fbpx

(INSOLITE) Un couple achète sans le savoir la maison qui a inspiré le film “L’exorciste”

8 octobre 2021 – En matière d’immobilier tout le monde cherche la bonne affaire, c’est dans tous les cas le souhait de ce couple du Maryland surpris de découvrir la raison du faible prix demandé : la maison était le cadre réel des événements paranormaux qui ont inspiré le légendaire le film « Exorciste ». Danielle Witt et Ben Rockey-Harris ont acheté la maison dans la ville de Cottage City en août dernier après une recherche de plusieurs mois. Ils cherchaient à se poser dans un endroit abordable où ils pourraient s’enraciner. 

Bien que le couple affirme avoir fait preuve d’une grande vigilance avant de signer l’achat de la maison, ils concèdent maintenant qu’ils ont raté ce détail pour le moins singulier. C’est par la suite, que lors de recherches sur Internet sur le quartier, ils ont appris qu’en 1949, un garçon de 14 ans vivant dans la maison fut soi-disant devenu possédé par des forces démoniaques et, qu’un exorcisme avait eu lieu pour le libérer de l’emprise d’un « esprit malveillant ». 

UN FILM 

À l’époque la couverture médiatique de l’affaire fut telle, qu’elle captiva l’écrivain William Peter Blatty, qui en a écrit le livre intitulé « L’Exorciste », qui devint plus tard un film à succès et désormais emblématique sous le même nom. Interrogé sur leur achat pour le moins particulier, la nouvelle propriétaire a déclaré en riant « honnêtement, la première chose à laquelle j’ai pensé était : « Oh, mon Dieu, cela va faire baisser notre valeur de revente ».

 Après avoir mis cette préoccupation compréhensible de côté, le couple en est venu à apprécier l’histoire unique de la maison et a exprimé peu de crainte qu’il puisse encore y avoir des forces obscures attachées à la propriété : 

« Les démons ne sont pas attachés aux lieux. Ils sont attachés aux gens », a soutenu Danielle Witt, « ce sont des choses qui errent. » Jusqu’à présent, il semblerait que son évaluation soit correcte car le couple n’a connu aucune activité paranormale à la maison et prévoit déjà une fête d’Halloween sur le thème de l’exorciste.

Bob Bellanca (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ESPACE) La sonde Lucy est partie aujourd’hui à la conquête des astéroïdes de Jupiter

16 octobre 2021 – La sonde Lucy de la NASA est partie ce matin depuis Cap Canaveral en Floride. Elle se dirigera vers les astéroïdes troyens de Jupiter, corps célestes gravitant autour du Soleil sur la même orbite que celle de la géante gazeuse.

La sonde Lucy voyagera durant six ans avant d’effectuer la majorité de ses observations entre 2027 et 2033. Son but sera d’étudier les astéroïdes troyens, afin de déterminer leur origine et de confirmer ou invalider le modèle de Nice, expliquant la disparité des corps célestes à l’origine de la formation du système solaire. Les astéroïdes troyens sont des astéroïdes qui se situent à des points stables autour de Jupiter, ils sont situés à plus de 700 millions de kilomètres du soleil et ce sera la première fois qu’ils vont être survolés par une mission spatiale. Une fois arrivée à destination, la sonde pourra commencer à étudier ces objets célestes dont la composition, la densité, la forme permettront par exemple d’en savoir plus sur l’évolution de l’agencement des planètes autour de notre soleil. Les astronomes espèrent que l’étude de ces astéroïdes leur permettra de mieux comprendre la naissance de notre système solaire.

UNE SONDE PORTEUSE D’UN MESSAGE À DESTINATION DE NOS DESCENDANTS

En plus de permettre l’étude des astéroïdes de Jupiter, la sonde Lucy servira aussi de capsule temporelle spatiale à destination de nos descendants.  De fait, elle contiendra des écrits de penseurs majeurs ainsi qu’un schéma de la position exacte des planètes le jour du lancement de Lucy. Le parcours de la sonde a été étudié afin de la rendre facilement accessible pour des descendants disposant d’une technologie largement supérieure. En effet, à la fin de sa mission en 2033  Lucy suivra la même orbite que les astéroïdes troyens autour du soleil ce qui signifie qu’elle pourrait errer dans cette orbite  pour des centaines, des milliers voire des millions d’années. De cette façon, les chercheurs espèrent que la sonde Lucy deviendra une relique archéologique qui pourra être récupérée par des descendants ayant la capacité de voyager jusqu’à Jupiter. Cependant nos descendants auront-ils le temps d’atteindre un tel niveau de technologie avant que l’humanité ne disparaisse est une question que l’on peut se poser.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-10-11T13:26:20+02:008 octobre 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser