fbpx

(JAPON) La sociète Skydrive veut commercialiser des taxis volants en 2023

30 juillet 2021 — Si les voitures volantes n’étaient pas encore là en 2012 comme le prévoyait Robert Zemeckis, la société japonaise Skydrive prévoit de les commercialiser en 2023. Vous pourrez donc peut-être vous déplacer en taxi volant très bientôt.

La société japonaise Skydrive travaille, comme beaucoup d’entreprises, à la création de taxis volants. Si les autres compagnies ne semblent pas beaucoup avancer, Skydrive pense pouvoir commercialiser ses voitures volantes autonomes en 2023 dans toutes les grandes villes du Japon.

DES TAXIS VOLANTS ET AUTONOMES

Dans un article du Japan Times l’année dernière, la société Skydrive présentait son premier modèle de taxi volant : le SD-XX.

Il a la taille d’une voiture classique, pourtant il s’agit bel et bien d’un avion électrique à décollage et atterrissage verticale (eVTOL). Il est complètement autonome et peut parcourir des distances de plusieurs dizaines de kilomètres à une vitesse maximale de 100km/h et une hauteur limite de 500 mètres. Le véhicule peut décoller avec un poids total allant jusqu’à 500kg et ne transporte que deux personnes à la fois. Il devra cependant voler sous surveillance humaine dans un premier temps, même si l’engin restera en pilote automatique.

Selon Tomohiro Fukuzawa, le PDG de Skydrive, les essais devraient pouvoir être clôturés d’ici la fin de l’été pour une mise en circulation en 2023 dans les grandes villes japonaises, à commencer par Tokyo. Les premiers vols s’effectueront au dessus de la mer, le PDG affirmant qu’un survol soudain d’une population dense était trop risqué.

Rédaction btlv.fr

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(CLIMAT) Un seul pays au monde semble en mesure de réaliser ses objectifs climatiques

21 septembre 2021 –  Pour de nombreux pays dans le monde la réalisation d’un certain nombre d’objectifs climatiques constitue un véritable défi. À un tel point que pour le moment un seul pays dans le monde semble en bonne voie pour réaliser ses objectifs. Il s’agit de la Gambie.

La Gambie est pour le moment le seul pays au monde à avoir obtenu une note climatique globale compatible avec les objectifs fixés par l’Accord de Paris. Pour rappel, il s’agit d’un traité international sur le réchauffement climatique adopté en 2015 qui est censé unifier toutes les nations dans une cause commune pour lutter contre le changement climatique. En effet, selon une étude du Climate Action Tracker a examiné l’Europe et 36 autres nations qui prend en compte de nombreux facteurs, comme les politiques climatiques nationales, les mesures et l’utilisation des terres, le soutien financier international et les objectifs climatiques fixés par ces pays. La Gambie semble pour le moment le seul pays en mesure de réaliser ses objectifs climatiques.

LA GAMBIE, UN EXEMPLE À SUIVRE

Selon l’étude, la Gambie n’est pas le seul pays en mesure de réaliser ses objectifs climatiques, d’autres pays comme le Costa Rica, le Maroc, l’Éthiopie ou le Royaume-Uni s’en rapproche, mais sont loin d’être au même niveau. La Gambie peut être considérée comme un exemple à suivre en raison des nombreuses actions qu’elle a mise en place pour le climat. Tout d’abord, le pays mise majoritairement sur les énergies renouvelables et dispose de l’une des plus grande installations solaires d’Afrique de l’Ouest. Le gouvernement gambien est également parvenu à restaurer 10 000 hectares de forêts, de mangroves et de savanes. Enfin, la Gambie s’est également engagée à limiter l’utilisation abusive des ressources forestières, il convertit également les terres agricoles inondées en rizières sèches. Ainsi, la Gambie semble sur le point de devenir un symbole pour tous les pays luttant pour la sauvegarde de notre planète.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-07-30T15:08:09+02:0030 juillet 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser