fbpx

(INTELLIGENCE ARTIFICIELLE) Des scientifiques auraient percé le secret du succès des œuvres artistiques

14 septembre 2021 — Il y a quelques années, des scientifiques ont tenté d’expliquer le succès des chansons des Beatles à l’aide d’algorithmes, mais cela n’a pas été très probant.

Toujours à l’aide de l’intelligence artificielle,  des scientifiques américains, ont analysé plus de 800 000 peintures d’artistes célèbres et ont tenté de  développer  la « formule du succès ». Ils ont découvert que cette période  est généralement  courte, et qu’elle est souvent précédée de nombreuses années  d’expérimentation et de recherche d’un style original.

En 2018, des chercheurs de la Northwestern University aux États-Unis ont déterminé  à l’aide de statistiques que dans la carrière de nombreux artistes, cinéastes ou scientifiques, il y avait une période où ils créaient leurs œuvres les plus significatives, à laquelle leur nom est associé et, dans une nouvelle étude, les auteurs ont identifié le moment précis qu’ils ont appelé  « moment du succès ».

La Nuit étoilée 

L’idée est venue au Dr Wang lors d’une visite au musée Van Gogh à Amsterdam. Il a remarqué que toutes les peintures impressionnistes les plus célèbres de l’artiste, y compris la Nuit étoilée, Les Tournesols et La Chambre de Van Gogh  à Arles, ont été créées en seulement deux ans,  entre 1888 et 1890.

Avant cela, le travail de Van Gogh était plus réaliste, dominé par des tons ocre et verts, plutôt que par les couleurs vives pour lesquelles il est encore célèbre  aujourd’hui.

DU TRAVAIL ET ENCORE DU TRAVAIL AVANT LE LE SUCCÈS

Les chercheurs ont développé des méthodes de calcul à l’aide d’algorithmes. Au total, ils ont analysé plus de 800 000 images d’œuvres d’art exposées dans des musées et des galeries, qui couvrent les carrières  de 2 128 artistes, 79 000 films de 4 337 cinéastes, ainsi que les publications de 20 040 scientifiques.

Les auteurs ont découvert que les périodes de succès ont tendance à être le résultat  d’années de recherche, en explorant différents styles ou thèmes, suivies d’une période de réussite  où un artiste ou un scientifique  produit une création originale. En règle générale, une telle période  dure environ cinq ans, après quoi les artiste parviennent à un état stable de créativité artistique ou scientifique et ne recherchent plus de nouvelles idées. On constate donc que le succès n’encourage pas vraiment la poursuite de la réussite, ou simplement  on constate que les artistes  n’ont  plus rien à dire ou à  prouver.

François Deymier (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ESPACE) La sonde Lucy est partie aujourd’hui à la conquête des astéroïdes de Jupiter

16 octobre 2021 – La sonde Lucy de la NASA est partie ce matin depuis Cap Canaveral en Floride. Elle se dirigera vers les astéroïdes troyens de Jupiter, corps célestes gravitant autour du Soleil sur la même orbite que celle de la géante gazeuse.

La sonde Lucy voyagera durant six ans avant d’effectuer la majorité de ses observations entre 2027 et 2033. Son but sera d’étudier les astéroïdes troyens, afin de déterminer leur origine et de confirmer ou invalider le modèle de Nice, expliquant la disparité des corps célestes à l’origine de la formation du système solaire. Les astéroïdes troyens sont des astéroïdes qui se situent à des points stables autour de Jupiter, ils sont situés à plus de 700 millions de kilomètres du soleil et ce sera la première fois qu’ils vont être survolés par une mission spatiale. Une fois arrivée à destination, la sonde pourra commencer à étudier ces objets célestes dont la composition, la densité, la forme permettront par exemple d’en savoir plus sur l’évolution de l’agencement des planètes autour de notre soleil. Les astronomes espèrent que l’étude de ces astéroïdes leur permettra de mieux comprendre la naissance de notre système solaire.

UNE SONDE PORTEUSE D’UN MESSAGE À DESTINATION DE NOS DESCENDANTS

En plus de permettre l’étude des astéroïdes de Jupiter, la sonde Lucy servira aussi de capsule temporelle spatiale à destination de nos descendants.  De fait, elle contiendra des écrits de penseurs majeurs ainsi qu’un schéma de la position exacte des planètes le jour du lancement de Lucy. Le parcours de la sonde a été étudié afin de la rendre facilement accessible pour des descendants disposant d’une technologie largement supérieure. En effet, à la fin de sa mission en 2033  Lucy suivra la même orbite que les astéroïdes troyens autour du soleil ce qui signifie qu’elle pourrait errer dans cette orbite  pour des centaines, des milliers voire des millions d’années. De cette façon, les chercheurs espèrent que la sonde Lucy deviendra une relique archéologique qui pourra être récupérée par des descendants ayant la capacité de voyager jusqu’à Jupiter. Cependant nos descendants auront-ils le temps d’atteindre un tel niveau de technologie avant que l’humanité ne disparaisse est une question que l’on peut se poser.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-09-14T12:55:56+02:0014 septembre 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser