fbpx
x

(INTERDICTION) En Floride, la chasse aux fantômes dans un hôtel est déconseillée

11 août 2021 – A Sebring, une petite ville de Floride, les autorités demandent aux chasseurs de fantômes d’arrêter de s’introduire par effraction dans un hôtel historique qui, selon eux, n’a rien de hanté. D’après les médias locaux, la demande étrange a été émise par la police de cette ville qui abrite le « Kenilworth Lodge » un ancien magnifique hôtel de villégiature. Construit en 1916, l’énorme bâtiment de 20 000 mètres carrés est inscrit au registre national des lieux historiques et était autrefois un lieu incontournable de la ville. Fermé en 2006 et abandonné depuis, il est devenu un lieu d’exploration anarchique. Certains disent y avoir vu des fantômes, ce qui en a fait le théâtre d’enquêtes paranormales illégales.

Le Kenilworth Lodge de Sebring en Floride

LA FAUTE À INTERNET

Comme à chaque fois, la réputation de l’hôtel est venue des réseaux sociaux. Selon les autorités de la ville de Sebring depuis le début de l’été, les propriétaires de l’hôtel les ont appelés au moins sept fois pour signaler la présence d’intrus dans le bâtiment. Ce qui exaspère la police locale est que jusqu’ici l’hôtel n’avait pas cette réputation : « Je ne sais pas s’il est hanté », a déclaré Curtis Hart du département de police de Sebring à un média local, « je n’ai jamais entendu parler de sa hantise ». Ce que craignent les autorités, c’est que quelqu’un se blesse lors de l’une de ces enquêtes sauvages comme cela s’est produit récemment dans des circonstances similaires lors d’une chasse aux fantômes non autorisée dans l’ancienne gare de Buffalo comme nous le relations le 4 août dernier dans cet article

Bob Bellanca (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(FOSSILE) Un paresseux géant retrouvé en Guyane

27 octobre 2021 – Quatre mètres, quatre tonnes. Aussi lourd qu’un éléphant. Trouver le squelette d’un paresseux géant en Guyane est une première en France. L’espèce a disparu il y a 12 000 ans.

C’est le paléontologue Pierre-Olivier Antoine qui est à l’origine de la découverte… Dans une mare de boue, dans la région de Maripasoula, à la frontière du Suriname. “Il est très difficile de trouver des fossiles en Guyane à cause de l’acidité des sols et du couvert forestier”, explique ce professeur à l’Université de Montpellier.

Des vestiges ont déjà été trouvés en Patagonie, au sud de l’Argentine, mais jamais dans le département français. Pendant une semaine, six paléontologues ont déterré plusieurs os dont des maxillaires et des mandibules, en plein cœur de la forêt amazonienne. L’espèce a rapidement été identifiée : c’est un Eremotherium laurillardi. Un herbivore qui, contrairement à son descendant actuel, ne se déplaçait qu’à terre et non dans les arbres… Ce que l’on comprend aisément lorsqu’on pèse plusieurs tonnes…

La trouvaille est une aubaine pour la Guyane. Les paléontologues espèrent retrouver des restes d’autres animaux ayant vécu en même temps que le paresseux géant. Les fossiles ont été présentés à certains collégiens guyanais.

Tom Hannane (rédaction btlv.fr)

2021-08-11T12:58:23+02:0011 août 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser