fbpx

(INSOLITE) Une bouteille jetée à la mer retrouvée trois ans plus tard au Portugal

22 juin 2021 – Le voyage fut très long… 3 ans de périple à travers l’océan Atlantique, pour finalement débarquer sur les côtes de l’archipel des Açores, au large du Portugal. Lorsqu’il a jeté sa bouteille à la mer, en 2018, Sean Smith, un américain alors âgé de 13 ans, était sans doute loin de s’imaginer l’incroyable périple qu’allait réaliser son message envoyé dans l’océan Atlantique, depuis l’État de Rhode Island, au nord-est des États-Unis.

DES MILLIERS DE KILOMÈTRES 

L’histoire de la bouteille de Sean Smith et de son message débute pendant les vacances de Thanksgiving, à l’automne 2018. Période durant laquelle, l’adolescent, originaire de l’État de Vermont, se rend dans le Rhode Island, au sud de la grande ville de Boston pour rendre à de la famille. Le jeune homme qui ne vit pas à proximité de l’océan, profite alors de ses vacances pour se prêter au célèbre jeu de la bouteille à la mer.

Mais alors, que contenait cette fameuse bouteille ? Un message court, juste l’essentiel pour pouvoir être contacté au cas où quelqu’un mettrait la main sur ce texte… “C’est Thanksgiving. J’ai 13 ans et je rends visite à de la famille à Rhode Island. Je viens du Vermont. Si trouvé, envoyez un e-mail messageinabottle2018@gmail.com.”

Une fois la bouteille relâchée, ce fut pour elle le début d’un long périple, de plusieurs milliers de kilomètres, d’un bout à l’autre de l’Atlantique… Une aventure de 3 longues années, pendant laquelle l’objet a parcouru 3 200 kilomètres, au minimum ; distance entre les côtes du Rhode Island et celles des Açores, à vol d’oiseau.

Finalement la bouteille fut redécouverte que récemment : cette année, au mois de juin, par adolescent portugais de 17 ans, Christian Santos. Un jeune soucieux de préserver le littoral de son archipel, qui a donc pour habitude de se rendre sur les plages de Açores, afin d’y ramasser tous les déchets pouvant s’y trouver, polluant ainsi le paysage et l’environnement de son île.

Christian s’est donc pris au jeu et a décidé de suivre les indications présentes sur le message, en envoyant un courriel à Sean Smith, un envoi qui resta toutefois lettre morte… Trois années venaient de s’écouler, et l’adolescent américain en avait oublié jusqu’à l’existence même de la lettre et du mot de passe de l’adresse de messagerie qui y était liée.

Heureusement, Molly Santos, la mère du jeune homme au Portugal a eu la bonne idée de se saisir de l’affaire, et de poster la lettre sur son compte Facebook, accompagnée d’un appel à témoin.

Finalement, les deux jeunes ont enfin pu se rencontrer, virtuellement, mais tout de même via le logiciel de visioconférence Zoom. Peut être le début d’une longue amitié, de chaque côté de l’Atlantique…

Samuel Agutter (rédaction bltv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ESPACE) Starliner, la capsule spatiale de Boeing s’apprête à voler vers l’ISS

01 août 2021 – Si tout se passe comme prévu, la capsule CST-100 Starliner de Boeing devrait être lancée le 3 août 2021 pour un deuxième vol d’essai sans équipage. Un vol de la plus haute importance puisqu’il précède l’échec de son premier vol, en décembre 2019.

Alors que tout récemment le module russe Nauka avait rejoint l’ISS c’est un modèle américain cette fois qui s’apprête à rejoindre la station spatiale internationale. Ce vol était initialement prévu pour le 30 juillet 2021, mais ce deuxième vol d’essai du CST-100 Starliner, destiné aux vols habités vers la station spatiale internationale a été repoussé au 3 août. Créé par Boeing pour la Nasa, ce vaisseau commercial sera mis en orbite par le lanceur Atlas 5 de la base de Cap Canaveral, en Floride. Ce deuxième vol-test intervient plus d’un an et demi après l’échec, en décembre 2019, du premier vol lié à des défauts de logiciels de bord et de système de communication du vaisseau. Boeing a alors proposé à la Nasa de réaliser un autre vol d’essai sans équipage à ses frais.

UN VOL À FORT ENJEU

Suite à l’échec de la première tentative en 2019, Boeing s’est retrouvé fortement distancé par son rival Space X dans le domaine du transport d’astronautes. En effet depuis 2019, la société Space X a réussi ses essais, mais surtout, elle a lancé 3 équipages d’astronautes vers l’ISS. Ce vol est également important de par le coût financier qu’il représenterait surtout en cas d’échec. À titre d’exemple, l’échec de 2019 avait coûté à l’entreprise près de 410 millions de dollars. Ce vol a d’ailleurs fait l’objet d’une surveillance active de la part de la NASA qui au cours d’une enquête a localisé un total de 80 corrections nécessaires pour la préparation du Starliner. Enfin, un succès permettrait à Starliner de débuter les vols habités ce qui constitue une nouvelle étape cruciale pour le Starliner de Boeing.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-06-22T15:59:39+02:0022 juin 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser