs ainsi qu’un schéma de la position exacte des planètes le jour du lancement de Lucy. Le parcours de la sonde a été étudié afin de la rendre facilement accessible pour des descendants disposant d’une technologie largement supérieure. En effet, à la fin de sa mission en 2033  Lucy suivra la même orbite que les astéroïdes troyens autour du soleil ce qui signifie qu’elle pourrait errer dans cette orbite  pour des centaines, des milliers voire des millions d’années. De cette façon, les chercheurs espèrent que la sonde Lucy deviendra une relique archéologique qui pourra être récupérée par des descendants ayant la capacité de voyager jusqu’à Jupiter. Cependant nos descendants auront-ils le temps d’atteindre un tel niveau de technologie avant que l’humanité ne disparaisse est une question que l’on peut se poser.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-10-13T12:36:52+02:0013 octobre 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser