fbpx

(INTERNET) Le réseau d’accès Starlink établit un nouveau record de vitesse

22 juin 2021 — Un sans faute pour le réseau d’accès internet que met en place Elon Musk. Son entreprise Starlink a augmenté de façon significative la vitesse d’accès au réseau mondial.

Le service Internet par satellite Starlink, fondé par Elon Musk, la Space Exploration Technologies Corporation (SpaceX), a réalisé un nouveau record de vitesse. L’utilisateur Starlink d’Allemagne avec le surnom awlnx a partagé les résultats sur son Twitter, en publiant une capture d’écran d’un service de vérification Internet – la vitesse de téléchargement de Starlink était de 649 mégabits par seconde, le précédant record étant de 560 mégabits par seconde avec un retard pouvant aller jusqu’à à 13 millisecondes.

La société souligne que la vitesse de transmission des données via les satellites Starlink peut varier et dépend de nombreux facteurs – l’un d’eux est le nombre d’abonnés connectés simultanément et aussi on doit prendre en compte la qualité des réseaux terrestres qui peuvent ralentir la qualité et la vitesse.

Actuellement, les utilisateurs de Starlink ne peuvent pas déplacer l’équipement pour recevoir les signaux où ils le souhaitent  – le service est limité à l’emplacement que les participants bêta ont entré lors de la commande de l’équipement. Un nouveau record, enregistré le 15 juin à Munich, a également été établi par un participant au test.

Rappelons que le programme de fourniture d’accès à Internet utilisant la constellation de satellites Starlink, qui est développé par la société américaine SpaceX, pourrait être interdit en Russie. Selon la loi russe, le développement d’Elon Musk permet d’utiliser le réseau mondial sans contrôle par les forces autorités russe.

Le Comité de la Douma d’État sur la construction et la législation de l’État, qui a rédigé le nouveau projet de loi, a noté que tout le trafic Internet devrait passer par la station d’un opérateur de télécommunications russe situé en Russie, et l’utilisation de Starlink permet de transmettre le trafic directement via satellite, contournant les opérateurs russes …

François Deymier (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ESPACE) Starliner, la capsule spatiale de Boeing s’apprête à voler vers l’ISS

01 août 2021 – Si tout se passe comme prévu, la capsule CST-100 Starliner de Boeing devrait être lancée le 3 août 2021 pour un deuxième vol d’essai sans équipage. Un vol de la plus haute importance puisqu’il précède l’échec de son premier vol, en décembre 2019.

Alors que tout récemment le module russe Nauka avait rejoint l’ISS c’est un modèle américain cette fois qui s’apprête à rejoindre la station spatiale internationale. Ce vol était initialement prévu pour le 30 juillet 2021, mais ce deuxième vol d’essai du CST-100 Starliner, destiné aux vols habités vers la station spatiale internationale a été repoussé au 3 août. Créé par Boeing pour la Nasa, ce vaisseau commercial sera mis en orbite par le lanceur Atlas 5 de la base de Cap Canaveral, en Floride. Ce deuxième vol-test intervient plus d’un an et demi après l’échec, en décembre 2019, du premier vol lié à des défauts de logiciels de bord et de système de communication du vaisseau. Boeing a alors proposé à la Nasa de réaliser un autre vol d’essai sans équipage à ses frais.

UN VOL À FORT ENJEU

Suite à l’échec de la première tentative en 2019, Boeing s’est retrouvé fortement distancé par son rival Space X dans le domaine du transport d’astronautes. En effet depuis 2019, la société Space X a réussi ses essais, mais surtout, elle a lancé 3 équipages d’astronautes vers l’ISS. Ce vol est également important de par le coût financier qu’il représenterait surtout en cas d’échec. À titre d’exemple, l’échec de 2019 avait coûté à l’entreprise près de 410 millions de dollars. Ce vol a d’ailleurs fait l’objet d’une surveillance active de la part de la NASA qui au cours d’une enquête a localisé un total de 80 corrections nécessaires pour la préparation du Starliner. Enfin, un succès permettrait à Starliner de débuter les vols habités ce qui constitue une nouvelle étape cruciale pour le Starliner de Boeing.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-06-22T13:01:42+02:0022 juin 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser