fbpx

(INTELLIGENCE ARTIFICIELLE) Des scientifiques auraient percé le secret du succès des œuvres artistiques

14 septembre 2021 — Il y a quelques années, des scientifiques ont tenté d’expliquer le succès des chansons des Beatles à l’aide d’algorithmes, mais cela n’a pas été très probant.

Toujours à l’aide de l’intelligence artificielle,  des scientifiques américains, ont analysé plus de 800 000 peintures d’artistes célèbres et ont tenté de  développer  la « formule du succès ». Ils ont découvert que cette période  est généralement  courte, et qu’elle est souvent précédée de nombreuses années  d’expérimentation et de recherche d’un style original.

En 2018, des chercheurs de la Northwestern University aux États-Unis ont déterminé  à l’aide de statistiques que dans la carrière de nombreux artistes, cinéastes ou scientifiques, il y avait une période où ils créaient leurs œuvres les plus significatives, à laquelle leur nom est associé et, dans une nouvelle étude, les auteurs ont identifié le moment précis qu’ils ont appelé  « moment du succès ».

La Nuit étoilée 

L’idée est venue au Dr Wang lors d’une visite au musée Van Gogh à Amsterdam. Il a remarqué que toutes les peintures impressionnistes les plus célèbres de l’artiste, y compris la Nuit étoilée, Les Tournesols et La Chambre de Van Gogh  à Arles, ont été créées en seulement deux ans,  entre 1888 et 1890.

Avant cela, le travail de Van Gogh était plus réaliste, dominé par des tons ocre et verts, plutôt que par les couleurs vives pour lesquelles il est encore célèbre  aujourd’hui.

DU TRAVAIL ET ENCORE DU TRAVAIL AVANT LE LE SUCCÈS

Les chercheurs ont développé des méthodes de calcul à l’aide d’algorithmes. Au total, ils ont analysé plus de 800 000 images d’œuvres d’art exposées dans des musées et des galeries, qui couvrent les carrières  de 2 128 artistes, 79 000 films de 4 337 cinéastes, ainsi que les publications de 20 040 scientifiques.

Les auteurs ont découvert que les périodes de succès ont tendance à être le résultat  d’années de recherche, en explorant différents styles ou thèmes, suivies d’une période de réussite  où un artiste ou un scientifique  produit une création originale. En règle générale, une telle période  dure environ cinq ans, après quoi les artiste parviennent à un état stable de créativité artistique ou scientifique et ne recherchent plus de nouvelles idées. On constate donc que le succès n’encourage pas vraiment la poursuite de la réussite, ou simplement  on constate que les artistes  n’ont  plus rien à dire ou à  prouver.

François Deymier (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(CLIMAT) Un seul pays au monde semble en mesure de réaliser ses objectifs climatiques

21 septembre 2021 –  Pour de nombreux pays dans le monde la réalisation d’un certain nombre d’objectifs climatiques constitue un véritable défi. À un tel point que pour le moment un seul pays dans le monde semble en bonne voie pour réaliser ses objectifs. Il s’agit de la Gambie.

La Gambie est pour le moment le seul pays au monde à avoir obtenu une note climatique globale compatible avec les objectifs fixés par l’Accord de Paris. Pour rappel, il s’agit d’un traité international sur le réchauffement climatique adopté en 2015 qui est censé unifier toutes les nations dans une cause commune pour lutter contre le changement climatique. En effet, selon une étude du Climate Action Tracker a examiné l’Europe et 36 autres nations qui prend en compte de nombreux facteurs, comme les politiques climatiques nationales, les mesures et l’utilisation des terres, le soutien financier international et les objectifs climatiques fixés par ces pays. La Gambie semble pour le moment le seul pays en mesure de réaliser ses objectifs climatiques.

LA GAMBIE, UN EXEMPLE À SUIVRE

Selon l’étude, la Gambie n’est pas le seul pays en mesure de réaliser ses objectifs climatiques, d’autres pays comme le Costa Rica, le Maroc, l’Éthiopie ou le Royaume-Uni s’en rapproche, mais sont loin d’être au même niveau. La Gambie peut être considérée comme un exemple à suivre en raison des nombreuses actions qu’elle a mise en place pour le climat. Tout d’abord, le pays mise majoritairement sur les énergies renouvelables et dispose de l’une des plus grande installations solaires d’Afrique de l’Ouest. Le gouvernement gambien est également parvenu à restaurer 10 000 hectares de forêts, de mangroves et de savanes. Enfin, la Gambie s’est également engagée à limiter l’utilisation abusive des ressources forestières, il convertit également les terres agricoles inondées en rizières sèches. Ainsi, la Gambie semble sur le point de devenir un symbole pour tous les pays luttant pour la sauvegarde de notre planète.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-09-14T12:55:56+02:0014 septembre 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser