fbpx
x

(INSOLITE) Un poisson tombe du ciel et s’écrase sur une voiture (Vidéo)

17 août 2021 – On connaît les pluies de poissons qui surviennent bien loin de zones d’eau à l’instar de cet incident qui s’est produit à la fin du mois dernier dans la ville de Virginia Beach  filmé par la caméra de sécurité d’une maison. On y voit un poisson de taille importante qui tombe mystérieusement du ciel pour s’écraser sur le toit d’une voiture garée dans la rue. Sans aucune explication encore trouvée, la seule chose que l’on sait est qu’une habitante de la rue a entendu un bruit sourd, avant de le voir rebondir sur la pelouse. Surprise, elle s’est immédiatement rendue de l’autre côté de la rue pour voir ce qui se passait, d’après elle « les voisins ont dit que cela ressemblait à un coup de feu et ils sont venus enquêter et ont vu le poisson au sol ». Tout d’abord sceptique, la propriétaire de la voiture sur laquelle s’est écrasé l’animal n’a pu que constater les dégâts occasionnés par le choc et n’a pu l’appréhender rationnellement qu’après avoir vu la vidéo de la scène quelque peu déroutante.

Si les images semblent totalement surréalistes, elles ont permis de rester crédible lors de la déclaration de l’incident à la compagnie assurance. Diffusée sur les réseaux sociaux, les internautes ont avancé l’idée que le poisson est peut-être du ciel après avoir été lâché par un oiseau qui passait au-dessus de la rue.

Bob Bellanca (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ROBOT) Des fourmis imprimées en 3D s’unissent pour contourner les obstacles

27 octobre 2021 – Des scientifiques de l’Université de Notre-Dame ont voulu reproduire l’union des fourmis lorsqu’elles sont face à un obstacle. Ils y sont parvenus.

Yasemin Ozkan-Aydin est professeur. Elle a observé que les robots à quatre pattes présentaient des avantages par rapport aux robots à roues. Mais le problème c’est que certains gouffres ou des terrains trop raides sont infranchissables. Face à ce constat, elle a créé avec ses collègues des petits robots imprimés en 3D qui peuvent travailler ensemble.

Les robots mesurent 15 à 20cm de long. Ils ont un microprocesseur, un capteur de lumière frontal, des capteurs magnétiques à chaque extrémité et une batterie au lithium-polymère.

Lorsqu’un de ces robots est en difficulté, il envoie un signal sans fil à ses congénères qui l’aident. Ensemble, ils peuvent former un pont. 

Yasemin Ozkan-Aydin améliore encore ce système déjà bien abouti. Mais quelles seraient les applications des robots-fourmis ? On peut les envisager dans l’exploration spatiale ou encore l’étude des insectes.

Tom Hannane (rédaction btlv.fr)

2021-08-17T18:31:24+02:0017 août 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser