fbpx

(INSOLITE) Une femme découvre la porte cachée d’un hôtel « hanté » dans son salon

13 avril 2021 — Suite à un cauchemar durant lequel elle visualisa une entrée secrète, une femme découvre la porte dissimulée d’un hôtel soit disant « hanté » derrière le miroir de son salon. D’après sa fille qui a posté plusieurs vidéos sur Tik-Tok, la femme rêvait depuis quelques temps qu’il y avait une porte secrète derrière le miroir de son salon de Waxahachie, au Texas situé à côté du tristement célèbre Rogers Hotel qui a fait depuis longtemps l’objet de spéculations sur des histoires fantomatiques.

L’hôtel Rogers

Dans la première vidéo sa fille explique que : « Ma mère a rêvé que dans son salon il y avait une porte cachée, et elle vient de la trouver derrière un miroir accroché au mur de son salon ».

Intriguée, on peut y voir la femme déchirer littéralement le mur sur lequel était accroché le miroir. Après avoir enlevé l’isolant, elle est tombe sur un panneau de bois noir. N’y tenant plus, elle l’arrache et se retrouve face à une porte qu’elle ne peut ouvrir. Frustrée, elle annonce que dans une deuxième vidéo, elle tiendra les internautes au courant de l’évolution de l’affaire.

DEUXIÈME VIDÉO

Dans la deuxième vidéo, on apprend que son salon est mitoyen avec le mur de l’hôtel Rogers qui serait « hanté ». Il n’en fallait pas moins pour que sa fille déclare :  « Je suis sûre que maman est possédée par un fantôme parce qu’elle rêvait depuis longtemps qu’il y ait une porte secrète et puis elle l’a trouvé »….Aidé par un homme, on le voit en train faire un trou dans le bois à l’aide d’une scie circulaire. Là encore, ils seront déçus de voir que la porte fut scellée avec du béton lors de sa reconstruction en 1912.

UN HÔTEL « HANTÉ » ?

Construit en bois dans les années 1800, il brûla deux fois avant d’être reconstruit en béton en 1912. L’hôtel Rogers jouit d’une réputation sombre depuis que la fille de l’un de Ses propriétaires se noya dans la piscine. D’après les rumeurs, des résidents de l’hôtel y voient des flaques d’eau un peu partout et aperçoivent la silhouette d’une jeune enfant.  La femme est persuadée que le mur en béton cache quelque chose d’effrayant et promet à ceux qui la suivent sur Tik-Tok de leur donner des nouvelles de la suite des évènements.

Si nous n’apprenons rien de plus dans la vidéo, la toile s’est affolée et elles ont provoqué une vague de spéculations de la part d’utilisateurs effrayés de TikTok dont beaucoup ont mis en garde la mère et la fille contre toute enquête plus approfondie. D’après Doug Reid, qui est le guide du Waxahachie Haunted History Tours, l’hôtel Rogers est depuis longtemps la source d’histoires effrayantes de hantises et d’observations de fantômes. Des clients, et d’anciens membres du personnel disent avoir vu les fantômes d’une petite fille et d’un cow-boy. Selon lui, un agent d’entretien de l’hôtel aurait déclaré avoir rencontré un  cow-boy dans le sous-sol et ce dernier lui aurait dit : « Ne descendez pas ici, des choses maléfiques se produisent ici ». Cela semble être un nouveau dossier inexpliqué pour Joslan F.Keller.

Bob Bellanca (rédaction btlv)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(MYSTÈRE) MH370, sa trajectoire de vol délibérément masquée ?

11 mai 2021 — Dans la série des « Dossiers inexpliqués » chers à Joslan F.Keller, celui de la disparition du vol MH370, le 8 mars 2014, reste sans nul doute l’un des plus énigmatiques. (Vous pouvez retrouver l’émission ci-dessous) ….Si de nombreuses théories ont été avancées afin de donner une explication plausible, on ne sait toujours pas ce qui s’est réellement passé. Pour Richard Godfrey, l’un des principaux enquêteurs sur l’affaire, il semble de plus en plus probable que l’avion ait été intentionnellement crashé par son pilote pour des raisons inconnues.  Dans un article intitulé « Global Detection and Tracking of Aircraft as used in the Search for MH370 », l’ingénieur aérospatial dit avoir utilisé une nouvelle technologie révolutionnaire appelée Weak Signal Propagation (WSPR), qui est un protocole de communication radio numérique. Développée en 2008 par le prix Nobel de physique et professeur à l’Université de Princeton, Joe Taylor, la technologie WSPR est basée sur des fils virtuels de déclenchement radio et peuvent être comparés à des faisceaux laser invisibles, comme ceux qui pourraient protéger un coffre-fort de banque : « WSPR est comme un tas de fils ou de faisceaux laser, et fonctionnent dans toutes les directions sur l’horizon jusqu’à l’autre côté du globe », explique M. Godfrey.

Dans un premier article sur le sujet, publié le mois dernier sur Airlineratings.com , Richard Godfrey confirmait que cette nouvelle technologie validait la trajectoire de vol du MH370 à partir des données satellitaires, et son emplacement présumé à l’ouest de Perth, à partir de la modélisation de sa dérive, basée sur le débris récupérés.

Selon l’enquêteur, le pilote a fait de grands efforts pour éviter d’être détecté :
« Le pilote du MH370 a évité les itinéraires de vol officiels à partir de 18h00 UTC, et a utilisé des points de cheminement pour naviguer sur des trajectoires de vol non officielles dans le détroit de Malacca, autour de Sumatra et à travers le sud de l’océan Indien…..La trajectoire de vol suit la côte de Sumatra et passe près de l’aéroport de Banda Aceh…..Le pilote semble avoir eu connaissance des horaires de fonctionnement des radars de Sabang et Lhokseumawe. Il savait que pendant les nuits de week-end, en période de faible activités internationales, les systèmes radar ne seraient pas opérationnels ». 

Pour lui les trajectoires de l’avion prouvent que quelqu’un était aux commandes de l’avion. L’enquêteur rajoute : « Le niveau de détail dans la planification des trajectoires implique une volonté de rendre le plan de vol complexe afin d’être exécuté jusqu’à la disparition », a ajouté Richard Godfrey. Il souligne aussi n’avoir trouvé aucune raison exacte à son acte. Ce qui rend toujours aussi mystérieuse cette disparition du MH370. 

Bob Bellanca (rédaction btlv.fr)

2021-04-14T09:22:12+02:0013 avril 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser