Découvrez BTLV, le média N°1 sur le mystère et l'inexpliqué (Replay/Podcast/rédactionnel)

Pour accéder à toutes nos interviews audio et vidéo
Rejoindre BTLV

12 juin 2020 — De plus en plus, les archéologues remettent en questions les datations de lieux et de civilisations. En Irlande où les découvertes archéologiques sont légion, on aurait peut-être trouvé les restes d’un quai d’amarrage de bateaux qui remonteraient au néolithique.

C’est dans la région irlandaise de Brú na Bóinne, avec l’aide d’un sonar, que le Dr Christie et le Dr Kieran Westley, de l’Ulster University, ont pu sonder une portion de 10 km de la rivière Boyne, allant d’Oldbridge à un barrage situé à 1,8 km à l’est de Slane Bridge. Ils auraient détecté ce qui serait apparemment des restes de navires faits en bois et des quais.

DES INFRASTRUCTURES, DE LA MAIN DE L’HOMME ?

Selon les deux chercheurs, non seulement on aurait détecté des traces de restes de bateaux en rondins, mais également des éléments tangibles d’un quai encore présent au fond de la rivière Boyne.

En plus des restes de bateaux faits de rondins, des éléments constitutifs d’un quai ont été distingués. En effet, six pierres alignées désignaient clairement un déversoir construit par l’homme, tandis qu’une structure souterraine avançant dans la rivière Boyne faisait sûrement office de quai.

Cette découverte, si elle est confirmée à savoir si c’est l’homme qui a construit ce quai ou bien si c’est une construction naturelle, cela serait d’une très grande importance, que ce soit sur le plan archéologique ou sur le plan historique.

Jusqu’à l’époque moderne et depuis le néolithique même à une époque reculée, cette rivière permettait la circulation afin de pouvoir faciliter l’organisation de diverses fêtes religieuses, selon Tom Condit, du National Monuments Service.

François Deymier (btlv.fr/source University College de Dublin)